acceuilActualitéUncategorized

La détention préventive prolongée s’élève à plus de 85% de la population carcérale

La tenue d’un mois d’audiences correctionnelles, du 22 décembre 2021 au 22 janvier 2022, a débuté. En effet, dans le cadre de la lutte contre la détention préventive prolongée, le Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, a annoncé la tenue d’un mois d’audiences correctionnelles, du 22 décembre au 22 janvier 2022. Les cas d’escroquerie, d’abus de confiance, de vol simple, de voies de fait seront entendus pour la période, a expliqué le Commissaire Jacques Lafontant.

La problématique de la détention préventive prolongée constitue aujourd’hui l’un des principaux problèmes auxquels fait face l’appareil judiciaire. Le taux de détention provisoire de la population carcérale du pays s’élevait à plus de 85%, selon un rapport du Bureau intégré des Nations unies en avril 2021. La situation est plus qu’alarmante dans le plus grand centre carcéral du pays. Plusieurs milliers de personnes sont en détention préventive prolongée.

Pour désengorger le Pénitencier National, le Commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, a annoncé la tenue des audiences correctionnelles pendant un mois, du 22 décembre 2021 au 22 janvier 2022.

Ces audiences correctionnelles ont débuté au Tribunal de Paix de la Section Sud de Port-au-Prince, en raison de la situation d’insécurité dans la zone du Bicentenaire, selon le commissaire Jacques Lafontant. Elles rentrent dans le cadre de la lutte contre la détention préventive prolongée, selon Jacques Lafontant.

187 cas seront entendus pour la période, à raison de 6 dossiers par jour, a indiqué le chef du Parquet de Port-au-Prince. Des individus à qui sont reprochés des actes comme: escroquerie, abus de confiance, vol simple et voies de fait, leurs cas seront entendus, a indiqué le commissaire du gouvernement.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button