acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

La Conférence Épiscopale sort du silence et se positionne

Dans un communiqué paru le 8 septembre 2022, la Conférence Épiscopale dénonce les discours le liant avec le trafic d’armes. Par ailleurs, la Conférence Épiscopale se dit attentive aux cris de la population, tout en demandant aux autorités de prendre les mesures nécessaires pour apporter le changement adéquat pour répondre aux besoins du peuple haïtien.

«La situation de misère et d’insécurité qui sévit partout dans le pays montre clairement que les autorités de l’État sont incapables de gérer le pays convenablement. C’est pour cela que la Conférence des Évêques de l’Église catholique en Haïti encourage les autorités du pays à prendre les dispositions qui s’imposent pour apporter les changements dont le pays a besoin. L’heure est grave. La misère est rude. Le peuple a besoin de vivre et a tout le droit de vivre dans le respect et la dignité», peut-on lire dans la note de la CEH qui se montre attentive aux cris de la population qui fait face à de nombreuses difficultés.

D’autre part, les évêques catholiques d’Haïti appellent tout un chacun à prendre leur responsabilité. «Les évêques catholiques d’Haïti veulent que cela soit clair pour tout le monde. Ce qui se passe actuellement dans le pays doit amener tout le monde à assumer sa responsabilité, dans le but de contribuer à changer l’image du pays qui se dégrade. L’appel est lancé pour que tous s’unissent dans le droit chemin, le bon chemin, le chemin de la vérité, de la justice et du développement.»

Par ailleurs, la Conférence Épiscopale d’Haïti a dénoncé «énergiquement» des animateurs de radio qui indexe l’Église catholique dans le dossier de trafic d’armes. «Il y en a qui ont menacé de s’en prendre aux bâtiments de nos églises, à nos sœurs, nos prêtres, nos collaborateurs et nos institutions. L’Église catholique n’est pas impliquée dans le trafic d’armes. Laissez la justice faire son travail. Arrêtez de semer la confusion au milieu de la population. La diffamation et la calomnie sont des péchés graves. Elles salissent et ternissent la réputation des gens. La mission de l’Église catholique en Haïti est de servir les habitants de toutes les régions du pays, dans les villes et les zones reculées. Nous sommes engagés dans le travail pour annoncer la bonne nouvelle et l’évangélisation, mais aussi dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la promotion pour la dignité des droits humains, du développement social et d’autres œuvres de charité, pour aider le peuple haïtien à ne pas se laisser voler son espoir au milieu de la situation de désespoir et de troubles», s’est défendu la Conférence épiscopale d’Haïti.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button