acceuilActualitésciences et santé

Scepticisme des Haïtiens, face à la sensibilisation en vue d’une vaccination contre la COVID-19

Une nette augmentation des cas de COVID-19 est observée depuis quelques jours, en Haïti. Les autorités haïtiennes appellent la population à la prudence. Des Haïtiens se disent conscients de la résurgence de la maladie. Toutefois, ils se montrent réticents à l’idée de se faire vacciner contre la COVID-19. Par ailleurs, dans un communiqué, la Banque Interaméricaine de Développement (BID) a annoncé, le mercredi 16 décembre 2020, qu’elle accordera 1 milliard de dollars aux pays de l’Amérique latine et des Caraïbes, pour les aider à acquérir et à distribuer des vaccins contre la COVID-19 et, surtout, pour en garantir l’accès aux populations les plus vulnérables. «Aujourd’hui, nous avons lancé un nouveau programme dans lequel nous reprogrammons 1 milliard de dollars, pour garantir un accès immédiat dans tous les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, non seulement pour acheter, mais aussi pour l’infrastructure de distribution et de stockage nécessaire », a déclaré le président de la BID, Mauricio Claver-Carone. Ce dernier a souligné que l’objectif est que «les populations les plus vulnérables aient accès aux vaccins, afin qu’il y ait une application juste et équitable». Dans ce processus, la BID s’est entretenue avec les 26 pays emprunteurs, pour voir quels étaient leurs besoins, dans le processus d’achat et de distribution du vaccin.

Parallèlement, la majorité des Haïtiens s’est montrée sceptique, quant à l’idée de se faire vacciner. «Pas question de se faire vacciner», répondent catégoriquement certains d’entre eux. En tout cas, si un groupe est catégorique, d’autres pensent autrement. Ces derniers estiment, en effet, que si cela s’avérait nécessaire, il est possible qu’ils accepteraient le vaccin.

Par ailleurs, le gouvernement américain, via l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), veut aider les élèves haïtiens à retourner à l’école, en toute sécurité et à mieux apprendre pour l’année scolaire 2020-2021, grâce à la distribution de livres et de matériels essentiels d’assainissement et d’hygiène. Ainsi, la USAID s’est associée au Bureau des Nations Unies pour les services aux projets (UNOPS), pour distribuer du matériel de lecture, d’apprentissage et d’enseignement, en français et en créole, aux élèves et enseignants de première et deuxième années Fondamentales (A. F.) dans 600 écoles à travers Haïti. Pour donner aux élèves un environnement scolaire sûr, tout en empêchant la propagation de la COVID-19, la USAID s’est associée à la Fondation Caris et à l’UNICEF pour distribuer des stations de lavage des mains, des seaux, du savon, du chlore et des brochures de sensibilisation à la COVID-19, à 300 écoles dans cinq départements d’Haïti.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button