acceuilActualitéEn bref

En Bref

Arrestation de 2 membres du gang «10 pitit san manman»

La Police Nationale à Port-de-Paix a procédé à l’arrestation cette semaine de Johnny François (44 ans) et Yvon Charles (50 ans) dans la localité Haut-Fourneau (Port-de-Paix) accusé d’association de malfaiteurs. Ces individus sont des membres actifs du gang «10 pitit san manman» spécialisé dans le braquage et le vol à mains armées. Rappelons que le chef de ce gang, Jean-Baptiste Jean Deny, alias «Traka», a été arrêté le 17 mai 2022 et est incarcéré à la prison civile de Port-de-Paix.

Justice : nouveau Tribunal de Paix de Gressier

Le mercredi 1er juin a eu lieu la cérémonie officielle de remise des clés du nouveau bâtiment devant loger notamment le Tribunal de Paix de Gressier. Berto Dorcé, ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, a présidé la cérémonie, aux côtés notamment de son directeur général, Me Jean-Fallières Bazelais, du directeur des affaires judiciaires, le capitaine Jean Nesly Élie, et du coordonnateur de l’Unité d’Etudes et de Programmation, l’ingénieur Grégory Martial.

Financé par le Gouvernement du Canada et réalisé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le bâtiment dont le montant pour la construction et l’acquisition de matériels de bureaux est évalué à 200 000 dollars, constitue un pas important au renforcement du système judiciaire dans la localité. Ce nouveau complexe mesure plus de 244 m2 et comprend une salle d’audience, deux bureaux pour les juges, deux secrétariats et une salle de Garde à vue.

Le bâtiment héberge également le Bureau d’État Civil et celui de l’Office National d’Identification (ONI). C’est le 1er secrétaire de l’Ambassade du Canada en Haïti, Edward Cabrera qui a officiellement remis les clés au ministère de la Justice. Précisons que le plan du bâtiment, la carte de devis estimatif et la supervision des travaux ont été assurés par le ministère de la Justice, à travers les experts et techniciens de l’Unité d’Études et de Programmation.

Otage de 9 ans, libéré

Le jeudi 2 juin, dans la soirée, Laura Éricka J. Flores, (9ans), élève de 3ème année fondamentale au Collège Marie Anne, qui avait été enlevée le 21 mai dernier, a été libérée contre rançon par ses ravisseurs. Sa mère, Gina Jacques, a confirmé la nouvelle et remercié des membres de la population qui ont contribué au paiement de la rançon.

Mai : 5 393 Haïtiens, rapatriés (air – mer)

En mai 2022, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM – Haïti) a fourni un accueil et une assistance après l’arrivée à 5 393 adultes et enfants migrants, rapatriés en Haïti par voies aérienne et maritime vers Port-au-Prince et Cap-Haïtien, en provenance des États-Unis, de Cuba des Bahamas et des îles Turks & Caïcos.

En Haïti, identification sous peine d’amende

Les Haïtiens sont désormais obligés de s’identifier sur requête d’un policier, en vertu de la loi de 2005 qui rend l’identification obligatoire. Les citoyens qui ne peuvent pas fournir la preuve de leur identité (CIN, permis de conduire, passeport…) risquent une amende de 500 gourdes.

40 femmes leaders, formées sur la participation politique

40 femmes leaders des départements de l’Ouest et du Sud-Est ont suivi trois jours de formation sur la participation politique des femmes et sur les techniques modernes de planification stratégique et de mise en œuvre de campagnes électorales.

Éducation : vers l’intégration de l’éducation sociale et financière dans les écoles

Le vendredi 3 juin, au Karibe Convention Center, s’est achevé un atelier national (30 mai au 3 juin 2022) d’orientation et d’intégration de l’éducation sociale et financière dans les curricula d’enseignement en Haïti. Cet atelier a été organisé à l’initiative de la Banque de la République d’Haïti (BRH), en partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale (MENFP), le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) et AFLATOUN (une firme internationale, spécialisée dans l’éducation sociale et financière).

Avec les chantiers de la réforme curriculaire en cours, la BRH, le MENFP et le MEF estiment que c’est une nécessité d’introduire les notions économiques et financières dans les programmes scolaires. Dans ses propos d’ouverture, Nesmy Manigat, le ministre de l’Éducation Nationale, a jugé l’importance d’une telle démarche qui a pour finalité de porter le citoyen haïtien à faire siennes, les notions liées aux finances et à l’économie, soulignant: « […] il importe d’abord de s’assurer que l’ensemble de nos enfants participent à un processus d’inclusion, que les enfants soient intégrés, au-delà de leurs parcours scolaires, à un processus devant les conduire à participer véritablement à la vie sociale et économique d’Haïti».

Selon Michel Patrick Boisvert, le ministre de l’Économie, « […] avec cette initiative, chaque élève sera en mesure de comprendre la nécessité de gagner de l’argent, de prévoir et de rationaliser ses dépenses, de réaliser des épargnes, tout en pensant aux risques qui pourraient menacer ses avoirs.»

Jean Baden Dubois, le gouverneur de la Banque Centrale, s’est réjoui de la tenue de cet atelier. «À l’aube des vacances scolaires d’été 2022, nous voici encore une fois, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de l’éducation financière, réunis pour définir ensemble des orientations nouvelles de l’intégration des contenus pédagogiques sur l’économie et la finance dans le curriculum scolaire, ce, pour une éducation plus complète de nos enfants qui doivent être prêts à affronter les nombreux défis de notre époque, à s’engager dans la prospérité de notre pays, tout en étant des citoyens responsables.»

Un comité de suivi des recommandations de cet atelier a été constitué. Rappelons que ce partenariat entre le MENFP et la BRH repose sur trois principaux documents : la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière (SNIF), la Stratégie Nationale d’Éducation Financière (SNEF) et le Plan National d’Éducation Financière (PNEF).

Justice : 6 personnes de la DAP, arrêtées pour détournement de fonds

Le vendredi 3 juin 2022, les enquêteurs du Bureau des Affaires Financières et Économiques (BAFE), entité de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), ont procédé à l’arrestation de 6 personnes (dont 2 policiers) affectées au personnel de la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) qui sont accusées de détournement de fonds, d’abus de confiance et d’escroquerie. Il s’agit de : Harold Jean, policier (sur chèques BRH-PNH) ; Julien Victor, policier (sur chèque BRH-PNH) ; Valérie Elcéa, personnel administratif, comptable (sur carte de débit PNH) ; Roger Brutus, personnel administratif, comptable (sur carte de débit PNH) ; Simone I. Maxime Jean, personnel administratif, chef service comptable (sur carte de débit PNH) ; Daniel Joseph Romélus, (commis administratif).

Dans le cadre de la poursuite du dossier, ces personnes ont été placées en garde à vue à la DCPJ et seront déférées par devant les autorités judiciaires compétentes en la matière. L’Administration de la Police Nationale d’Haïti (PNH) se dit plus que déterminée à combattre la corruption sous toutes ses formes.

5e juge désigné pour instruire le dossier de l’assassinat du Président

11 mois après l’assassinat du Président Jovenel Moïse, Me Bernard Saint-Vil, Doyen du Tribunal de première instance (TPI), a désigné, le lundi 30 mai 2022, Me Walther Wesser Voltaire, comme nouveau juge (le 5ème) chargé [de tenter] d’instruire le dossier de l’assassinat du Président…

Le secteur cible des gangs

Selon les chiffres communiqués par le Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH), au cours des 18 derniers mois, environ 50 chauffeurs et syndicalistes ont été kidnappés, 25, assassinés et 102 autres, blessés. Par ailleurs, plus de 310 véhicules ont été détournés, pillés ou incendiés par des bandits armés.

2e cambriolage en 15 jours, au parquet de Port-au-Prince

Dans la nuit du 29 au 30 mai, des individus ont cambriolé le bureau du Commissaire du Gouvernement, Me Jacques Lafontant, au Parquet de Port-au-Prince, et sont repartis avec divers matériels. Notez que c’est le deuxième cambriolage au parquet, depuis le 11 mai 2022.

Au moins trois morts et plusieurs blessés dans une fusillade à Gérald Bataille

Au moins trois personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées par balle, à Gérald Bataille (Tabarre), lors d’une fusillade du jeudi 2 juin 2022. Selon les riverains de cette zone, ces crimes sont perpétrés par des individus circulant à bord de motocyclette.

Le directeur adjoint des douanes, enlevé

Le lundi 30 mai, dans la soirée, des individus non identifiés, lourdement armés, ont enlevé sous la menace, à la rue Catalpa (Delmas 75), Roosevelt Réjouis, directeur adjoint de l’Administration Générale des Douanes (AGD). En réaction, l’Association des Douaniers Haïtiens demande à tous les douaniers d’observer, à partir du 1er juin 2022, un arrêt de travail afin d’exiger sa libération sans condition, dans le meilleur délai.

Un redoutable bandit tué par la PNH

«Ti Macelyn», ainsi connu, qualifié de redoutable bandit par la Police Nationale d’Haïti du Nord, recherché activement, a été mortellement blessé dans des échanges de tirs avec les forces de l’ordre, lors d’une opération menée à la ruelle Nazon (Cap-Haïtien) par des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) et ceux du Service Départemental de la Police Judiciaire du Nord.

Jacmel : des contractuels en grève, à l’hôpital Saint-Michel

Des contractuels, dont des agents de sécurité de l’hôpital Saint-Michel de Jacmel, observent, depuis le lundi 30 mai 2022, un arrêt de travail illimité. Ils réclament le paiement de 27 mois d’arriérés de salaires et de meilleures conditions de travail.

La FNP dominicaine prône la déportation massive des Haïtiens illégaux

Pelegrín Castillo, le vice-président de la Force Nationale Progressiste (FNP), opposition nationaliste de la droite radicale dominicaine, appelle à un débat sur la déportation massive des Haïtiens illégaux en territoire dominicain, précisant: «Maintenant, nous avons dans des quartiers de Santo Domingo et du District National, à la périphérie, des ghettos d’Haïtiens qui ne savent même pas parler espagnol et qui sont illégaux». Ces propos abondent dans le même sens que ceux d’Elías Wessin Chávez, président du parti Chrétien-Démocrate Quisqueyano (PQDC) qui a déclaré, en parlant du problème haïtien: «Nous devons prendre des mesures héroïques, nous ne pouvons pas nous laisser emporter par des courants mondialistes qui ne veulent pas de frontières.»

Palpation et vérification de routine

La palpation et la vérification d’un sac ou d’un véhicule s’inscrivent dans le cadre des règles du contrôle de sécurité, dans le cadre de la lutte contre la criminalité. La Police Nationale d’Haïti (PNH) encourage chaque citoyen à collaborer. La détention d’une pièce d’identité valide est obligatoire, pour éviter tout malentendu avec les agents de l’ordre.

Un inspecteur de police, membre de l’UDMO, tué par balle à Croix -des-Bouquets

La Commission Communale de Croix-des-Bouquets a appris, avec la plus profonde douleur et la plus grande consternation, le décès tragique de l’inspecteur Anéus Ketcham, de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO), en détachement à la sécurité du maire Jean Wesnel Édrouine Pervil. Anéus Ketcham, au volant d’un véhicule privé, était accompagné de Rosier Cadet, directeur du Service de Génie de la Mairie, lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par des individus armés, dans la zone de Duval, au moment où ils traversaient le centre-ville de Croix-des-Bouquets, vers les 11h20 du matin, le mercredi 3 juin.

Ces individus non identifiés ont ouvert le feu sur le véhicule. Le policier Anéus Ketcham, a reçu plusieurs balles et est décédé sur le coup, malgré son gilet pare-balles. Rosier Cadet a été blessé et transporté d’urgence vers un centre hospitalier où il reçoit des soins appropriés. Son état de santé est stable et sa vie n’est plus en danger, selon ses médecins traitants.

En ce tragique évènement, la Commission Communale de Croix-des-Bouquets salue la mémoire de l’inspecteur Anéus Ketcham, ce vaillant policier exemplaire, qui a perdu sa vie en servant son pays. Elle présente ses sympathies émues à sa femme, ses trois filles, ses proches et ses amis. La Commission Communale souhaite un prompt rétablissement à son cadre dévoué, Rosier Cadet, et du courage à sa famille.

Port-de-Paix : otage libéré, 3 ravisseurs arrêtés

Lundi 30 mai 2022 dans la soirée, une opération policière, menée par des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) du Nord, à la rue Andrale et à Morne Konyak, a permis la libération de Dehens-Flore Amindada Odéna, 14 ans, enlevée le dimanche 29 mai à La Coupe (Commune de Port-de-Paix, département du Nord-Ouest), séquestrée dans une maison à Morne Konyak. Trois des ravisseurs ont été arrêtés à la rue Andral de Port-de-Paix. Il s’agit de : Marc Nozaire François, Rony Delva et Eugène Vania, tous 3 âgés de 35 ans.

Stevenson Bazelaire

Articles Similaires

Back to top button