acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeCulture & SociétéNewsreel

Arrestation de Dimitri Vorbe…

Des opposants politiques ont été emprisonnés, intimidés et réduits au silence par Jovenel Moïse et son équipe au pouvoir. Celui-ci déclenche une répression généralisée contre l’opposition politique. Des militants, des syndicalistes et des responsables de la société civile ont été visés par le pouvoir en place. Les autorités haïtiennes utilisent la justice comme moyen de représailles politiques contre les opposants au pouvoir, ne respectant pas les normes fondamentales d’une procédure équitable.
En effet, le vendredi 21 août 2020, l’homme d’affaires haïtien, Dimitri Vorbe, Directeur exécutif et Vice-président de la Société Générale d’Énergie S.A (SOGENER S.A.) a été arrêté avec son épouse, à Miami (Floride) par des agents l’Immigration et du contrôle des frontières du Département de la sécurité intérieure (Immigration and Customs Enforcement- ICE). Alors que son épouse a été relâchée, Dimitri Vorbe a été mis en garde à vue au Centre «Krome North SPC», géré par l’ICE.
Aux moins deux choix sont possibles. Il pourrait avoir été arrêté pour un séjour sur le sol américain, supérieur à la durée de son visa visiteur, ou encore son arrestation pourrait être liée à ses problèmes judiciaires, notamment dans l’affaire Jovenel Moïse contre SOGENER, étant un farouche opposant au Président Jovenel Moïse.
Sur ce dernier point, rappelons que Me Ducarmel Gabriel, Commissaire a. i. du Gouvernement de Port-au-Prince, avait demandé l’aide de l’immigration américaine, l’informant, dans une correspondance, que Dimitri Vorbe s’était réfugié aux États-Unis pour fuir la justice haïtienne, qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt en Haïti et qu’il est soupçonné de complicité dans un dossier de corruption et de blanchiment au détriment de l’État haïtien. Il ajoute que Vorbe était également l’un des suspects dans un complot visant à encourager des actes d’agressions contre l’Ambassade américaine en Haïti.
Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button