" "
acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeCulture & Société

La culture de la paix, dans la survie d’une démocratie

Toute gouvernance étatique ou d’une Nation, exige un régime politique. Par cette notion politique, on entend la gestion d’une Cité, se matérialisant sous des régimes politiques différents, dépendamment de chaque État. Parmi l’ensemble des régimes politiques, on peut citer la démocratie où le peuple détient la souveraineté, désigne ses dirigeants ou se gouverne lui-même.

La démocratie, née dans la Grèce antique, vers le Vèmesiècle avant J.C, a subi les conséquences et les mutations de l’histoire. De ce fait, ses transformations sont inévitables, et se manifestent à ce jour sous deux principaux types. Il s’agit de la démocratie directe et celle représentative. En fait, quel que soit le type de démocratie et sous n’importe quelle forme qu’elle se manifeste, il est assujetti à un ensemble de valeurs, notamment le respect des libertés et des droits fondamentaux, l’état de droit et la séparation des pouvoirs. S’imposant presque comme régime politique universel, mais ne se manifestant pas de la même manière dans tous les États, la démocratie, qui exige le pluralisme idéologique ou d’idées, nécessite une Culture de la paix pour sa survie. C’est ainsi que nous allons discuter de la démocratie et de la culture de la paix.

Pour ce faire, nous allons définir la démocratie et ses types, traiter ses caractéristiques, faire état de la démocratie dans le monde actuel, définir la culture de la paix, puis enfin démontrer ses importances pour la survie d’une démocratie.

En effet, «la démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple» (Abraham Lincoln). Ainsi, les citoyens s’expriment par le biais de vote. De nos jours, elle prend forme sous deux principaux types: celui de la démocratie directe où le peuple gouverne lui-même, notamment par référendum, et représentative où le peuple fait élire ses dirigeants. Bien que chacune de ses formes regorge d’énormes particularités, cela n’empêche une progression démocratique dans le monde, car selon l’Institut International pour la Démocratie et l’Assistance Électorale (IDEA International), dans un rapport daté de 2019, 72% des régimes démocratiques actuels sont nés après 1975, et à ce jour, on dénombre 97 États de plus d’un million d’habitants, soit 62%.

" "

Le concept «Culture de la paix», né en Côte d’Ivoire en 1989, désigne, entre autres, un ensemble de comportements, de valeurs, de tolérance et de solidarité, en vue d’éviter toute violence et tout conflit. En effet, la culture de la paix, c’est un processus qui priorise le dialogue, l’entente et la négociation, donc ce que nécessite toute démocratie. En effet, la démocratie, vu son essence de pluralisme politique, de libertés individuelles, exige de la tolérance, pour enfin éviter tout conflit qui pourrait l’entraver et la faire tomber dans des instabilités. Ainsi, la survie de la démocratie est dépendante d’une culture de la paix.

Reconnaissons tous, que les luttes pour la démocratie ont pu traverser les cours de l’histoire. La démocratie tente de s’imposer dans le monde moderne, mais de nombreux efforts restent à faire. Notamment, il faut appliquer une culture de la paix et ses corollaires, pour en assurer la survie.

Job Pierre Louis

jobpierrelouis.kas@gmail.com

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker