acceuilActualitéEconomie & Finances

Debout les crabes, la mer monte !

Que des emmerdes en fait. Est-ce que ce de facto Ariel Henry est capable d’apporter quelque chose de positif? C’est définitivement non ! Haïti est une colonie contrôlée par les amerloques… Ils feront ce que les gros porcs leur disent de faire, même si c’est contraire à leurs intérêts. Haïtiens, réveillez-vous !

Ils se sont pris quelques frappes sur la tronche et ils nous jouent les lobotomisés cérébraux. Comme idiots, l’on ne fait pas mieux. Ce poker menteur se fera pendre par les pieds ou par la tête ! Dans tous les cas, il sera pendu. La parole des uns n’engage pas la parole des autres. Il s’agit, une fois de plus, de poker menteur. Ceux qui s’assoient à la table se font automatiquement avoir. Et le comble, c’est qu’ils se sont fait passer pour les libérateurs, les sauveurs. À ce jour, beaucoup y croient encore ! C’est quand même super balaise !

Et le peuple haïtien est pris dans une course contre la montre, voulue par les amerloques pris dans l’effondrement de leur système qu’ils veulent dissimuler en l’imputant à d’autres. Tous ces mensonges sont répugnants.

Effectivement, le peuple est naïf, il n’est pas en position de force. Résignés, il a probablement cédé, en se contentant de promesses orales auxquelles il a essayé de croire, se trompant peut-être lui-même. On ne peut rien faire, face à la mauvaise foi.

En effet, le Premier ministre de facto, Ariel Henry, à la tête d’une délégation composée, entre autres, du ministre des Affaires Étrangères, Jean Victor Généus, du secrétaire général du Conseil des ministres, Alix Richard, a laissé le pays, le samedi 2 juillet, à destination de Suriname, en vue de participer à la 43e Réunion des Chefs d’État et de Gouvernement de la CARICOM, qui s’est tenue du 3 au 5 juillet 2022, à Paramaribo, la capitale.

La situation générale d’Haïti, le processus d’intégration de notre Nation au marché et à l’économie uniques de la CARICOM et le changement climatique, seront entre autres, débattus lors de ces assises. À son agenda, en marge de cette réunion, le Chef du Gouvernement aura des rencontres bilatérales de haut niveau avec des homologues de la région sur des sujets d’intérêt communs.

Par ailleurs, le jeudi 30 juin, la suédoise Ulrika Richardson, la nouvelle Représentante Spéciale adjointe du Secrétaire Général de l’ONU pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), Coordonnatrice résidente et Coordinatrice humanitaire en Haïti (remplace à ce poste le Français, Bruno Lemarquis qui vient de terminer sa mission) s’est entretenue avec le Premier Ministre de facto, Ariel Henry, pour la première fois, depuis son arrivée en Haïti, la semaine précédente. Au cours de leur conversation, Mme Richardson a souligné sa vision de renforcer le soutien des Nations Unies, en travaillant « main dans la main avec les autorités nationales et la société civile pour s’attaquer aux causes structurelles et systémiques des déficits de développement en Haïti ».

Rappelons que l’ONU collabore actuellement avec les autorités haïtiennes à la rédaction d’un nouveau cadre de coopération pour le développement durable, qui définira la manière dont les Nations Unies, le Gouvernement haïtien et les partenaires travailleront ensemble au cours des cinq prochaines années, dans les domaines du développement, de l’humanitaire et de la politique. Mme Richardson, citant une expression créole « Piti piti zwazo fè nich li » (petit à petit, l’oiseau fait son nid), a déclaré qu’elle souhaitait consacrer du temps à découvrir les défis auxquels le pays est confronté, mais aussi sa riche et belle culture.

À rappeler que le Suriname assure la présidence de la CARICOM, et cette réunion est l’occasion pour ce pays de se mettre en valeur dans la région. L’un des principaux points à l’ordre du jour est la sécurité alimentaire et nutritionnelle régionale.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button