acceuilActualitéJusticeNewsreel

Nouveau CEP ou mascarade de plus…

Après avoir révoqué le Conseil Électoral Provisoire (CEP), tel que prévu dans «l’Accord Politique pour une Gouvernance Apaisée et Efficace de la Période Intérimaire» (Article 14), le Premier Ministre a. i, Ariel Henry, a envoyé des correspondances à différents secteurs de la vie nationale, dont celui des droits humains, pour qu’ils puissent proposer les noms de 3 personnalités parmi lesquelles, une d’entre elles fera partie du nouveau CEP.

Les associations de défense des droits humains sont invitées à se réunir, pour sélectionner et proposer, au premier ministre de facto, Ariel Henry, les noms de 3 personnalités, dont une femme, jusqu’au mercredi 13 octobre 2021, indique Ariel Henry, dans une correspondance adressée à Gardy Maisonneuve du Sant Karl Lévêque (SKL), le 8 octobre 2021. Ces associations figurent à l’article 14 de «l’Accord pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire», devant contribuer à la formation du CEP.

«Je vous saurais gré d’être le plus inclusif que possible, dans cette démarche, pour éviter toute contestation quant au nom de la personne retenue», insiste le premier ministre de facto, précisant qu’une seule de ces trois personnalités sera choisie, après les vérifications d’usage, pour faire partie de l’institution. «Je vous prie de veiller à ce que les personnes proposées répondent aux critères suivants: être Haïtien, résider dans le pays, jouir d’une excellente réputation et n’avoir jamais été condamné à une peine afflictive ou infamante, avoir un niveau universitaire, justifier d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle, avoir une formation juridique ou administrative, ou une bonne connaissance des questions électorales», a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le vendredi 8 octobre, le Département d’État Américain a informé que la Sous-secrétaire d’État pour la sécurité civile, la démocratie et les droits humains, Uzra Zeya, séjournera en Haïti et au Panama du 13 au 16 octobre 2021. En Haïti, la Sous-secrétaire Zeya rencontrera le Premier Ministre a. i, Ariel Henry, pour discuter:

  • d’un dialogue politique inclusif, dirigé par les Haïtiens, et qui conduira à des élections libres et équitables ;
  • de comment Haïti peut offrir une meilleure sécurité à tous ses citoyens et le soutien aux migrants haïtiens de retour au pays.

La Sous-secrétaire rencontrera également le Ministre de la Justice, Liszt Quitel, pour discuter de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse et des massacres de Bel-Air, La Saline et Grand-Ravine. Le peuple haïtien mérite justice, dans tous ces cas.

Zeya rencontrera également l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et l’UNICEF pour les remercier de leur aide humanitaire et de leurs efforts de reconstruction après le séisme en Haïti, y compris l’aide de l’OIM au Gouvernement haïtien pour l’accueil des rapatriés haïtiens. Ces réunions feront progresser les partenariats qui s’attaquent aux causes profondes de la migration en Haïti et soutiendront les efforts menés par les Haïtiens pour la restauration des institutions démocratiques.

Entre temps, le jeudi 7 octobre, lors de son audition devant la Commission des Affaires étrangères du Congrès, l’ex-émissaire américain démissionnaire, Daniel Foote, a alerté sur la gravité de la situation en Haïti où la capitale est contrôlée par des gangs armés mieux équipés que la police. Selon-lui, l’expulsion massive, à court terme, des réfugiés haïtiens par l’administration Biden, va empirer la situation déjà très dangereuse en Haïti. Par ailleurs, il a révélé que le Premier Ministre Ariel Henry avait affirmé qu’il était prêt à démissionner, si la population le lui demandait.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker