acceuilActualitésciences et santé

12 janvier 2010: douze ans après, les conséquences se font toujours sentir

Le 12 janvier 2010, un fort tremblement de terre frappait Haïti, notamment la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Douze ans après, les conséquences se font toujours sentir. Le 12 janvier 2010, les rues de Port-au-Prince et des alentours étaient dévastées par un tremblement de terre. À 4h53 de l’après-midi, en l’espace de 35 secondes, le séisme faisait plus de 250 000 morts, plus de 300 000 blessés et plus d’un million de personnes ont été sinistrées. Il enregistrait une magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter.

Cette catastrophe a plongé Haïti dans le chaos. Le pays continue d’être dans une instabilité politique. 3 à 4 millions d’Haïtiens vivent actuellement dans l’insécurité alimentaire et 80% des Haïtiens vivent avec moins de 2 dollars par jour. Le pays fait également face à une hausse de la violence, les enlèvements sont en recrudescence. Des gangs armés sont implantés dans diverses régions du pays, notamment dans les quartiers populeux. Douze années après, la pauvreté en Haïti est frappante, cette situation de grande pauvreté a mené à une hausse de la violence.

À rappeler que, très vite, après le séisme du 12 janvier 2010, une solidarité internationale se mettait en place, mais des centaines de milliers de dollars de fonds d’aide ne sont jamais arrivés. «Aujourd’hui, 12 janvier 2022, les Nations Unies se souviennent des centaines de milliers d’Haïtiens qui ont perdu la vie et des milliers d’autres qui ont souffert des blessures permanentes lors du tremblement de terre qui a dévasté la capitale et ses environs, il y a douze ans.

Nous commémorons également la mémoire de nos 102 membres du personnel des Nations Unies qui sont morts, ce jour-là. Après l’un des jours les plus sombres de son histoire, Haïti s’est appuyée sur la résilience de son peuple, le travail de ses institutions et l’aide de ses nombreux amis et partenaires autour du globe, pour surmonter les ravages causés par cette calamité. Le même sentiment de résilience et de solidarité a permis aux Haïtiens de réagir rapidement au dramatique tremblement de terre qui a frappé les régions du Sud, au mois d’août dernier.

Aujourd’hui, nous renouvelons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et notre sympathie à tous ceux dont la vie continue d’être affectée par la tragédie du 12 janvier 2010. Nous renouvelons également notre engagement à travailler aux côtés du peuple haïtien et avec les amis et partenaires du pays, pour aider à construire un avenir durable, inclusif et meilleur pour Haïti », a écrit les Nations Unies dans une note.

De son coté, Josué Pierre-Louis, Secrétaire Général de la Présidence rappelle à la population en général que, par arrêté en date du 6 janvier 2015, le 12 janvier est déclaré Journée de Commémoration et de Réflexion, dédiée à la mémoire des victimes du séisme de janvier 2010. « En conséquence, durant la journée du mercredi 12 janvier 2022, marquant le douzième anniversaire de cette tragédie : le drapeau national sera mis en berne sur tout le territoire de la République; les discothèques et autres établissements assimilés resteront fermés.

Les stations de radio et de télévision sont donc invitées à programmer, durant la journée du 12 janvier, des émissions de circonstance.»

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button