acceuilActualité

Michel Présumé installé, l’Ed’H tente de renaître de ses black-out persistants

Un mois après sa nomination, Michel Présumé a finalement pris possession du bureau central de l’Électricité d’Haïti (ED’H), au Bicentenaire, le mercredi 5 août 2020. Le syndicat, qui dénonce le caractère «illégal et cavalier» de l’installation du nouveau patron de l’Ed’H, a accepté de lever la grève et demande aux employés de l’entreprise de reprendre le travail, dès le jeudi 6 août 2020. Afin de lutter contre le black-out, le nouveau directeur de l’Électricité d’Haïti, Michel Présumé, a dit que les pièces de rechange devant réparer les moteurs de la centrale électrique du Cap-Haïtien sont déjà au pays, tout en lançant l’opération «Relimen Ed’H»

Après un mois de protestation et de dysfonctionnement de l’Électricité d’Haïti, Michel Présumé a finalement été installé à son bureau à l’ED’H. Escorté par des unités de la Police nationale, M. Présumé a pris le contrôle de cette entreprise publique. «Je remercie les employés du siège central de l’ED’H pour l’accueil chaleureux qui m’a été réservé aujourd’hui, à l’occasion d’une prise de contact avec le personnel. J’en ai profité pour solliciter leur sens de professionnalisme en vue d’œuvrer au renforcement de l’institution», a écrit le nouveau patron de l’ED’H sur son compte Twitter.

À la suite de l’installation de Michel Présumé par le ministre des Travaux publics, le syndicat, qui avait contesté la nomination de Présumé et paralysé le fonctionnement de l’entreprise, accepte de lever la grève. «Nous demandons aux employés de reprendre le travail. Nous allons suivre l’évolution de la situation», a fait savoir, au Nouvelliste, Gilomme Jean-Glaude, secrétaire général de la Fédération des syndicats des travailleurs et travailleuses de l’ED’H (FESTRED’H). «Les employés de l’ED’H sont déjà dans les rues, afin de réparer les circuits en panne. Nous avons repris le travail», a confirmé le syndicaliste, précisant que cela ne veut pas dire pour autant que l’ED’H va être en mesure de distribuer le courant électrique partout à travers le pays.

Cependant, Gilomme Jean-Glaude a dénoncé la façon dont l’installation de Michel Présumé a été faite à l’ED’H. «Il était entouré de ‘’chimè’’, de quelques employés membres du syndicat jaune appelé Liberasyon et du ministre des Travaux publics», a-t-il tancé. Gilomme Jean-Glaude a souligné que le Premier ministre Joseph Jouthe leur a donné la garantie qu’il n’y aura pas de privatisation de l’ED’H.

Après sa prise de fonction à la tête de l’Électricité d’Haïti, Michel Présumé a lancé l’opération «Relimen Ed’H», consistant à remettre en marche les moteurs de l’institution, endommagés à cause de l’utilisation d’un mazout de mauvaise qualité. Et le patron de l’Ed’H s’est mis déjà à l’œuvre. Il a informé que les pièces devant réparer les moteurs de la centrale du Cap-Haïtien sont arrivées en Haïti, le jeudi 6 août et sont déjà transférées au Cap-Haïtien. Les travaux de réparation doivent débuter ce vendredi, a-t-il fait savoir.

Les premières actions de l’opération «Relimen», initiées par le très contesté Directeur Général de l’Électricité d’Haïti (EDH), Michel Présumé, sont lancées. Elles visent plusieurs villes du pays, notamment Carrefour et Cap-Haïtien. «Les pièces de rechange devant réparer les moteurs de la centrale de l’Ed’H du Cap-Haïtien sont arrivées au pays ce soir. Elles sont déjà transférées à destination et les travaux devraient débuter sous peu».

Altidor Jean Hervé

Lire la suite : Michel Présumé, «un voleur, vendeur, liquidateur, gaspilleur»

Articles Similaires

Lisez aussi
Close
Back to top button