acceuilActualitéNewsreel

Le chantage d’Ariel Henry…

Le premier ministre Ariel Henry a fait la promesse de mettre en application l’Accord du 11 septembre, dans un bref délai. Dans une adresse à la nation, le vendredi 29 octobre, le premier ministre Ariel Henry a promis de mettre en application l’Accord pour une Gouvernance Apaisée, afin de résoudre le problème de l’insécurité et lancer le processus de la réalisation des élections.

  1. En marge de cette adresse à la nation, le premier ministre de fait a dressé un portrait sombre de la situation du pays. Des faits d’actualité, comme la rareté de carburant, ont été abordés. Il a également rappelé les dispositions qu’il a prises pour faciliter la disponibilité de ce liquide précieux et assure qu’il est disponible sur le territoire. «Je veux que tout le monde sache que le pays ne manque pas de carburant. Le gouvernement a consenti de nombreux efforts pour alimenter les réservoirs. Sachant que la demande va augmenter lorsque la livraison sera reprise, nous avons placé plusieurs commandes et des bateaux sont déjà en attente du déchargement», a-t-il dit. «Une cellule de crise travaille sans relâche pour trouver une solution. La police a créé un couloir de sécurité pour permettre aux camions de faire les allers et retours dans les terminaux. Il y a des propriétaires qui redoutent le kidnapping et le vol de leurs camions. Nous avons mis à leur disposition des back-ups de police pour accompagner les camions. Cette mesure commence à donner des résultats», a-t-il expliqué, se réjouissant du fait que des hôpitaux, des compagnies de téléphonie mobile aient reçu l’or noir. «Il y a des patrouilles sur la mer pour sécuriser les bateaux qui assurent la livraison du carburant», a-t-il rassuré, promettant de prendre des dispositions d’apporter une solution définitive à la rareté du carburant.

Le chef de la Primature espère que lorsque le problème «artificiel, de la rareté du carburant qu’a créé les gangs», sera résolu, les Haïtiens de bonne volonté discuteront pour attaquer les vrais problèmes du pays. Il remercie les acteurs ayant signé l’Accord du 11 septembre. Le P. M. reconnaît qu’il devrait être plus loin dans l’application de cet accord. «Je souhaite rejoindre les compatriotes qui ont entrepris d’autres initiatives pour parler de l’intérêt de la nation», a dit le chef du gouvernement qui les invite à prioriser l’intérêt du pays au détriment de la velléité de prendre le pouvoir.

«Dans un bref délai, l’Accord de la Gouvernance Apaisée sera appliqué pour résoudre l’insécurité du pays, puis lancer le processus d’organisation des élections qui permettra à un dirigeant légitime de prendre le pouvoir», a-t-il promis, dénonçant des individus qui font des tractations pour déstabiliser le pouvoir, semer la pagaille, empêcher les enfants d’aller à l’école, créer de la misère, plonger le pays dans l’insécurité.

  1. Ariel Henry dénonce la tentative de cambriolage du bureau du juge Garry Orélien. Le chef de la Primature en a profité pour dénoncer les attaques contre le bureau du juge Garry Orélien qui a la responsabilité d’enquêter sur l’assassinat de Jovenel Moïse. «Après plusieurs manœuvres pour faire de la diversion, créer de la confusion qui n’ont pas porté fruit, ils ont maintenant décidé d’attaquer le bureau du juge Orélien. Cette série de manœuvres ne marchera pas: la justice sera rendue au président. Je donne cette garantie.»

Il dit avoir passé des instructions au ministre de la Justice pour que le parquet de Port-au-Prince puisse mener une enquête pour identifier et amener devant la justice les auteurs de cet acte.

De son coté, Joseph Lambert, le Président du Sénat a déclaré sur les ondes d’une radio locale, être toujours en faveur d’une assistance de la communauté internationale, logistique, technique, opérationnelle et armée, pour appuyer la Police Nationale d’Haïti (PNH) qui, selon lui, n’a pas la capacité de mettre fin aux gangs.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker