" "
acceuilActualitéNewsreel

Les enfants dépassent-ils le TDAH?

Le TDAH change avec le temps, mais il est rarement dépassé. On pensait autrefois que les enfants deviennent tout simplement trop grands pour le TDAH, à mesure qu’ils se développent, mûrissent et vieillissent. Nous savons maintenant que, bien que le TDAH commence dans l’enfance, des symptômes troublants peuvent se poursuivre à l’adolescence et au-delà, tout au long de la vie d’une personne. Alors que certains enfants peuvent sembler dépasser le trouble (ou ne plus présenter de symptômes entraînant une déficience), dans la plupart des cas, les enfants atteints de TDAH deviennent des adultes atteints de TDAH.

Bien que le TDAH soit de nature chronique, les symptômes peuvent certainement se présenter de différentes manières, à mesure qu’une personne traverse les étapes de la vie. Ces symptômes peuvent même diminuer, à mesure que cette personne vieillit, par exemple, l’hyperactivité et «la bougeotte» peut diminuer avec l’âge. Certes, les adolescents et les adultes, dont le TDAH a été traité, au fil des ans, disposeront d’une gamme de ressources et de stratégies vers lesquelles se tourner, lorsque les symptômes du TDAH deviennent problématiques.

Stratégies pour bien vivre avec le TDAH

Le TDAH persiste à l’âge adulte. La recherche suggère que même si les symptômes peuvent changer, à mesure que les gens vieillissent, les personnes atteintes de TDAH, dans l’enfance, sont souvent encore affectées par la maladie, à l’âge adulte. Dans une étude qui a suivi des enfants diagnostiqués avec un TDAH jusqu’à l’âge adulte, les chercheurs ont découvert que :

  • 29 % des personnes diagnostiquées dans l’enfance présentaient des symptômes de TDAH à l’âge adulte;
  • 81 % des personnes atteintes de TDAH, chez l’adulte, avaient également au moins un autre trouble psychiatrique;
  • les troubles concomitants courants, observés à l’âge adulte, comprenaient les troubles liés à l’utilisation de substances, l’anxiété et la dépression.

De tous les enfants qui ont participé à l’étude, seulement 37,5% étaient exempts de symptômes ou de résultats négatifs, à l’âge adulte. Les résultats ont également indiqué que les participants avaient également des taux plus élevés d’incarcération et de suicide, à l’âge adulte.

" "

Diagnostiqué à un âge plus avancé

De nombreuses personnes atteintes de TDAH peuvent ne pas être diagnostiquées avant l’adolescence ou l’âge adulte. Cela est particulièrement vrai pour celles qui présentent des symptômes prédominants d’inattention, qui sont moins perturbateurs et moins manifestes que les symptômes impulsifs/hyperactifs.

Les filles et les femmes, en particulier, sont plus susceptibles d’éprouver le type inattentif de TDAH. Cela signifie souvent qu’elles sont diagnostiquées plus tard dans la vie. La recherche suggère que parce que ces symptômes sont moins visibles, les filles développent des stratégies d’adaptation pour aider à cacher leurs symptômes.

Bien que la personne puisse avoir géré avec succès les symptômes dans l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte entraînent des demandes accrues d’attention soutenue, de planification, d’organisation et d’autogestion, qui peuvent rendre la gestion du TDAH de plus en plus difficile.

Les personnes, diagnostiquées à l’adolescence ou à l’âge adulte, peuvent en fait ressentir un soulagement dans le diagnostic, ce qui explique un large éventail de défis, tout au long de la vie. Il peut être particulièrement utile d’apprendre qu’il existe à la fois des traitements médicaux et des stratégies qui peuvent faire une différence positive. De plus, avoir un diagnostic peut ouvrir la porte à des conversations utiles avec les parents, les amis et les partenaires.

Ados avec TDAH

Les adolescents atteints de TDAH non traité disposent de peu d’outils et de ressources pour gérer leurs symptômes. En conséquence, ils sont plus susceptibles, que leurs pairs typiques, d’avoir des difficultés à jongler avec plusieurs classes et activités parascolaires. Comme les autres adolescents, ceux qui sont atteints de TDAH se séparent de leur famille et deviennent plus indépendants, mais avec moins de contraintes internes, les adolescents atteints de TDAH sont plus susceptibles de s’impliquer dans des comportements à risque. Tous ces défis peuvent entraîner des blessures et/ou une baisse de l’estime de soi. Les adolescents TDAH non traités sont plus susceptibles de connaître une incidence plus élevée d’accidents de la route, d’échec scolaire/au travail, de problèmes relationnels et même de toxicomanie.

Adultes avec TDAH

Les chercheurs ont également découvert que les différences structurelles, dans le cerveau, persistent à l’âge adulte, même dans les cas où les personnes précédemment diagnostiquées avec le TDAH ne répondaient plus aux critères de diagnostic de la maladie. De telles découvertes suggèrent que même si les symptômes du TDAH peuvent devenir moins apparents, à mesure que quelqu’un vieillit, il peut toujours ressentir une variété de différences neurologiques qui peuvent influencer le comportement de diverses manières. Les symptômes à l’âge adulte peuvent être plus variés et présents, de manière plus subtile. Voici quelques exemples : désorganisation, prise de décision impulsive, agitation interne, attention errante, procrastination. Bien que les symptômes puissent être moins visibles, ils peuvent être tout aussi invalidants. Par exemple, les adultes atteints de TDAH peuvent avoir des difficultés à gérer les tâches au travail ou peuvent réagir de manière impulsive, dans des situations qui nécessitent de la retenue et du tact. Cela peut conduire à des changements d’emploi plus fréquents ou au chômage. Ils peuvent également avoir du mal à maintenir des amitiés et des relations amoureuses à long terme.

Dr. Isoux Jr. Jérôme

Psychologue & Neuropsychologue, Psy.D

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker