acceuilActualitéEconomie & Finances

L’aide économique afflue pour les sinistrés

À un moment où plusieurs pays et organismes internationaux se solidarisent, à coup de centaines de milliers et de millions, avec les victimes du tremblement de terre de la péninsule Sud, le Premier Ministre haïtien, Ariel Henry, ne s’encombre pas des formules habituelles de relèvement et de reconstruction. Ariel Henry pense vite en besogne et favoriserait une reprise rapide des activités économiques dans les régions touchées par le séisme du 14 août 2021. À cet effet, le PM entend distribuer du cash, directement aux victimes dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse. Cette stratégie vise à encourager la reprise de la production par le biais de la demande.

L’élan de solidarité internationale se poursuit en faveur des victimes du tremblement de terre, qui a durement frappé, le samedi 14 août 2021, les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes. Plusieurs pays, comme le Venezuela, la République Dominicaine, les États-Unis d’Amérique, le Canada, l’Union européenne (UE), Cuba, Taïwan, entre autres, ont déjà apporté soit une aide financière, technique ou humanitaire à Haïti pour gérer la réponse au tremblement de terre.

Le Venezuela octroie une deuxième cargaison de 30 tonnes d’aide humanitaire, pour aider les familles sinistrées dans le grand Sud. Ces 30 tonnes d’aide humanitaire sont composées d’eau potable, de nourriture et de médicaments. Antérieurement, le gouvernement vénézuélien avait offert une première quantité d’aide humanitaire, de même nature.

L’État du Vatican, où siège le Pape argentin François, vient d’octroyer, pour sa part, une contribution préliminaire de 200 000 euros – soit 22 600 000 gourdes – pour secourir la population, dans la phase d’urgence post-séisme, a informé le site Vatican News. Ces fonds seront distribués, en collaboration avec la Nonciature apostolique en Haïti, parmi les diocèses les plus touchés par la catastrophe ayant suivi le tremblement de terre du samedi 14 août 2021.

Les États-Unis fourniront, de leur côté, une aide additionnelle de 32 millions de dollars pour financer les opérations en faveur des victimes du séisme du 14 août 2021, a annoncé Samantha Power, administratrice de l’USAID. «Je suis contente d’annoncer que l’USAID fournira 32 millions de dollars additionnels, comme part d’une réponse américaine plus large, pour supporter les personnes affectées par le séisme», a-t-elle expliqué, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Ariel Henry, à laquelle ont pris part l’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michele B. Sison, le directeur de la Protection Civile (DPC), le Dr Jerry Chandler, et l’amiral Farrel du commandement Sud de l’armée américaine, à l’entrée du salon diplomatique de l’aéroport Toussaint Louverture, le jeudi 26 août 2021.

«Ces 32 millions de dollars permettront de fournir des abris supplémentaires, la santé, de la nourriture, de l’eau et d’autres assistances pour sauver des vies», a détaillé Samantha Power, peu après avoir survolé le grand Sud, en vue de voir, au plus près, la catastrophe, les besoins des populations et l’action des entités locales, des Américains et d’autres partenaires accourus au chevet d’Haïti.

Parallèlement, la crise économique reste entière. Ainsi, le mois de juillet 2021 a permis de constater, encore une fois, l’accélération des prix en rythme mensuel et la décélération en glissement annuel, observées depuis un certain temps sur le marché local de la consommation. En effet, le niveau de l’Indice Général des Prix à la Consommation (IPC 100, en 2017-2018) est passé de 170.8 en juin à 174.3 en juillet 2021, selon les observations de l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI) dans la dernière publication de sa rubrique mensuelle, Le Coin de l’IPC.

De cette accélération des prix, au mois de juillet dernier, il en résulte une hausse mensuelle de 2 %, nettement plus élevée que celle de 1,3 % enregistrée le mois précédent. Par contre, comparé aux fortes augmentations des prix en juillet 2020, l’IPC continue d’afficher un ralentissement en glissement annuel, atteignant une hausse 12,3 % en juillet 2021 contre 12,7 % le mois dernier, selon les données de l’IHSI.

L’augmentation mensuelle des prix, en juillet, résulte surtout du comportement des fonctions de consommation : «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» (2,3 % sur un mois et 14,4 % sur un an), «Articles d’habillement et chaussures» (2,3 % sur un mois et 14,9 % sur un an), «Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» (2,2 % sur un mois et 12,8 % sur un an) et «Santé» (2,7 % sur un mois et 22,6 % sur un an).

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button