acceuilActualité

Les cas de COVID-19 s’accroissent; le MSPP s’équipe

Le Ministère de la Santé Publique et de la Population a reçu la dernière cargaison des matériels et équipements médicaux, commandée en Chine, le vendredi 15 mai 2020. Ces matériels doivent servir à aider l’État à faire face à la crise sanitaire, liée au nouveau coronavirus. Parallèlement, les cas de contaminations à la pandémie continuent d’augmenter dans le pays. C’est la ministre de la Santé Publique et de la Population, Dr Marie Greta Roy Clément, accompagnée de son directeur général, Dr Lauré Adrien, qui a reçu, le vendredi 15 mai 2020, à l’aéroport international Toussaint Louverture, à Port-au-Prince, la cinquième et dernière cargaison, des matériels et équipements médicaux, commandée en République de Chine. Selon les autorités gouvernementales, cette commande, qui coûte environ 18 millions de dollars américains, aidera le pays à faire face à la crise sanitaire de COVID-19. Elle consiste en: 147 650 surblouses, 150 000 surchaussures, 2 500 000 gants médicaux et 100 moniteurs de signes vitaux. Par ailleurs, la pandémie connaît un accroissement vertigineux dans le pays, passant d’un peu plus d’une centaine à plus de 400, en à peine une semaine. Pour rassurer la population face à cette montée remarquable de la maladie, les autorités sanitaires ont invité plusieurs journalistes à prendre part à une visite de constat à l’hôpital universitaire de Mirebalais. Lors de cette porte ouverte à la presse contrôlée, les journalistes ont pu, non seulement constater mais aussi, interroger quelques patients. C’est un geste très attendu mais qui arrive malheureusement trop tard, selon plus d’un. Notons qu’un employé de l’un des bureaux administratifs de la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA), testé positif au virus de Covid-19, a été, par la suite, tué. Guito Edouard, le Directeur Général de la DINEPA a été testé positif. Un épidémiologiste-informaticien de la Direction d’épidémiologie de laboratoires et de recherches (DELR) du MSPP a été aussi testé positif. Malgré la gravité de la situation de la crise du coronavirus, les relations entre les autorités locales et les autorités du pouvoir central ne se sont pas améliorées, notamment dans la gestion coordonnée de la maladie, a regretté le maire de la capitale, Youri Chevry, qui évoque toutefois ses bonnes relations avec le directeur départemental de l’Ouest, de la Santé publique. La ville de Port-au-Prince, la plus dense du pays, enregistre jusqu’ici, selon les derniers chiffres officiels, le plus grand nombre des cas testés positifs au coronavirus (COVID-19). Néanmoins, le manque de communication et l’absence de cohésion entre les autorités centrales et les autorités locales, sont flagrants. «Nous sommes à présent à une autre phase de la maladie», avait déclaré Lauré Adrien, coprésident de la commission multisectorielle de gestion de la COVID-19. Cette phase, selon lui, ne devrait surprendre personne. «Au début, nous avions déjà prévu une accélération des cas, si les mesures de prévention n’étaient pas respectées», rappelle-t-il. Le Dr Lauré Adrien dit croire que ces chiffres ne traduisent pas, à eux seuls, la réalité. «Pour chaque cas testé positif, officiellement, il faut compter entre 8 à 10 autres cas», fait savoir le médecin, estimant que la transmission communautaire est en train de gagner du terrain.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button