acceuilActualitéPerspective & Politique

Le Sénat fait du Buzz, selon Ariel Henry

Au sortir de sa réunion avec des membres du Bureau de Suivi de l’Accord du Montana, interrogé sur la position du Sénat qui affirme que, depuis le 7 février, le Premier Ministre doit seulement expédier les affaires courantes, ce dernier a répondu: «Ce sont des acteurs politiques qui font du buzz. Il n’y a aucun fondement légal dans leur position. Nous sommes dans une situation grave. Nos comportements ne doivent pas aggraver la situation. Je continue de tendre ma main à tous les fils du pays, afin que l’on puisse, ensemble, permettre au peuple de choisir librement ses dirigeants.»

De plus, le samedi 12 février, Ted St-Dic, Magali Comeau Denis et Ernst Mathurin membres du Bureau de Suivi de l’Accord (BSA) de l’Accord du Montana, à la suite de la réunion la veille avec le Premier Ministre Henry, ont précisé aux médias que les négociations n’avaient pas encore débuté. «Certaines choses qui ont été dites ont été clarifiées. Ensuite, nous nous sommes mis d’accord sur le principe de la négociation…». La prochaine réunion de lundi (14 février) est très importante «nous aurons à définir les critères et le contenu de la négociation, l’agenda, le temps qui sera consacré et les conditions», a précisé Ted St-Dic. «Si on parvient à une entente sur le protocole, les négociations vont commencer», a conclu Ernst Mathurin.

Par ailleurs, alors que le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, avait affirmé le 25 janvier 2022, lors d’une rencontre avec 8 des 10 sénateurs restants que le nouveau Conseil Électoral Provisoire (CEP) et l’Assemblée Nationale Constituante seront mis sur pied d’ici le 7 février 2022, dans les faits, les négociations pour former le nouveau CEP et l’Assemblée Nationale Constituante pataugent… Plusieurs organisations n’ont pas encore choisi leurs représentants pour intégrer ces structures qui permettront de doter Haïti d’une nouvelle Constitution avant l’été prochain et la tenue d’élections générale, cette année, selon les déclarations du Premier Ministre.

La Fédération des Barreaux Haïtiens, qui devait désigner 3 représentants à l’Assemblée Nationale Constituante, n’a pas encore pris de décision. «Nous le disons clairement pour l’opinion publique, nous n’avons aucun engagement formel avec le Premier ministre sur aucun point. Nous lui avons dit que nous allons faire des consultations et lui donnerons une réponse», précise Me Robinson Pierre-Louis, Secrétaire général de la FHB. La Chaire Louis Joseph Janvier qui doit désigner un membre ne semble pas au courant s’il doit participer à cette Assemblée…

Les secteurs signataires de l’Accord du 11 septembre ont tous été contactés pour la formation de l’Assemblée. Certains ont répondu, d’autres non, sans que l’on sache qui a répondu et qui ne l’a pas encore fait…

Concernant le nouveau CEP, le secteur des droits humains refuse de désigner son représentant, tant que la sécurité ne sera pas rétablie dans le pays. Aucune confirmation officielle sur les secteurs qui ont déjà envoyé le nom de leurs représentants…

À rappeler que, selon l’Accord du 11 septembre, article 17, l’Assemblée Nationale Constituante sera composée de 33 membres, comme suit : Fédération des barreaux d’Haïti : 3 membres dont au moins une femme ; Conférence des Recteurs, Présidents et Dirigeants d’institutions d’enseignement supérieur d’Haïti (CORPUHA) : 3 membres dont au moins une femme ; Chaire Louis Joseph Janvier : 1 membre ; Représentation départementale : 10 membres dont au moins 3 femmes ; Diaspora : 2 membres dont au moins une femme ; Secteur jeunes : 1 membre ; Secteur Femmes : 1 membre ; Secteur culturel : 1 membre ; Comité olympique : 1 membre ; Secteur paysan : 1 membre ; Personnes en situation de handicap : 1 membre ; Pouvoir exécutif : 4 membres dont au moins deux femmes ; Partis politiques signataires de l’Accord du 11 septembre : 4 membres dont au moins 2 femmes.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Lisez aussi
Close
Back to top button