acceuilActualitéNewsreel

Le mandat du BINUH, renouvelé

Le vendredi 15 octobre 2021, à minuit, le mandat du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) arrivait à expiration et devait être renouvelé par le Conseil de sécurité de l’ONU. Les États-Unis, qui gèrent généralement le dossier haïtien aux Nations Unies, ont proposé une reconduction pour un an, mais l’adoption d’une résolution à cet effet ne s’est pas passée comme prévu, en raison de complications, le jeudi 14 octobre, dans les négociations avec la Chine.

De source diplomatique, lors de ces négociations à huis clos, les Chinois se sont montrés très critiques, affirmant que l’ONU n’avait rien fait en Haïti. Ils déplorent des «investissements à perte» durant toutes ces années avec l’argent des grandes puissances, notamment de la Chine. Pékin appelait à un renouvellement du mandat de l’ONU pour seulement 6 mois, laissant planer la possibilité que la Chine utilise son véto au renouvellement d’un an proposé par les USA. Autre aspect pouvant justifier la position de la Chine mais non évoqué publiquement, c’est la reconnaissance de Taïwan par Haïti.

Finalement, vendredi vers 18h00, un compromis a été trouvé, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 2600 (2021), présentée par le Mexique et les États-Unis, prolongeant le mandat du BINUH jusqu’au 15 juillet 2022 (9 mois) et a demandé au Secrétaire général d’évaluer son mandat après 6 mois. Dans ce texte, le Conseil a encouragé une collaboration et une coordination étroites entre le Bureau, l’équipe de pays des Nations Unies en Haïti, les organisations régionales et les institutions financières internationales, en vue d’aider le Gouvernement à assumer la responsabilité de réaliser la stabilité à long terme du pays, le développement durable et l’autosuffisance économique.

L’Ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Linda Thomas Greenfield, déclare: «ce n’est pas le moment pour le Conseil de Sécurité de se retirer d’Haïti, mais plutôt de s’assurer qu’Haïti reçoive l’aide et le soutien dont (elle) a besoin, parallèlement aux efforts menés par les Haïtiens, pour relever ses défis de long terme».

L’Ambassadeur du Mexique à l’ONU, Juan Ramón de la Fuente Ramírez, a déclaré que: «le renouvellement du mandat donnera une certitude au Bureau et permettra aux États membres d’évaluer les conclusions du Secrétaire général, en vue d’apporter, en temps voulu, les changements nécessaires pour rendre le mandat du Bureau plus efficace».

De son côté, l’Ambassadeur de Chine à l’ONU, Zhang Jun, a déclaré: «il incombe à la Communauté internationale d’apporter à Haïti un soutien plus adapté. Les dirigeants haïtiens doivent mettre un terme à leurs luttes de pouvoir, assumer leurs responsabilités, sortir le pays du chaos et le mettre sur la voie d’un développement ordonné. Le renouvellement du mandat du Bureau est l’occasion de discuter de la manière d’aider plus efficacement Haïti», ajoutant:«grâce aux efforts conjoints de la Chine, de la Fédération de Russie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines, des améliorations substantielles ont été apportées au projet. À partir de l’examen du Secrétaire général, le Conseil sera en mesure de mettre à jour le mandat du Bureau, à la lumière de l’évolution des circonstances pour mieux aider le peuple haïtien» rappelant: «Haïti ne peut pas atteindre la stabilité sans son autonomie.»

Soulignons que Uzra Zeya, la Sous-secrétaire d’État pour la sécurité civile, la démocratie et les droits humains, en mission en Haïti, avait eu une réunion avec Cristobal Dupouy, le Représentant Spécial de l’Organisation des États Américains (OEA), avec Helen La Lime, la Représentante Spéciale du Secrétaire général de l’ONU et le Commissaire de police du BINUH, Serge Therriault, sur les efforts communs pour soutenir les initiatives démocratiques en Haïti, améliorer la sécurité et la responsabilité face aux violations des droits humains. Elle avait également déjà rencontré plusieurs autorités haïtiennes, notamment le premier ministre Ariel Henry ainsi que le chef a. i. de la Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles. Elle avait appelé au renouvellement du mandat du BINUH. Selon Uzra Zeya, il est vital que le Conseil de Sécurité de l’ONU renouvelle le mandat du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), ce mois-ci. «J’ai apprécié d’en savoir plus sur les efforts de l’OEA pour améliorer la résilience des communautés et des jeunes face aux gangs et sur le travail du BINUH pour garantir des élections libres et justes. Il est vital que le Conseil de Sécurité de l’ONU renouvelle le mandat du BINUH ce mois-ci». Ce renouvellement de mandat, selon madame Zeya, permettra d’améliorer la sécurité et la responsabilité face aux violations des droits humains. C’est du moins ce qu’elle avait indiqué dans un message sur les réseaux sociaux, repris par l’ambassade américaine en Haïti.

Par ailleurs, le porte-parole du Parti Politique VIV AYITI voit d’un mauvais œil la nomination de Kenneth Merten comme chargé d’affaires américain en Haïti. Rony Timothée se rappelle de mauvais souvenirs du nouveau chargé d’affaires, lorsqu’il occupait le poste d’ambassadeur des États-Unis à Port-au-Prince en 2012. Rony Timothée ainsi que le coordonnateur national de la formation politique, Biron Odigé, mettent le représentant de l’administration américaine en garde contre toute ingérence dans les affaires politiques haïtiennes.

Le rôle de premier plan qu’avait joué l’ancien ambassadeur Kenneth Merten dans la vie politique haïtienne, sous l’administration de l’ex-président Michel Martelly, a laissé de mauvais souvenirs pour les dirigeants du Parti Politique VIV AYITI.

Le retour du diplomate Américain à Port-au-Prince s’inscrit dans le cadre d’une démarche soutenue par Washington, visant toujours à orienter les grandes décisions devant engager l’avenir de la nation haïtienne, pensent Rony Timothée et Biron Odigé. Fort de ces considérations, le porte-parole de Viv Ayiti exhorte Kenneth Merten à ne pas interférer dans les affaires internes d’Haïti.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker