acceuilActualitéPerspective & Politique

Halte au chantage

Il ne faut plus reculer d’un pas avec Ariel et son équipe de ripoux, tous pourris, des bons à rien, payés sur le dos des contribuables. Des oxydés, des bandits en tenue de ville, soudoyés par les chefs de gangs.

Tout n’est que propagande des oxydés qui ne savent plus où ils sont ni où donner de la tête, tellement ils sont dépassés par les événements, les nouvelles attaques et le professionnalisme des gangs armés. Pauvres oxydés, il ne leur reste que le mensonge et la manipulation. Mais le mensonge et la manipulation font beaucoup de dégâts. Jusqu’à quand ???

Voir ce chef de ripoux, suspendu par les pieds à un croc de boucher, ne me ferait ni chaud ni froid. C’est sûr, le clown caniche d’Ariel ne rêve que d’une chose, il veut liquider le pays et se tailler sa part du lion, autrement dit, il veut faire exploser Haïti. S’il n’arrive pas à ses fins, il n’aura en effet pas le poids politico-économique pour réaliser son projet.

Quand on a de la bouillie dans la caboche, le grand écart doit être plus facilement envisageable.

En effet, en visite à l’Office de Protection du Citoyen et de la Citoyenne (OPC) le jeudi 23 juin, le Premier ministre de facto, Ariel Henry, a déclaré que la nation haïtienne a besoin d’être réconciliée avec elle-même pour résoudre ses problèmes, notamment l’insécurité. « Il est impératif que les Haïtiens travaillent ensemble pour réconcilier les segments de notre société qui est trop divisée. C’est un passage obligé si nous voulons rétablir la sécurité, faire face aux gangs armés et à leurs commanditaires, créer un climat propice pour la tenue d’élections avec un fort taux de participation, en vue de reconstruire nos institutions démocratiques », a déclaré le chef de la Primature. Le Chef du gouvernement estime que la situation du pays exige, à tous ceux qui disent vouloir le sortir de ses crises multiples, de faire preuve de dépassement. Ces acteurs, ajoute-t-il, doivent tout mettre en œuvre pour rassembler tous les Haïtiens, dans un sursaut patriotique autour d’un projet national commun.

Par ailleurs, le Chef de la Primature dit compter sur l’OPC, en tant qu’institution d’État, pour apporter sa contribution désintéressée à ce « KONBIT NASYONAL » pour la réconciliation et la reconstruction.

En marge de cette visite au siège social de l’OPC sur la route de Bourdon, le locataire de la Primature s’est également rendu au local de la Radio Télé Quisqueya où il s’est entretenu avec les dirigeants de ladite station, notamment son directeur général Marvel Dandin et la directrice de programmation de la station, la journaliste vedette, Liliane Pierre-Paul.

Par ailleurs, le mardi 21 juin, Ariel Henry avait discuté avec des acteurs politiques, notamment les signataires de l’Accord du 11 septembre. Parmi ces acteurs, l’on peut citer les dirigeants du SDP, INITE et Fusion. Quelques jours avant, le PM Ariel Henry avait rencontré l’ancien président Jean-Bertrand Aristide, en sa résidence privée à Tabarre.

Ces rencontres du premier ministre Ariel Henry avec des acteurs de la société s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie pour mettre en branle les efforts pour la réconciliation nationale, prônée par son gouvernement. D’ailleurs, un Conseil des ministres a été organisé, ce mardi, où il a été décidé de reporter la mise en vigueur du code pénal de l’ancien Président Jovenel Moïse. Ceci est un geste fort, dans le cadre des démarches de réconciliation entreprises par Ariel Henry. Il a été également décidé que le 7 juillet prochain, date marquant le premier anniversaire de l’assassinat de Jovenel Moïse, sera chômé.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button