acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeEn bref

Une embarcation de fortune sombre au large de l’Île de la Tortue

Au moins 17 personnes sont mortes, 9 survivantes et un nombre important de disparues, c’est le bilan provisoire du naufrage d’un voilier assurant le trajet Saint-Louis du Nord/Latortue dans le département du Nord-Ouest. Surchargé et sans autorisation du Service maritime et de navigation d’Haïti (SEMANAH), un voilier appelé «Ancelita», qui avait à son bord plus d’une trentaine de personnes, a fait naufrage le mercredi 19 août 2020 entre Saint-Louis du Nord et l’Île de la Tortue, a confié au Nouvelliste, le directeur général du SEMANAH. Éric Prévost Junior, qui n’était pas en mesure d’avancer un chiffre pour les survivants, a fait savoir que les recherches se poursuivent. «Nous avons déjà enregistré plus de 17 morts dont une dizaine de femmes et deux enfants. Les recherches se poursuivent, a confirmé le directeur du SEMANAH.
Le petit voilier qui transportait à la fois des personnes et des marchandises, avait quitté le port de Saint-Louis du Nord en milieu de journée du mercredi 19 août. «À cause de la surcharge et des rafales, le voilier a malheureusement fait naufrage», a indiqué le responsable du SEMANAH. «Les représentants du SEMANAH sur place avaient refusé de donner l’autorisation au capitaine du voilier. Puisque la police n’était pas présente sur le port, le capitaine en a profité pour prendre le large. Les agents du SEMANAH n’ont pas de moyens de persuasion pour forcer les armateurs à respecter les consignes», s’est plaint le D. G. du Service maritime et de navigation d’Haïti. Le directeur général du Service Maritime et de Navigation d’Haïti (SEMANAH), Éric Prévost Junior s’est montré désolé de ce qu’il appelle l’imprudence dont ont fait montre certains passagers. Ils ont refusé porter un gilet de sauvetage, se plaignant notamment de la chaleur, a déploré Éric Prévost Junior.
De son côté, le Chef du gouvernement haïtien, Joseph Jouthe, dans une note, s’est dit consterné par ce naufrage qui a coûté la vie à plus d’une dizaine de compatriotes. Il annonce son appui et sa solidarité aux familles victimes et aux survivants. Tout en présentant ses sympathies aux familles des victimes et aux survivants, il leur assure sa solidarité et son appui. Pour le chef de la Primature, il s’agit d’un nouveau drame qui endeuille la population haïtienne et particulièrement celle du Nord-Est.
Le bilan des victimes de ce naufrage reste jusqu’ici incertain et flou, tant la guerre des chiffres entre les institutions est rude. Pour le service de la protection civile qui effectue des recherches avec le soutien de sauveteurs de la garde côte américaine, il y aurait jusqu’ici quatorze (14) morts dans ce naufrage, neuf (9) survivants et de nombreux disparus. Cependant, le Service Maritime et de Navigation d’Haïti (SEMANAH) fait état d’au moins 17 personnes qui seraient mortes, 9 survivantes et un nombre important de disparues. Le Parquet de Port-de-Paix, communique pour sa part, un bilan de trente (30) morts, sans donner plus de précision. Le mât du bateau, qui sert à soutenir les pièces nécessaires à la propulsion par le vent, a cédé, au moment de la traversée. C’est ce qui aurait provoqué ce drame humain, ainsi que de mauvaises conditions météorologiques.
Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button