" "
acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

Insécurité: le Prophète Berger arrêté par la DCPJ

Gonzales, dit Prophète Berger, a été arrêté le samedi 14 janvier 2023 par les agents de l’ordre,
a fait savoir la Police nationale. Il était activement recherché par la PNH . Le commissaire du
gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, avait émis un mandat d’amener
contre lui, pour détention illégale d’arme à feu et association de malfaiteurs. Activement
recherché par les forces de l’ordre, ce dernier, visiblement connu sur les réseaux sociaux
comme proche des gangs de la région métropolitaine et allié de Ti Lapli, chef de gang notoire
de Gran Ravin, est soupçonné d’implication dans plusieurs actes de kidnapping. À travers une
vidéo, on peut remarquer le soi-disant prophète, au côté de Ti Lapli, chef de Gang de Grand-
Ravine. Berger est toujours critiqué sur les réseaux sociaux pour sa façon d’évangéliser.
D’autre part, le jeudi 12 janvier, deux individus ont été arrêtés à Lilavois 10 et à
Lizon, et une arme appartenant à la Police Nationale d’Haïti (PNH) a été récupérée. Il s’agit
de: Aristide Jean Romain (48 ans) né à Vallière et Alexandre Jean Kendy (34 ans) né à Port-
au-Prince, qui ont été arrêtés pour détention illégale d’arme à feu. Ils sont suspectés
d’implication dans l’assassinat du policier Présumé Wilson, Agent 2 (22 ème promotion), affecté
à la Brigade d’Intervention Motorisée (BIM), tué sur la Route Nationale numéro 3, au niveau
de la zone «station de sable», le 17 novembre 2022. L’arme du policier de marque Taurus,
numéro de série : TFX-46904, munie de son chargeur contenant 7 cartouches, a été retrouvée
en leur possession. Ils ont été placés en garde à vue pour les suites de l’enquête.
De plus, le mardi 10 janvier 2023, la police du Bas-Artibonite, avec des renforts de
l’Unité Départementale de Maintient d’Ordre (UDMO), a libéré, sains et saufs, 4 otages à
«Dig», une localité de la commune de Liancourt. L’enlèvement avait été effectué par des
individus lourdement armés, alors que les victimes étaient dans une voiture pour aller déposer
de l’argent à la banque.
Après l’enlèvement, les ravisseurs sont descendus dans les rues les armes à la main et
ont tenté de mobiliser une partie de la population contre la police, pour les forcer à mettre des
barricades sur la route, afin que les forces de l’ordre ne puissent pas libérer les otages.
Toutefois, la population a soutenu la police et a fourni des informations précises sur l’endroit
où était retenu les otages.
Des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) sont venus en
renfort à leurs collègues de Saint-Marc. Soulignons que grâce à la police de Bas-Artibonite,
les 4 otages ont finalement été libérés. Quant aux ravisseurs ils ont pris la fuite.
Les premiers éléments de l’enquête révèlent qu’il existe une possibilité que des
membres de la famille des victimes soient impliqués dans l’enlèvement. Ils étaient en contact
avec des membres du gang de «Lyankou» et auraient engagé 3 bandits pour commettre cet
acte.
Par ailleurs, au cours d’une fusillade sanglante à Carrefour-Feuilles, il y a eu 3 morts
dont 2 policiers et plusieurs blessés. Le mardi 10 janvier 2023, dans l’après-midi, à Carrefour-
Feuilles, lors d’un contrôle d’un camion de marchandises non loin de l’église Wesleyenne,
des policiers qui s’apprêtaient à faire une fouille de routine, ont été pris pour cible par des
individus lourdement armés qui se trouvaient dans un véhicule de couleur noire, qui suivait le
camion, a rapporté Lionel Lazarre, Coordonnateur du Syndicat National des Policiers Haïtiens
(SYNAPOHA). L’Inspecteur Divisionnaire, Garry Desrosiers, Porte-parole de la Police
Nationale d’Haïti (PNH), a confirmé que deux policiers affectés au sous-commissariat de
Marché Salomon ont été blessés mortellement : Dempsey Denis, 32 ans, Agent I de la 27 e
promotion, et Jean Daddy Prévilus, Agent I de la 31 e promotion. Les individus se sont enfuis
après leur forfait, en emportant les armes de service des 2 policiers, selon des témoins.

Par ailleurs, selon les informations disponibles, au moins un passant aurait été tué et
plusieurs autres blessés par balles. Le chauffeur du camion a été arrêté pour les besoins de
l’enquête.
Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Lisez aussi
Close
Back to top button