" "
acceuilActualitéUncategorized

La population de Petit-Goâve en masse dans la rue

La Population de Petit-Goâve a gagné les rues, le jeudi 27 octobre 2022 à midi, pour manifester contre le système mis en place. Les protestataires s’en sont pris au PHTK qui, selon eux, a détruit le pays. «Nous demandons à Michel Martelly de nous débarrasser de Monsieur Ariel Henry. Même après le départ de ce dernier de la Primature, Petit-Goâve continuera à occuper le macadam. Il nous faut changer de système», scandaient les Petit-Goâviens sous un ton furieux…

La foule grossissait pendant tout le parcours. Elle est devenue immense, en sortant de Chabanne. Elle défilait sur la Grand’Rue, vers les 7 heures du soir. La situation a tourné au vinaigre devant la Place Publique de la ville, située à quelques mètres du Commissariat, lorsque les agents de Police se sont mis à tirer des balles réelles et des cannettes de gaz lacrymogènes. Les manifestants couraient dans toutes les directions, alors qu’une obscurité s’abattait sur Petit-Goâve, privée d’électricité.

Le char musical de Papi Mix a dû accélérer et se retirer de la zone dangereuse, car les forces de l’ordre tiraient des coups de feu…

Une source policière a révélé que «les policiers ont riposté après avoir essuyé des coups de pierres et de bouteilles.»

«Nous nous retrouvions loin derrière l’immense foule qui se rendait vers la Rue Bijoux où la manifestation devait s’achever près du Calvaire, comme d’habitude. Il nous était impossible de savoir ce qui se passait devant. À vrai dire, la foule ne voulait pas affronter les policiers. Des témoins ont rapporté que ce sont quelques ‘jeunes garçons’ qui ont lancé des pierres à l’encontre des policiers qui ont violemment réagi.» Certains observateurs parlaient d’une riposte «bwa kale»

Eliacin Evens

Articles Similaires

Back to top button