acceuilActualitéEconomie & FinancesNewsreelUncategorized

DGI: collecte plus de 50 milliards

Pour la première fois, depuis sa création il y a 97 ans, (le 6 juin 1924) la Direction Générale des Impôts (DGI) a franchi la barre historique de 50 milliards de gourdes collectées, avec une recette de 57 milliards et 337 millions de gourdes pour l’exercice fiscal 2020-2021, dépassant de plus de 237 millions, les prévisions, et de 17 milliards, l’exercice 2019-2020.

Au seuil du nouvel exercice fiscal 2021-2022, Jean Emmanuel Casséus, le Directeur Général de la DGI, dans une note, « présente ses sincères remerciements à tous les contribuables qui se sont évertués à s’acquitter de leurs obligations fiscales, au cours de l’exercice fiscal écoulé. » Il en profite pour leur réitérer son constant souci de leur offrir un service de qualité et de proximité, et exhorte tous ceux qui ont encore des dettes envers le fisc, à accomplir leurs obligations civiques, afin de doter le pays de ressources financières adéquates.

CEP, les Jovenélistes protestent

Le Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie (RJD) conteste la validité de l’arrêté libérant les membres du Conseil Électoral Provisoire. Dans un communiqué de presse, le RJD rappelle que ces derniers sont désignés par le chef de l’État et ne peuvent être renvoyés que par un arrêté approuvé par le Conseil des Ministres. Par ailleurs, le Rassemblement note que la signature du ministre de la Justice n’est pas apposée, tout de suite après celle du chef du gouvernement, une irrégularité qui fait de ce document «un faux en écriture publique», selon le Rassemblement. La promulgation de cet arrêté, acte qualifié d’arbitraire, unilatéral et illégal, consacre la mise en place d’une autocratie, avec la complicité des co-auteurs de l’assassinat du président Jovenel Moïse, conclut cette note du Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie, datée du 27 septembre 2021.

Composé de sympathisants et de proches de Jovenel Moïse, le Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie, qui a été créé le 15 septembre dernier, s’est donné pour mission d’obtenir justice pour le président assassiné et de travailler afin que sa vision devienne réalité.

Le juge Jean-Louis : libre de voyager

Jeudi 30 septembre, la mesure d’interdiction de départ prise contre le juge Mécène Jean-Louis, appliqué après qu’il eut accepté, en tant que juge à la Cour de Cassation, de devenir le Président provisoire de la transition, a été levée.

Orage : 2 jeunes hommes foudroyés

Le jeudi 30 septembre, à Bellevue, une localité de la 6e section Matheux (Arcahaie), ont été tués par la foudre, a confirmé Jean Talien Chéry, Conseiller d’Administration de la Section Communale (CASEC).

Désaccord dans la Grève du Transport 

Le Mouvement Unifié de Transporteurs Haïtiens informe qu’il n’adhère pas au mot d’ordre de grève du lundi 4 octobre 2021, lancé par la «Force Syndicale pour Sauver Haïti».

Enlèvement d’un chauffeur dominicain 

Carlos Luciano Díaz Morfa, le ministre de la Défense dominicaine, a indiqué qu’il suivait de très près, avec le ministère haïtien des Affaires Étrangères, (via les ambassades) et la Police Nationale d’Haïti (PNH), l’enlèvement en Haïti, le 22 septembre 2021, d’un chauffeur de camion dominicain, Wilson Rodríguez (33 ans), pour lequel les ravisseurs demandent 200 000 dollars de rançon.

24 boursiers en route pour Taïwan

Samedi 25 septembre 2021, 24 étudiants boursiers ont quitté Haïti, à destination des meilleures universités de Taïwan. L’Ambassadeur Wen-jiann Ku rappelle que les 2 programmes de bourses, initiés en 1998 et 2004, ont bénéficié déjà à 264 Haïtiens (incluant les 24, partis samedi) de poursuivre leurs études supérieures dans les universités taïwanaises.

Martine Moïse dans le Sud

L’ex-Première Dame, Martine Moïse, s’est rendue, le samedi 2 octobre à Jérémie et le dimanche 3 octobre aux Cayes où elle a été accueillie par un petit groupe de personnes, dans une ambiance qui, au-delà de l’émotion et de la liesse, avait un petit air de campagne électorale…

VISA : moratoire pour les étudiants haïtiens

Le jeudi 29 septembre, s’est tenue une importante réunion entre James Jacques, le Consul Général d’Haïti à Santiago (République Dominicaine) et le directeur de l’Immigration de la région de Cibao, le Colonel Cisneros Santana. À l’issue de cette réunion, il a été convenu d’accorder un moratoire aux étudiants participant au programme de Visa. En ce sens, un document, qui sera approuvé par le bureau de l’Immigration de ce ressort, leur sera octroyé, afin d’éviter qu’ils soient déportés.

Négritude : de la lutte pour la dignité au combat politique

I Am Not Your Negro (Je ne suis pas votre nègre) est un film documentaire franco-américain, écrit, coproduit et réalisé par le réalisateur haïtien Raoul Peck, sorti en 2016. Il retrace la lutte des Noirs américains pour les droits civiques, à partir d’un texte inédit de James Baldwin (Remember This House), qui se déroule, notamment pendant la période des meurtres de Medgar Evers, Malcolm X, et Martin Luther King. Ce long-métrage a remporté de nombreuses récompenses, étant, en particulier, nommé aux Oscars 2017, au titre de meilleur documentaire.

En France, le film est sorti dans les salles, le 10 mai 2017, après avoir été diffusé sur Arte et YouTube, en avant-première, sous le titre Je ne suis pas votre nègre . Lors de la 43e cérémonie des Césars en 2018, I Am Not Your Negro remporte le César du meilleur film documentaire. À noter que ce documentaire de Raoul Peck a fait l’objet d’une discussion en ligne, entre le réalisateur et la Présidente de FOKAL, Michèle Duvivier Pierre-Louis, le mardi 28 septembre 2021.

Journée internationale de la non-violence, en Haïti

L’assassinat du Président Jovenel Moïse, dans sa résidence privée, le 7 juillet 2021, s’inscrit dans un contexte de regain de violences en Haïti. Pour plus d’un, cette violence traverse toutes les catégories de classes sociales, et, dès que l’on cherche à la contenir où à la canaliser, elle resurgit sous une autre forme. Aujourd’hui, la violence semble être partout dans notre vie quotidienne. Il est quasiment impossible d’ouvrir un journal, l’Internet où la télévision, sans en entendre parler.

À souligner que les cas de kidnapping sont devenus monnaie courante dans le pays. Au terme d’un rapport, les Nations Unies ont pu dénombrer 171 cas de kidnapping signalés au cours des quatre premiers mois de 2021, en augmentation de 36 pour cent par rapport à la même période en 2020.

Fort de cela, les Nations Unies continuent de prôner une culture de paix, fondée sur le dialogue, le respect, la tolérance, à l’occasion de la Journée internationale de la non-violence, célébrée chaque 2 octobre.

Cette journée rappelle également le jour de naissance du Symbole de la Paix, Mahatma Gandhi, chef du mouvement pour l’indépendance de l’Inde et pionnier de la philosophie et de la stratégie de la non-violence.

En vertu de la résolution de l’Assemblée générale du 15 juin 2007, à travers la résolution 61/271, la Journée internationale est l’occasion de diffuser le message de la non-violence, notamment par des actions d’éducation et de sensibilisation.

Ainsi l’éducation à la citoyenneté se veut un outil indispensable, permettant de renforcer la dignité humaine, la culture de la non-violence et la construction d’une paix durable en Haïti. Grâce à elle, nous pouvons imaginer de nouvelles manières de vivre ensemble, d’y penser et de respecter la planète.

Smith Prinvil

Articles Similaires

Back to top button