acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

Explosion au Cap-Haïtien: plus de 50 morts

Trois journées de deuil national seront décrétées sur toute l’étendue du territoire, à la mémoire des victimes de l’explosion d’un camion-citerne ayant causé, hier soir, des dizaines de morts et de nombreux blessés au Cap-Haïtien. L’annonce a été faite par le Premier ministre Ariel Henry, sur son compte Twitter.

Le mardi 14 décembre vers minuit 30, un camion-citerne, chargé de carburant, s’est renversé dans des circonstances non encore élucidée, à l’entrée Est de Cap-Haïtien, entre le Rond-Point Samarie et Pont Grand-Bois. C’est au moment où des riverains se sont précipités pour récupérer le précieux carburant que le camion a explosé. Plusieurs dizaines de personnes ont été carbonisées, instantanément, dans la gigantesque boule de feu, et des dizaines d’autres ont été brûlées à des degrés divers. Le feu s’est répandu, incendiant véhicules, motos et une trentaine de maisons, dans une ambiance de panique totale… Les hôpitaux de la ville sont débordés de blessés, pour la plupart, ils sont soignés dans les cours, faute d’espace. L’hôpital Justinien et l’hôpital de la Convention Baptiste d’Haïti, entre autres, sont saturés et manquent d’intrants. Les médecins et les autorités locales et nationales lancent des appels à l’aide.

La mairie est dans l’impossibilité, pour le moment, d’établir un bilan précis de cette tragédie. Au moins 40 corps calcinés ont été comptabilisés, mais on ignore encore le nombre exact de blessés et le bilan des personnes blessées ou mortes dans les maisons incendiées. Les sapeurs-pompiers et les renforts se sont succédés, pendant plusieurs heures, pour tenter de circonscrire l’incendie…

Au petit matin la ville était sous le choc, ayant du mal à réaliser l’ampleur de la catastrophe. Réagissant à ce terrible drame, le Premier Ministre a. i. Ariel Henry, a déclaré ceci. «J’ai appris, avec désolation et émoi, la triste nouvelle de l’explosion, hier soir, au Cap-Haïtien, d’un camion-citerne qui transportait de l’essence, et qui a causé, selon un bilan partiel, une quarantaine de morts, des dizaines de blessés, ainsi que d’importants dégâts matériels». Il ajoute: «trois journées de deuil national seront décrétées sur toute l’étendue du territoire, à la mémoire des victimes de cette tragédie qui endeuille la nation haïtienne tout entière. Des hôpitaux de campagne seront rapidement déployés au Cap-Haïtien pour fournir des soins nécessaires aux victimes de cette terrible explosion».

De son côté, le Sénat haïtien se dit consterner par l’explosion du camion-citerne, durant la nuit d’hier, qui a conduit à la mort de plusieurs dizaines de personnes. Le président du tiers du Sénat, le sénateur Joseph Lambert, dit souhaiter que le gouvernement prenne des mesures pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

Par ailleurs, l’organisation des Nations Unies exprime ses profondes condoléances aux familles des victimes du drame au Cap-Haïtien. L’ONU promet d’accompagner les autorités haïtiennes dans la réponse aux sinistrés, peut-on lire dans un message posté sur le compte Twitter de l’organisation mondiale.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button