acceuilActualitéUncategorized

Le bluff des autorités…

Interdit de vols, des petits avions sont toujours visibles dans le ciel. Bien que l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC) ait interdit le vol des aéronefs privés jusqu’à nouvel ordre, après le crash, le 20 avril, d’un petit avion Cessna 207 sur la route des rails (commune de Carrefour), plusieurs témoins rapportent avoir vu des petits avions continuer de voler, notamment sur Jacmel.

Selon les informations, le Cessna 207, qui s’est écrasé le mercredi 20 avril dans une rue à Carrefour, opérait dans l’illégalité. Il assurait régulièrement la liaison Port-au-Prince (Ouest) / Jacmel (Sud-Est), sans disposer de permis pour réaliser des vols commerciaux, a révélé Laurent Joseph Dumas, Directeur de l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC).

En outre, l’ex-député de la 47ème législature, Wilnet Content (1ère circonscription de Jacmel) se dit prêt à engager un cabinet d’avocats aux États-Unis en faveur des personnes dont les proches ont perdu la vie à Carrefour, dans le crash, sur la route des rails (commune de Carrefour) et qui volait sans assurance ni licence commerciale… Cette plainte sera déposée contre l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC) et L’Autorité Aéroportuaire Nationale (AAN), pour négligence.

À rappeler que le mercredi 20 avril 2022 dans l’après-midi, un petit avion Cessna 207 s’est écrasé sur la route des rails (commune de Carrefour) dans la localité Christophe Channel, non loin de l’antenne de Police, provoquant la panique dans la population. L’avion avait décollé de Port-au-Prince à 15h44, heure locale, à destination de Jacmel, (département du Sud-Est), selon, Laurent Joseph Dumas, le Directeur Général de l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC). Il précise que le moteur de l’avion était tombé en panne et que le pilote avait lancé un appel de détresse à 16h04. Il souligne qu’il s’agissait d’un vol privé et que l’appareil n’avait pas de licence commerciale.

Le bilan est lourd et s’établit à 6 morts et 5 blessés graves. Les 4 passagers de l’avion sont décédés lors du crash, le pilote (Amado R. Gutierres, un étranger) qui avait survécu, a été transporté d’urgence à l’hôpital de Diquini mais a succombé à ses blessures, dans la soirée de mercredi. Lors de l’impact, l’avion a tué un chauffeur de taxi-moto et percuté un camion, faisant cinq blessés graves qui ont été transportés à l’hôpital.

Les techniciens de l’OFNAC ont été mobilisés immédiatement après l’accident. Une cellule de crise a été constituée pour recueillir les premiers éléments d’information sur place devant servir à l’enquête.

Réagissant à ce drame, le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, a déclaré sur son compte twitter: «je suis profondément attristé, suite au crash d’un petit avion sur la route de Carrefour, ayant causé des morts et des blessés. J’adresse mes sympathies aux familles des victimes, que ce nouveau drame vient de plonger dans la plus grande désolation. J’ai instruit les autorités compétentes, en particulier l’OFNAC, de diligenter immédiatement une enquête devant déterminer les causes de cet accident tragique qui endeuille le pays tout entier.»

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button