acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeEconomie & FinancesInsécurité & BanditismeJusticeNewsreelNouvèl kout an kreyòlPerspective & Politiquesciences et santé

Poussé vers la sortie, Dadou laisse la place à Varieno Saint-Fleur

«Conformément aux articles 84 et 85 du Code d’éthique de la Chambre d’investigation de la commission d’éthique indépendante, le Comité exécutif de la FIFA a provisoirement interdit à M. Yves Jean-Bart, Président de la Fédération haïtienne de football (FHF), de toute activité liée au football, à la fois au niveau national qu’international, pour une période de 90 jours. «Cette sanction a été imposée dans le cadre d’enquêtes en cours, concernant M. Jean-Bart. M. Jean-Bart a été informé de la décision aujourd’hui. La sanction provisoire entre en vigueur immédiatement.» 72 heures après cette décision de la Chambre d’investigation de la Commission d’éthique de la FIFA, le Comité exécutif de la FHF a désigné, le mercredi 27 mai 2020, un nouveau président provisoire à la tête de la FHF. Il s’agit de Joseph Varieno Saint-Fleur, premier vice-président du Cartel de Dadou. Membre du Bureau Fédéral depuis 2004, Joseph Varieno Saint-Fleur, premier vice-président du Cartel «En route vers l’excellence», a été désigné officiellement, le mercredi 27 mai 2020, Président provisoire de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), par le Comité Exécutif de l’institution, en remplacement du Dr Yves Jean-Bart, suspendu par la Commission d’éthique de la FIFA pour 90 jours pour viols présumés sur mineures. La désignation de l’homme de 63 ans a été décidée, lors d’une réunion, en urgence, du comité exécutif de la FHF. Le comité exécutif comptait quatre vice-présidents (dont Joseph Varieno Saint-Fleur) et 10 membres. La désignation de Saint-Fleur répond à l’article 38 alinéa 6 des statuts de la FHF, stipulant qu’en cas d’absence définitive ou empêchement provisoire du président, ses obligations officielles sont exercées par le vice-président, le plus longtemps en charge qui le représente, jusqu’au plus prochain congrès. Malgré cette décision de la FIFA, l’enquêteur français, Romain Molina, n’entendait pas jeter l’éponge sur le dossier de scandale sexuel qui éclabousse le président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF). Celui qui a dénoncé cette affaire dans le journal britannique «The Guardian» a fait part de la publication d’ici la semaine prochaine de nouveaux documents pouvant, dit-il, corroborer les accusations portées à l’encontre d’Yves Jean-Bart qui aurait abusé sexuellement des footballeuses mineures qui étaient en concentration au Centre de formation de FIFA Goal, situé dans la commune de Croix-des-Bouquets. L’enquêteur demandait de la patience au grand public arguant que les procédures vont bon train. «Et d’ailleurs, j’annonce pour ceux qui ont peur, ne vous inquiétez pas car de nouvelles publications arrivent en début de semaine. On a du atteindre un peu car il y a des démarches légales comme les droits de réponse et pas seulement ça, je me bats pour des enfants et ça, ils le méritent car le bourreau essaie de se faire passer pour la victime», conclut-il, en espérant, qu’un jour, les coupables termineront en prison. De son côté, L’organisation internationale: Human Rights Watch (HRW) a exigé des poursuites judiciaires adéquates, dans le cadre du dossier en rapport aux allégations d’agressions sexuelles, portées contre le président de la Fédération haïtienne de football (FHF), Yves Jean-Bart. L’organisation internationale a exhorté les autorités haïtiennes à enquêter, de manière approfondie, sur ces graves allégations, dont faisait écho le journal britannique «The Guardian». Yves Jean-Bart devrait être immédiatement suspendu, estime Human rights watch. «Jean-Bart avait profité de promesses de contrats ou de bourses et brandi des menaces d’expulsion du centre national de formation, pour faire pression sur de jeunes joueuses, pour qu’elles se livrent à des relations sexuelles avec lui», a témoigné une ancienne joueuse de l’équipe nationale féminine d’Haïti à Human Rights Watch.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button