acceuilActualitéJusticeNewsreel

Port-au-Prince, assiégé par les gangs armés

Le lundi 20 septembre 2021, de violents affrontements éclatent entre les forces de l’ordre et les gangs armés, dans divers quartiers de la capitale. Dans la Commune de la Croix-des-Bouquets, la Radio Zenith FM a dû interrompre ses émissions aux environs de 8h10 p. m., du fait des affrontements armés entre la police et des membres du gang 400 Mawozo, dirigé par un certain «Lanmò 100 jou».

Entre temps, la Police Nationale d’Haïti (PNH) dément les rumeurs qui circulent selon lesquelles plusieurs policiers auraient été blessés, lors de l’opération policière qui s’est déroulée dans le centre-ville de la Croix-des-Bouquets, le samedi 18 septembre, pour expulser des bandits qui n’ont cessé de terroriser la population. Cependant, un policier a bien été blessé par balles. Des dispositions ont été prises pour le conduire à l’hôpital. Son état de santé est stable pour le moment.

Dans une note bilan du Commissaire Divisionnaire Jean Bruce Myrtil et Chef de Cabinet, «la Direction Centrale de la Police Administrative se dit grandement satisfaite de la progression des unités d’intervention dans les opérations contre les gangs armés», dans plusieurs endroits de l’aire métropolitaine. Le Commissaire Divisionnaire rappelle: «depuis près de deux mois, de vaillants policiers livrent une bataille sans répit, sur plusieurs fronts contre les gangs 400 Mawozo, Vitelhomme, Chien Méchant, 5 Secondes, Krache Dife, en particulier, et la coalition de gangs “G9 an fanmi et alliés”, en général». Il explique: «les combats maintenus sur cette longue période ont sérieusement affaibli ces associations criminelles et ont considérablement réduit leurs potentiels matériel et humain car, des opérations ciblées ont abouti heureusement à l’élimination des plus redoutables bandits de chaque gang. Les caïds survivants sont partout délogés et vivent dans le maquis : Jimmy Cherisier, alias «Barbecue», a été délogé de sa base à Delmas 6 ; Vitelhomme a été chassé de Torcelle et «Lanmò 100 jou» a été délogé à Bellanton».

Jean Bruce Myrtil affirme dans la note que «les autres chefs de gang sont tous repérés et localisés. Des frappes visant ces caïds, leurs partisans et collaborateurs, seront incessamment effectuées, tant dans leurs fiefs que dans leurs tentacules, et aussi partout où le service de renseignement indique un quelconque lien d’une tierce partie avec un gang.» La note évoque les deux attaques «lâchement conduites» contre les sous-commissariats de Portail St-Joseph et de Drouillard qui ont surpris «le personnel non combattant, destiné à effectuer des tâches communautaires». Elle précise: «à l’exception de ces attaques, dans toutes les interventions de Police en cours contre les gangs armés, aucun policier n’a été victime ou gravement touché, étant protégés par les nouveaux équipements». Plus loin, la note souligne que «le service de renseignement opérationnel a rapporté que ces différentes opérations auraient fait environ 67 victimes dans les rangs des différents gangs dont trois numéro 2 de chefs de gang qui ont été mortellement blessés».

À noter que le samedi 18 septembre 2021, le puissant chef de gang «Lanmò 100 jou» a dit qu’il va rétablir l’insécurité avec les armes, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, en signe de représailles à «l’impertinence des forces de l’ordre» et pour défier la police qui l’a délogé de son territoire.

Par ailleurs, le dimanche 19 septembre, vers 8h00 a. m, à Delmas 40B, le propriétaire du Super Market Star 2000 a été tué par balles, au volant de son véhicule, par des individus armés à bord d’un Land Cruiser sans plaque d’immatriculation.

Le samedi 18 septembre 2021, des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont procédé à l’arrestation de 3 présumés criminels à Léandre, 5ème section communale de Cavaillon (Département du Sud). Ils répondent aux noms de : Paulgens Forestal, domicilié à Village-de- Dieu (Port-au-Prince); Ronaldo Jisma (22 ans), domicilié à Pétion-Ville; Chainet Destiné (29 ans), domicilié à Village-de-Dieu (Port-au-Prince). Ils sont soupçonnés d’avoir assassiné Claude Périclès (75 ans) et Roseline Pierre, (23 ans) et emporté 450 000 gourdes. Au moment de leur arrestation, la police a trouvé en leur possession:

  • un (1) pistolet de marque Sarsilmaz, de calibre 40, numéro de série : T110218BV05166, plus un (1) chargeur;
  • un (1) pistolet Smith and Wesson, calibre 9mm, numéro de série : FYK5595;
  • un (1) revolver de calibre 38 et un speed loader, 12 cartouches de calibre 40; 18 cartouches de calibre 38; 3 cartouches de calibre 9mm; 1 cartouche de calibre 5.56.

Les 3 bandits sont actuellement sous le contrôle de la PNH, en attendant leur déferrement par devant la justice.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button