acceuilActualitéEn bref

En Bref

PNH: 1 membre de gang tué, 2 malfaiteurs arrêtés

Le samedi 23 avril 2022, le nommé «Tigason», ainsi connu, a été mortellement blessé dans des échanges de tirs avec les forces de l’ordre. «Tigason» était membre actif d’un gang basé dans la localité de «Nan Rezen», commune de la Croix-des-Bouquets, dirigé par le chef de gang «Reziye». Selon les premiers éléments d’information, Tigason était impliqué dans plusieurs vols et viols sur mineures, dans la commune de la Croix-des-Bouquets.

Par ailleurs, le même jour, dans le département du Centre, la police a arrêté deux individus, lors d’un point de contrôle au niveau de la route nationale #3. Il s’agit de : Roberto Carlixe (17 ans), originaire de la localité «Fontèn» (commune de la Victoire, Département du Nord). Ce dernier est accusé de braquage et d’association de malfaiteurs et avait en sa possession une arme artisanale, au moment de son arrestation. L’autre individu, Fanèl Leyanne (19 ans), natif de la localité «Savann long», 2e section rurale «Mamon» (département de l’Artibonite), est accusé d’implication présumée dans une affaire de détournement de mineurs.

De plus, un véhicule volé, Pick-Up Toyota Land Cruiser, immatriculé SE-02845, muni d’une plaque «Service de l’État», dans lequel circulait le chef de gang «Collègue» et ses complices du gang «400 mawozo» a été retrouvé et saisi dans la zone de «Canière», par des agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO), affectés au Commissariat de la Croix-des-Bouquets.

Élections impossibles, selon André Michel

Le jeudi 21 avril, en conférence de presse, Me André Michel, Porte-parole de l’opposition radicale dit «Secteur Démocratique et Populaire», signataire de l’Accord du 11 septembre, pour une Gouvernance Apaisée et Efficace de la Période Intérimaire» avec l’Exécutif, a estimé que les élections ne sont pas possibles en Haïti, tant que le pays ne sera pas libéré des gangs.

PNH : 3 membres du gang «400 mawozo», mortellement blessés

Suite à une filature des agents de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), 4 individus faisant partie du Gang «400 mawozo» ont été repérés dans un club à Tabarre, dans la nuit de mardi 19 avril 2022. Trois équipes de la BRI ont été rapidement dépêchées sur les lieux pour les arrêter. Voyant arriver les forces de l’ordre, ces individus ont tiré dans leur direction tout en essayant de s’échapper. Dans la riposte des agents de la BRI, trois des malfrats ont été tués, alors qu’un policier a été touché au ventre et transporté d’urgence dans un centre hospitalier. Le 4e individu a réussi à s’enfuir. 2 armes ont été saisies.

Le mercredi 20 avril, Frédéric Leconte, Directeur Central de la Police Judiciaire a rendu visite au policier blessé. Selon l’avis des médecins, son état de santé est stable. Par ailleurs, ce même jour, 2 autres individus armés ont été blessés mortellement par une patrouille du Sous-commissariat de Fort-National, ce 19 avril 2022, à la rue Senghor, du côté de Nazon.

En outre, le 21 avril, dans la matinée, au cours d’échanges de tirs avec la police de la Croix-des-Bouquets, Colby Saintilus, alias «Palmis», a été mortellement blessé. C’est lui qui avait à sa charge, la planification des cas de kidnapping réalisés à Carrefour «New-York» (Michaud).

La terre a tremblé dans le département de Grand’Anse

Le vendredi 22 avril 2022, à 2h05 et 43 secondes du matin, un séisme d’une magnitude de 4.0 sur l’échelle de Richter a été enregistré en Haïti, dans le département de la Grand’Anse. L’épicentre a été localisé à 18,781 degrés de latitude Nord et 74,080 degrés de longitude Ouest, soit à 15km en mer, au Nord – Nord-Est de la ville de Jérémie (département de la Grand’Anse), à 83 km à l’Ouest de l’Île de la Gonâve (Département de l’Ouest) et 189km au Nord-Ouest de Port-au-Prince (Département de l’Ouest), à une profondeur de 10km. Aucune perte de vie ou de dégâts n’ont été rapportés jusqu’à présent par la Protection Civile, en relations avec cette nouvelle secousse sismique.

Arcahaie : pluies diluviennes; bilan partiel

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la commune de l’Arcahaie ont provoqué des inondations dans la région des Matheux. Bilan provisoire : un mort, des têtes de bétails emportées par les eaux et des plantations dévastées.

Québec : don de 11 caméras à l’Institut de Cinéma de Jacmel

Dans le cadre d’un partenariat entre le département de cinéma du CEGEP de Saint-Laurent (Québec) et l’institut d’artistes de Jacmel, le CEGEP va faire don de 11 caméras à la division cinéma de l’Institut qui fait face à des difficultés financières. Le CEGEP ayant renouvelé ses caméras, ce sont les anciennes caméras, en parfait état de fonctionnement, qui seront envoyées en Haïti, afin de permettre à davantage d’Haïtiens d’apprendre les rouages du 7e Art.

Santé : épidémie de cas similaires à la gale en Haïti, les deux pays de l’île se parlent

Daniel Rivera, le ministre dominicain de la Santé, affirme que les autorités sanitaires d’Haïti et de la République Dominicaine sont en contacts, par l’intermédiaire des consulats et des ambassades, sur les cas d’infection similaire à la gale qui ont été détectés en Haïti. Cette déclaration du ministre Rivera intervient après que l’Ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine, Smith Augustin, ait déclaré que les autorités des deux pays n’avaient pas communiqué sur les cas qui ont été rapportés en Haïti. «J’espère qu’il pourra bientôt avoir un dialogue direct entre les deux ministères de la Santé, afin de trouver une solution et empêcher la propagation de cette maladie», a déclaré le diplomate haïtien. Ajoutant qu’à ce jour, aucun des cas ne représente un «danger» pour les deux nations, il a rappelé à la population qu’il ne s’agit pas d’une maladie qui se transmet par voie aérienne mais qui se contracte en ayant des contacts très proches avec une personne infectée.

Concours de texte sur la pensée de Jacques Stephen Alexis

Dans le cadre du centenaire de la naissance de Jacques Stephen Alexis (né le 22 avril 1922), «Ayiti bèl», la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), le Centre International de Documentation et d’Information Haïtienne, Caraïbéenne et Afro-canadienne (CIDIHCA) et la Société Haïtienne d’Histoire, de géographie et de géologie, lancent un concours de texte, afin de marquer la pensée de notre grand écrivain mondialement connu, et d’encourager la découverte et la lecture de ses œuvres. Ce concours est ouvert à la population en général en Haïti et, plus particulièrement, aux jeunes, dont les étudiants du nouveau secondaire 3, NS 3 (rhéto) et nouveau secondaire 4, NS 4 (philo). Aucune inscription préalable ni frais ne sont exigés. Les candidats doivent concourir avec un seul texte inédit, non encore publié ni en cours de publication, sur un des trois sujets suivants :

Sujet 1 : Comment Jacques Stephen Alexis, de par sa vie et/ou son œuvre, peut-il nous aider à vivre ou à comprendre ce qu’Haïti est devenue aujourd’hui ?

Sujet 2 : Pourquoi les romans et autres récits de Jacques Stephen Alexis devraient-ils constituer une lecture fondamentale pour les élèves du Secondaire en Haïti ?

Sujet 3 : Montrez comment Jacques Stephen Alexis a réussi à concilier, dans son œuvre, une forte tendance indigéniste, nationaliste, à un humanisme universaliste.

Les œuvres seront reçues, uniquement par courriel, sur : AyitiBel@AyitiBel.org, au plus tard, le 22 juin 2022 inclusivement.

Économie : contrôle des prix dans les supermarchés de Pétion-Ville

Afin de protéger les consommateurs de l’augmentation spectaculaire des prix de certains produits, la Direction du Commerce Intérieur (DCI) du Ministère du Commerce et de l’Industrie a effectué cette semaine des visites d’inspection dans la quasi-totalité des supermarchés de la commune de Pétion-ville. Au cours de ces inspections, les inspecteurs de la DCI ont vérifié minutieusement le prix de quelques produits de première nécessité. Pour les produits comme spaghetti, fromage, pain, viande moulue, sauce tomate, morue et yaourt, la différence de prix variait entre 10 à 25 gourdes, d’un market à l’autre, alors que pour d’autres produits, comme : céréales Corn flakes, œufs, lait, sel, jus et sucre, la différence entre les markets était beaucoup plus élevé. Le Ministère a pris note des constats et promis que des décisions seront prises dans les jours qui viennent, de façon à mieux réguler le marché et à contrôler toute forme d’abus et de concurrence déloyale.

Justice et pratiques restauratives

Formation d’introduction à la Justice et Pratiques Restauratives du 19 au 21 avril 2022, adressée aux personnels de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP), précisément du Centre de Réinsertion des Mineurs en Conflit avec la Loi (CERMICOL). Cette formation s’inscrit dans le cadre des activités du projet À BON DROIT, en vue d’une promotion de la Justice Restaurative en Haïti, et du renforcement des principaux acteurs de la chaîne pénale, dont le personnel pénitentiaire. Quatorze personnes y ont pris part, dont des inspecteurs de police, des chefs de services de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, des Assistants /es Sociaux /les et Légaux /les, ainsi que des Formateurs /trices et des Responsables Pédagogiques de la DAP.

Le projet À BON DROIT, mis en œuvre par Progettomondo, en partenariat avec le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) et financé par l’Union Européenne, s’inscrit dans le cadre du programme de l’Union Européenne IEDDH (Instrument Européen pour la Démocratie et les Droits de l’Homme).

Nomination inconstitutionnelle et illégale de juges

Tentative de nomination inconstitutionnelle et illégale de juges à la Cour de Cassation : des organisations de défense des droits Humains demandent au CSPJ et aux associations de Magistrats de se démarquer de cette démarche. Dans une note datée du 21 avril 2022, signée par 11 organisations de défense des droits Humains dont: POHDH, CE-JILAP, RNDDH, BAI, SKL, F-GAJ, PAJ, MOUFHED, SOFA, CONHANE, lancent une mise en garde contre la nomination inconstitutionnelle et illégale de juges à la Cour de Cassation. Les organisations signataires demandent au CSPJ et aux associations de Magistrats de se démarquer de cette démarche illégale, de clairement signifier au gouvernement de facto qu’ils ne se feront pas complices de la violation de la Constitution haïtienne ni n’encourageront pas la mainmise de l’Exécutif sur le judiciaire. Ces organisations continuent de recommander un véritable consensus entre les forces vives de la nation, en vue de trouver des solutions provisoires ou ponctuelles. Les organisations signataires de la note tiennent à rappeler, encore une fois, qu’aucune démarche inconstitutionnelle et illégale, consentie aujourd’hui pour combler les postes vacants à la Cour de Cassation, ne pourra nullement engager la République ni aucun gouvernement légitime qui devra être issu d’un scrutin crédible.

Université: (AFUCH) dénonce et condamne le viol odieux d’une jeune étudiante

L’Association des Femmes de l’Université du Cap-Haïtien (AFUCH) dénonce et condamne le viol odieux d’une jeune étudiante, âgée de 21 ans, au dortoir de l’Université Chrétienne du Nord d’Haïti (UCNH). L’Association des Femmes de l’Université du Cap-Haïtien dit apprendre avec stupéfaction et une profonde amertume, le viol odieux d’une jeune fille de 21 ans, survenu dans la nuit du mercredi 13 avril 2022, au dortoir de ladite université. L’AFUCH dénonce et condamne énergiquement cet acte crapuleux et barbare qu’elle estime de trop pour le pays, particulièrement la communauté universitaire. Elle croit que ce dernier ne doit pas rester impuni comme les nombreux actes de violences commis au sein de la Communauté, à longueur de journée.

En ce sens, l’AFUCH-Nord réclame la mise en mouvement de l’action publique contre les auteurs et les complices qui ont exécuté ce forfait, afin qu’ils soient punis, conformément à la loi, et que justice et réparation soient rendues à la jeune étudiante. L’AFUCH-Nord, au nom de la Communauté universitaire et de toutes les organisations de Femmes, salue le courage de cette jeune femme violentée, victime de son genre, blessée et humiliée dans sa dignité et dans son corps, pour avoir fait tout le nécessaire pour les suites légales.

Football : éliminatoires de la Coupe du Monde féminine U-17, Haïti humilie Cuba [2-0]

Le dimanche 24 avril, dans le cadre de la qualification de la zone de la Confédération de l’Amérique du Nord, de l’Amérique Centrale et des Caraïbes (CONCACAF), pour la Coupe du Monde féminine U-17 de la FIFA (Inde, du 11 au 30 octobre 2022), nos jeunes Grenadières, pour leur premier match, affrontaient Cuba sur la pelouse du stade panaméricain de San Cristóbal, en République Dominicaine. Haïti, dans le Groupe H, a humilié Cuba [2-0], pour ce premier match de qualification. Les 2 buts ont été inscrits en première période par Chritlove Caramus, à la 33e minute (1-0], et Walandjina Cyriaque, à la 42e minute [2-0]. Notre efficace gardienne, Joseph Rosemanie, a bloqué sans faillir 7 tirs des Cubaines. Chritlove Caramus s’est également démarquée, en inscrivant 1 but et 3 tirs.

Smith Prinvil / Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button