acceuilActualitéCulture & SociétéEconomie & FinancesEducation & DéveloppementInsécurité & BanditismeJustice

Yanick abandonne le navire

Après 11 ans de services au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Yanick Joseph a jeté l’éponge. Dans une lettre de démission, en date du 19 juin 2020, adressée au Directeur a. i. de la Police Nationale d’Haïti, Normil Rameau, ainsi que d’autres responsables de la PNH, la policière Yanick Joseph et coordonnatrice du Syndicat de la police nationale d’Haïti (SPNH) les a informés de sa décision de quitter la Police Nationale d’Haïti (PNH). Dans sa lettre, Yanick Joseph a fait savoir qu’elle a pris cette mesure avec un sentiment de tristesse. La cheffe de file du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti, Yanick Joseph, a remis sa démission le vendredi 19 juin, au sein de l’institution policière. Les mauvaises conditions de travail au sein de la PNH ont été, en quelque sorte, les motifs de sa décision. Comme mobiles, Yanick Joseph a apporté plusieurs raisons, notamment les conditions dans lesquelles travaillent les policiers et policières. Elle a cité également des cas de violations des droits humains, l’absence d’assurance de santé et de logements décents. Yanick a expliqué que ce sont ces revendications qui l’ont poussée, ainsi que ses collègues, à mettre sur pied le SPNH, afin, dit-elle, de protéger et de défendre le droit de tous les membres de l’institution policière. D’autre part, Yanick Joseph en a profité pour exprimer sa colère, suite aux déclarations de certains responsables d’État, traitant les policiers de terroristes. Voilà, dit-elle, ce qui justifie sa décision.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button