acceuilActualitéEducation & Développement

Le lycée Alcibiade Fleury Battier, entre mensonges et manipulations

A priori, beaucoup ont du mal à appréhender la réalité… Ignorance ou aveuglement de l’autruche … «faites ce que je dis, mais pas ce que je fais». Les obèses mentent et leur propagande constante passe de plus en plus mal.

Depuis plusieurs mois, certains élèves et professeurs du Lycée Alcibiade Fleury Battier ont lancé un mouvement dont l’issue semble incertaine. Le bénéfice de leur action n’est pas évident car il s’apparente beaucoup plus à un suicide intellectuel qu’à autre chose. Ainsi, devant l’aberration de leur attitude, l’explication la plus plausible, pour plus d’un, est qu’ils sont manipulés.

En Haïti, les jeunes, en particulier les élèves et les étudiants, forment un terrain propice à la manipulation. La manipulation consiste à transformer l’autre en un outil qu’on utilise à son gré. Pour cela, il suffit de le persuader, grâce à des techniques dont la plupart sont développées dans des ouvrages et même sont disponibles sur le net !

Lorsque votre but est louable, vous persuadez, vous convertissez. Dans le cas contraire, vous manipulez ceux qui ont peu de formation intellectuelle et… les élèves, en particulier. Ces derniers forment un terrain propice car, en raison de leur statut d’apprenants, ils sont appelés à être formés sous la férule d’un mentor, et ce dernier est pour eux un garant de la vérité. Il peut facilement passer du stade de formateur à celui de gourou et utiliser des techniques de manipulation pour mieux dominer cette pâte malléable que forment les élèves. Il faut se rappeler que ces derniers sont en grande partie des idéalistes qui, il n’y a pas longtemps, croyaient au Père Noël…

En effet, le lycée Alcibiade Fleury Battier, dans la commune de Petite-Rivière de Nippe, (Département de Nippe) est dans le viseur des détracteurs et manipulateurs en Haïti. Une affaire de projet de laboratoire informatique serait l’épine entre la Direction du Lycée, notamment le directeur, Alyn Jean-Louis et le professeur d’informatique, Alain Barbier.

Le citoyen lambda peut se demander qui a raison et qui a tort. Tout à fait ! Ma grand- mère illettrée aurait compris que quelque chose ne tourne pas rond et qu’il y a un marché de dupes…Mais il semble que cela paraisse aujourd’hui naturel à nombre d’Haïtiens «lettrés».

La stupidité ne se mesure pas aux diplômes ou au niveau d’instruction. C’est affligeant. Une simple observation du monde nous permet de voir que ça ne tourne pas rond depuis des décennies en Haïti. Il faut effectivement distinguer connaissances et raisonnement. Ce sont deux choses bien distinctes. Le mieux est d’allier les deux, mais parfois (souvent), les deux font défaut…

Aveuglés par le mensonge et la propagande, des individus, après avoir sali les murs du bâtiment avec des graffitis, ont tenté d’incendier la barrière du lycée Alcibiade Fleury Battier, le lundi 16 mai 2022.

En matière de mensonges, c’est incontestablement le manipulateur qui détient la palme, depuis des mois. L’empire du mensonge est dirigé par eux qui ne s’en cachent même pas. «Nous avons menti, triché, volé c’est comme si nous avions suivi des stages de formation pour apprendre à le faire». Inutile de revenir sur les mensonges, tous plus énormes les uns que les autres, qui ont justifié les actions récentes des individus: (faux rapports, détournement de fonds imaginaires par le directeur et le comité de parents, fausse histoire des complicités du comité de parents avec le directeur, sans compter les fake news permanentes sur le fonctionnement du lycée, afin de justifier des actions toujours plus meurtrières et souvent contreproductives car ces individus malintentionnés et manipulés auraient pu incendier le bâtiment du lycée.

Les détracteurs ont eu une petite chance d’échapper au froid, mais leur petit cerveau ne sait plus réfléchir, ne sait plus anticiper pour leur avenir et, à cause de leur action malade, ils se sont suicidés. Demain, la loi de la nature sera implacable, les plus résistants survivront.

C’est à se demander si les autorités de la Direction Départementale de l’Éducation de Nippe resteront les bras croisés, en laissant les choses aller de mal en pis…

En conclusion, les données factuelles connues étant ce qu’elles sont, les travaux pour la mise en place du laboratoire sont en cours, de nombreux matériels (ordinateurs, panneaux solaires, batteries, etc.) avaient été déjà achetés par le comité de parents du lycée.

Il y a un adage qui dit: «Le mouton passe sa vie à avoir peur du loup alors que c’est le berger qui le tuera». Les propagandistes nous mentent et nous manipulent. Sachons trier le bon grain de l’ivraie.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button