acceuilActualitésciences et santé

Le Covid-19 refait surface, selon le MSPP

Le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a fait part, dans un communiqué, que deux variants de COVID-19 ont été détectés sur le territoire haïtien. Il s’agit du variant brésilien et du variant anglais.

Le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) du MSPP va continuer à investiguer pour évaluer l’ampleur du problème, compte tenu de la contagiosité élevée de ces variants. Entre temps, le MSPP exhorte la population à appliquer strictement les mesures barrières préconisées antérieurement.

Dans un avis, en date du vendredi 14 mai 2021, le MSPP dit avoir passé des instructions formelles, aux directions techniques et normatives, pour le renforcement des activités de surveillance épidémiologique, particulièrement au niveau des ports, aéroports, des villes frontalières, et des suivis sur des cas contacts. Le MSPP alerte également sur une augmentation considérable du nombre de cas suspects, positifs, et de patients hospitalisés, au début du mois de mai 2021, dans un autre avis en date du 13 mai 2021.

Après de longs mois de répit, les cas confirmés de coronavirus repartent à la hausse en Haïti. Le ministère de la Santé Publique et de la Population qui avait cessé de communiquer sur l’évolution du virus, recommence à publier les bulletins et communiqués. Au cours des deux premières semaines de mai, le pays a enregistré environ 142 cas et 8 décès, selon les chiffres officiels, publiés par le MSPP.

«Selon les données disponibles pour ce début du mois de mai, une augmentation considérable du nombre de cas suspects, de cas positifs et de patients hospitalisés, a été constatée», ont fait savoir les autorités sanitaires.

De son côté, l’hôpital Saint-Luc, situé dans la commune de Tabarre, indique avoir constaté une affluence de personnes testées positives au nouveau coronavirus et des cas suspects. Cette situation affecte le coût de fonctionnement de l’hôpital, qui est en manque généralisé. Ce centre hospitalier est passé, en quelques mois, de 15 à 30 patients hospitalisés, atteints de COVID-19. C’est une situation qui a des répercussions considérables sur le coût de fonctionnement de ce centre hospitalier, notamment en ce qui concerne l’oxygène. Cependant, le directeur de l’hôpital Saint-Luc a souligné qu’il ne peut pas étendre ces chiffres au niveau national, puisque l’hôpital Saint-Luc est l’un des rares centres hospitaliers à Port-au-Prince qui reçoit encore des cas de COVID-19. 30 à 40 % des malades sont référés à l’hôpital Saint-Luc par d’autres hôpitaux de la place, a précisé le Dr. Augustin.

Du jeudi 19 mars 2020, quand les 2 premiers cas d’infection à la COVID-19 ont été détectés dans le pays, au lundi 10 mai 2021, 13 305 cas de contamination, dont 271 décès secondaires, dus à la COVID-19 ont été enregistrés officiellement, pour un taux de létalité de 2,04 %. Le pays, qui pensait avoir échappé à la fureur de la COVID-19, fait face à une augmentation assez significative des cas de cette maladie.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button