acceuilActualitéCulture & Société

Carnaval ou «Maskarad» Communal, bamboche quand même!!

Depuis l’annonce du gouvernement de la non tenue des festivités carnavalesques officielles pour cette année, on se questionnait sur ce à quoi allait ressembler les jours gras de cette année. Sans chercher midi à quatorze heures, le «Maskarad» nous a explosé en plein visage. Presque chaque ville, aussi exigüe soit-elle, a son carnaval, cette année.

Pétion-Ville, Delmas, Gonaïves, Port-au-Prince, Hinche, et j’en passe, organisent chacune leur petite activité pour justifier les fonds qui leur ont été alloués, bien que toutes ces villes nous offrent un spectacle de mauvais goût, très loin en dessous des valeurs de ces festivités. Une troisième édition de carnaval se tient dans la ville de Hinche. Cette commune du département du Centre vient allonger la liste des destinations durant les trois jours gras, cette année, pour les festivités carnavalesques. Au menu du programme de ces trois jours gras, des bandes à pied, des chars sonorisés avec des ténors de l’industrie musicale haïtienne et habitués du béton dont Kreyòl La, Roody Roodboy, RAM et Mass Konpa ont défilé. «Ench nan Kanaval», un beau thème mais une piètre festivité, bien que certains se ventent d’organiser de belles fêtes.

Cette activité populaire, de plus en plus politisée, l’est encore plus cette année. L’organisation du carnaval de cette année, dans chacune des communes consacrées, se fait par et pour un homme politique qui, dans certains cas, se le revendique fièrement, alors que ça devrait être honteusement. «Il y aura, cette année encore, les festivités carnavalesques, pendant les 3 jours gras, dans la ville de Hinche. C’est une courtoisie du Sénateur Rony Célestin, avec le support d’autres partenaires. Ce carnaval, qui réunira les plus populaires groupes et artistes de l’industrie musicale haïtienne, vise à promouvoir cette ville qui offre un plateau sécuritaire», avait précisé l’un des membres du comité organisateur du carnaval de Hinche, Akinson Bélizaire dit Zagalo.

Les conseils municipaux et les autorités policières sont mobilisés dans presque toutes les communes concernées pour la réussite du carnaval communal de cette année. À Hinche, le budget du carnaval s’élève à plus de vingt millions de gourdes. Des sommes pharaoniques de ce genre sont mobilisées pour presque chaque commune organisatrice.

«Hinche nan kanaval» et «Hinche, une autre ville» sont respectivement le thème et le slogan retenus par les initiateurs pour l’organisation du carnaval 2022 de cette ville. De bien beaux thèmes et slogans pour des festivités carnavalesques ou «Maskarad» budgétivores.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button