acceuilActualité

Michel Présumé, «un voleur, vendeur, liquidateur, gaspilleur»

La nomination de Michel Présuméà la tête de l’ED’H, sans un arrêt de quitus de la CSC/CA et sans une ordonnance de non-lieu du juge d’instruction en charge du dossier PetroCaribe, prouve l’absence de volonté politique pour faire le jour sur cette vaste escroquerie que constitue la gestion du fonds PetroCaribe, a fait part la Fondation Je Klere.

La Fondasyon Je Klere (FJKL), qui a qualifié Michel Présumé de dilapidateur supposé du fonds PetroCaribe, a relevé au moins 6 projets dans les rapports de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) où il est indexé pour gaspillage du fonds PetroCaribe. Dans le rapport d’audit spécial de la CSC/CA (rapport N  2, mai 2019), son nom y est mentionné 26 fois, alors qu’il était secrétaire d’État à la Planification du MPCE.

Selon la FJKL, la Cour présente Michel Présumé comme l’un des plus grands dilapidateurs du fonds PetroCaribe. Il est considéré comme responsable des projets comme Rénovation urbaine de Maϊssade, de Saint-Raphaël, de Dondon, de Marchand-Dessalines mais impliqué aussi dans la construction de cinq (5) centres sportifs et de plusieurs lycées.

Pour le projet de construction de cinq (5) centres sportifs, réalisé par la firme ROFI (Ouanaminthe, Gonaïves, Mirebalais, Cayes et Jacmel), – projet pour lequel le plus gros montant a été détourné impliquant Michel Présumé- la CSC/CA avait noté qu’un décaissement de 17 025 702,52 $US a eu lieu et un écart non justifié de 6 549 002,52 $US. Ainsi la CSC/CA a fixé comme responsables : Laurent Salvador Lamothe, Josefa Raymond Gauthier, Jose Elias Hernandez et Michel Présumé (page 320).

La FJKL de poursuivre, c’est l’ancien premier ministre et également ancien ministre de la Planification et de la Coopération externe, Laurent Salvador Lamothe, qui avait installé Michel Présumé, en avril 2014, au poste de Secrétaire d’État à la Planification.

Aussi, selon la Fondation susmentionnée, Michel Présumé a-t-il travaillé comme directeur des bâtiments publics à l’Unité de la Construction de Logements et Bâtiments Publics (UCLBP). Il était également responsable, après le tremblement de terre, de nombreuses constructions et donc de l’utilisation du fonds PetroCaribe et de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH), a souligné la FJKL.

Le président Jovenel Moïse a nommé par arrêté présidentiel, en date du 6 juillet 2020, Michel Présumé, comme nouveau directeur général d’Électricité d’Haïti (ED’H). Depuis sa nomination le 6 juillet par le président Jovenel Moïse, des syndicats de l’ED’H ont entamé des mouvements de contestation de ce choix.

Le ministre des Travaux Publics, Transports et Communications, Nader Joacéus, avait installé le lundi 7 juillet, le nouveau directeur général d’Électricité d’Haïti (ED’H), Michel Présumé. Michel Présumé, était un ancien directeur général de la Téléco, ancien secrétaire d’État à la Planification du gouvernement Laurent Lamothe, entre autres. Il remplace, à la tête de l’ED’H, l’ingénieur Hervé Pierre-Louis.

Michel Présumé dit avoir déjà invité les protestataires à s’asseoir avec lui, mais ces derniers n’ont pas encore répondu à son invitation. «S’ils ne veulent pas de moi, je suis prêt à me retirer pour donner le poste à ceux qui m’accusent…», a-t-il soutenu.

Cependant, M. Présumé a fait savoir qu’il ne connaissait pas encore les revendications du syndicat. C’est pourquoi il souhaite discuter avec eux. «Il y a tellement d’acteurs qui tirent les ficelles dans le cadre de ce dossier. Les enjeux sont très grands, quand on parle de l’ED’H», a-t-il souligné.

Le syndicat de l’ED’H reproche à Michel Présumé d’avoir déjà privatisé des entreprises publiques comme la Téléco, la Minoterie et la Cimenterie, et occasionné, du coup, la révocation de bon nombre d’employés.

À noter que depuis plusieurs jours, des résidents de plusieurs quartiers de la région métropolitaine de Port-au-Prince n’ont pas vu les traces du courant électrique. Dans d’autres quartiers, c’est la norme, alors que le président de la République avait promis de l’électricité 24/24.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button