acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeCulture & Société

Des funérailles nationales méritées pour Me Gérard Gourgue

Comme prévu, les funérailles nationales de Me Gérard Gourgue ont été chantées, dans la matinée du jeudi 10 décembre, à l’église de Christ-Roi. Plusieurs personnalités importantes du pays dont le Premier Ministre, Joseph Jouthe, l’ex-chef du gouvernement, Evans Paul, plusieurs anciens parlementaires, des syndicalistes, des membres de la basoche, vêtus de leurs toges, étaient tous, venus rendre un ultime hommage à cet éminent avocat.

Au carrefour menant à la paroisse de Christ-Roi, des agents de la police nationale et des forces armées d’Haïti empêchaient les véhicules d’emprunter cette voie où une fanfare était placée pour saluer la dépouille du premier militant pour le respect des droits humains en Haïti, question de lui rendre un dernier hommage bien mérité.

Le petit fils du défunt, Didier Allien, prenait la parole au nom de la famille. Il a dressé le portrait d’un homme voué à l’éducation, un patriote, un père et un époux aimant. Dans son homélie, le célébrant principal, Mgr Max Leroy Mésidor, a salué le départ d’un homme intègre. L’archevêque métropolitain de Port-au-Prince dit espérer la perpétuation des valeurs transmises par Me Gourgue.

L’actuelle Bâtonnière du Barreau de Port-au-Prince, Me Marie Suzy Legros, qui prenait la parole en la circonstance, a présenté Me Gérard Gourgue comme un homme politique moderne, tout en rappelant brièvement son parcours. Cette cérémonie a été l’occasion, pour Me Legros, de réclamer à nouveau la mise en place de la Commission internationale d’enquête indépendante sur l’assassinat de son prédécesseur, Me Monferrier Dorval, tout en déplorant le fait que les moyens nécessaires n’aient pas été mis à la disposition du Juge Renord Régis, pour instruire ce dossier.

En 95 ans et 3 jours d’existence, l’homme qui est né le 1er décembre 1925, a mené une vie bien remplie. Licencié en droit de la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université d’État d’Haïti, Gérard Gourgue avait prêté serment comme avocat devant le tribunal de première instance de Port-au-Prince, le 8 décembre 1948. Avocat inscrit au tableau de l’Ordre en 1949, il avait reçu les honneurs du jubilé, le 15 décembre 2012, pour sa longue carrière d’avocat, et a été élevé au grade d’Officier de l’Ordre du mérite juridique professionnel, lors de la St-Yves 2015. L’homme politique avait été membre du Conseil national de gouvernement (CNG), d’Henry Namphy, le 7 février 1986, à la chute des Duvalier, d’où il avait démissionné, un mois et demi plus tard. Candidat malheureux aux élections de 1987, il était devenu bâtonnier intérimaire en 2006.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button