acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

Frantz Elbé, à la recherche de l’aide à l’ONU

Une délégation, ayant à sa tête le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Frantz Elbé, a participé au Sommet des chefs de police des pays membres des Nations unies, organisé du 31 août au 1er septembre 2022, au siège des Nations unies, à New-York. Frantz Elbé a renouvelé l’engagement d’Haïti de s’acquitter, à travers le renforcement de sa police, de ses obligations sécuritaires, en dépit des conditions socioéconomiques et politiques, difficiles. Frantz Elbé a rappelé les mesures prises pour améliorer la performance de la PNH dans la lutte contre le grand banditisme qui empêche la population de jouir de ses droits les plus fondamentaux.

La Police nationale d’Haïti (PNH) appelle à une synergie, entre différents acteurs dans la vie nationale et les partenaires internationaux, pour résoudre le problème de la criminalité, lors d’une intervention du directeur général ad intérim, Frantz Elbé, au troisième sommet, cette semaine, des chefs de police des pays membres de l’Organisation des Nations unies (ONU). Frantz Elbé souhaite le support des partenaires internationaux d’Haïti à l’institution policière, par l’allocation de matériels, d’équipements, ainsi que par l’organisation de sessions de formation pertinentes, pour mieux faire face aux menaces des gangs armés.

Le commandant en chef de la PNH a toutefois souligné, qu’en dépit de ces actions, la PNH, à elle seule, ne peut pas résoudre le problème de sécurité multidimensionnelle que connaît Haïti. «Cette tâche ardue requiert une synergie entre les différents acteurs de la vie nationale et les partenaires internationaux. Dans cette perspective, j’encourage les partenaires engagés aux côtés de la PNH à continuer à la soutenir, en contribuant au “Basket Funds” et/ou en fournissant, via la coopération bilatérale, des matériels, des équipements et de la formation pour mieux faire face aux menaces des gangs armés dont les activités débordent le cadre des frontières d’Haïti», a demandé Frantz Elbé. «Appuyer la PNH, c’est travaillé au renforcement de la chaîne de sécurité régionale et internationale», a-t-il ajouté.

Il a renouvelé sa volonté d’améliorer le travail de la Police, par la réforme des curricula de formation liée aux droits humains, à la problématique du genre, à la sécurité et au renforcement de la police frontalière, pour freiner la traite des personnes.

«Améliorer l’efficacité de la police par la formation, la mise en œuvre des technologies émergentes dans l’application de la loi, relever les principaux défis auxquels sont confrontées les opérations de maintien de la paix des Nations unies, favoriser une paix et un développement durables grâce à la police des Nations unies» ont été les points abordés à ce Sommet, de 31 août au 1er septembre 2022, qui a réuni plus de 100 pays membres de l’Organisation des Nations unies.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button