acceuilActualitéJusticeNewsreel

Lancement de l’année académique 2021-2022, en dents de scie

Après avoir lancé, le mardi 21 septembre 2021, la nouvelle année scolaire 2021-2022, à l’école nationale Argentine Bellegarde, à ruelle Vaillant, à Lalue, Port-au-Prince, Le ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) a publié les résultats définitifs du baccalauréat de la dernière année scolaire.

Pour cette nouvelle année scolaire, le MENFP dit compter sur la collaboration et l’engagement des syndicats d’enseignants, des associations des directeurs d’école et de parents d’élèves, différents groupes de partenaires de l’éducation, entre autres, pour continuer ensemble à créer une culture de l’éducation, au bénéfice de tous les enfants d’Haïti.

Par ailleurs, le samedi 2 octobre 2021, le ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) a rendu publics les résultats complets des examens du bac unique de l’année académique 2020-2021, pour les secondaires rénové et traditionnels, ainsi que le bac permanent. Ces résultats concernent les dix départements du pays, c’est-à-dire que même ceux, touchés par le séisme du 14 août dernier, sont concernés.

Suivant les données publiées par le Bureau National des Examens d’État (BUNEXE), 55,93 %, des élèves du secondaire rénové ont été admis dans tout le pays: 56 842 sur 101 631 participants. Quant au secondaire traditionnel (philo), le taux de réussite au niveau national est de 51,69 %, soit 3 636 admis sur 7 034. Dans son communiqué, le BUNEXE a aussi publié le taux de réussite de la session des recalés, en lien avec le secondaire rénové. Ce taux de réussite au niveau national est de 44,60 %, soit 1 614 admis sur 3 619 participants. Le taux de réussite pour le secondaire traditionnel (philo), est de 42,78 %, c’est-à-dire 3 504 admis sur 8 191, au niveau national.

La publication de ces résultats survient moins de 48 heures avant l’ouverture des classes dans les trois départements fortement touchés par le tremblement de terre du 14 août dernier, prévue pour le 4 octobre, soit deux semaines après les 7 autres départements. Au regard de ce qui se fait, cette nouvelle année scolaire s’annonce encore plus épineuse que les précédentes, minées par la multiplicité de cas de kidnapping et par la crise politico-économique interminable.

Par ailleurs, le lundi 4 octobre, jour de la rentrée des classes dans le Grand Sud, la majorité des écoles n’ont pas fonctionné, particulièrement dans les villes des Cayes (Sud) et de Jérémie (Grand’Anse). Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région, combinées au mot d’ordre de grève, visant à dénoncer l’insécurité et la rareté de carburant sur le marché, ont fortement paralysé les activités en début de matinée où les écoliers étaient absents des rues…

Mais, au-delà du Sud, la grève, partiellement suivie, a également perturbé, en plus des commerces, le système scolaire à Pétion-ville, à Delmas, au Centre-ville et à Carrefour, où les écoles n’ont pratiquement pas fonctionné.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker