acceuilActualité

Parlement: scandale concernant des voyages de parlementaires…

Les conditions de vie du peuple haïtien continuent de plonger, le pays stagne toujours dans cette situation d’ingouvernabilité politique, de faillite économique et de dégénérescence sociétale. En fin de mandat, certains parlementaires veulent profiter de la largesse du pouvoir corrompu PHTK pour faire des voyages inutiles, très coûteux, aux frais de l’État. En effet, les sénateurs Nènel Cassy et Évallière Beauplan ont fait part, le vendredi 13 décembre, que le voyage qu’ils devaient effectuer en Allemagne du 9 au 13 décembre 2019 n’a pas eu lieu. Ils avaient été invités par les membres de la commission Éthique et Anti-Corruption du Sénat de la République, dans le cadre de l’enquête DERMALOG, au siège de l’entreprise en Allemagne. «Ce voyage n’a pas été retenu comme prioritaire, en raison de la mobilisation lancée aux Gonaïves, à Saint-Marc, à Petit-Gôave et sur tout le territoire national, ainsi que pour d’autres raisons», ont indiqué les parlementaires, dans une note datant du 13 décembre. Ainsi, ils disent mettre en garde le ministère de l’Économie et des Finances (MEF) ou toute autre administration concernée par la question, contre toute demande ou réquisition d’émission de chèque ou de déblocage de fonds, en rapport avec ce dossier. Entre le 17 et le 27 décembre, 2 missions, l’une conduite par le Sénateur Carl Cantave et l’autre par le Député Alfredo Junior Antoine, Président de la Commission des Affaires Étrangères, seront respectivement à Londres (Angleterre) et à Paris (France) pour respectivement «évaluer le personnel des ambassades d’Haïti dans ses 2 pays», le tout, aux frais de l’État Haïtien. Ces missions sont fortement critiquées par la population en cette période de crise, où les caisses de l’État son supposément vides et où des millions de gourdes vont être dépensées dans une période festive à l’étranger. Cette «coïncidence» ajoute un doute à ces missions et à leurs utilités. Le Sénateur Cantave, Président du Sénat, se rendra à Londres, accompagné de son conseiller politique, Chatelier Roody, pour évaluer le nombre et les fonctions du personnel à l’emploi de l’Ambassade, et s’assurer, selon-lui, que l’État Haïtien ne paye pas des gens qui n’ont rien à faire à l’Ambassade. Le jeudi 12 décembre, Cantave a confirmé ce voyage sur les ondes d’une radio de la capitale, affirmant qu’il ne va pas «en ballade» à Londres, aux frais de l’État, expliquant: «lorsque c’est un voyage personnel, je fais les débours ; mais s’agissant d’une mission où je fais un déplacement officiel, en tant que Président du Sénat, l’État doit me prendre en charge.» Selon l’information qui circule, les dépenses de voyages pour Cantave et son Conseiller (Port-au-Prince / Miami / Londres / New York / Port-au-Prince) s’élèveraient à 1 636 540,00 gourdes auxquelles s’ajoute fort probablement un per diem. D’autre part, dans une note, la chancellerie a dit que «Le Ministère des Affaire Étrangères a informé l’Ambassade d’Haïti en France du séjour de membres de la délégation parlementaire ci-après à Paris (France), du 18 au 26 décembre 2019, dans le cadre d’une supervision sur le fonctionnement de l’Ambassade d’Haïti à Paris et sur la situation des Haïtiens immigrés en France». Notons que si la Mission à Londres ne concerne que 2 personnes, la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Députés qui va se rendre à Paris, Ville Lumière, durant le temps des fêtes, comprend pas moins de 10 personnes ! On ignore le coût d’une telle mission de 8 jours mais l’on peut raisonnablement estimer qu’elle coûtera à l’État Haïtien plusieurs millions de gourdes, voyages et séjours compris. Pour la mission en France, il y a:

– Député Alfredo Junior Antoine, Président de la Commission des Affaires étrangères ;

– Député Joseph Benoît Laguerre, Vice-Président ;

– Député Pierre Jude Destiné, Membre ;

– Député Jean Willer Jean, Membre ;

– Député Francisque Delacruz, Membre ;

– Député Anouce Bernard, Membre ;

– Député Jean Wilson Hyppolite, Membre ;

– Madame Christelle L’Hérisson, Consultante de ladite commission ;

– Madame Lucienne Destravil, Cadre de la Chambre des Députés.

Le député Joseph Benoît Laguerre a fait savoir que cette mission entre dans le cadre de la Commission qui est en train d’enquêter et de contrôler ce qui se fait et qu’il «ne s’agit pas d’un voyage de croisière», se gardant par contre d’évoquer cette période du temps des fêtes où les prix des voyages et des hôtels à Paris sont très élevés. Sur les réseaux sociaux, les internautes se déchaînent devant ce qu’ils considèrent être un gaspillage des maigres fonds de l’État, trouvant inadmissibles et non fondés les voyages de ces élus qui ne pensent qu’à «satisfaire leurs intérêts personnels, aux détriments des intérêts de la Nation», alors qu’au pays, des millions d’Haïtiens ont faim.

Emmanuel Saintus

 

Articles Similaires

Back to top button