acceuilActualitéUncategorized

Un policier tué à Nazon

Samedi 20 novembre, dans la soirée, à Nazon (Port-au-Prince), un agent de la Police Frontalière Terrestre (PoliFront) a été tué par balles par des individus lourdement armés, non identifiés.

174 séismes enregistrés dans le grand Sud

174 séismes, de magnitudes comprises entre 1,3 et 4,2 sur l’échelle de Richter, durant le mois d’octobre 2021, ont été enregistrés dans 3 régions: Grand’Anse : 88 ; Nippes : 60 et Sud 26, selon l’Unité Technique de Sismologie du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME).

AVIS : Festival international de jazz, reporté

La 16e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince, prévue du 15 au 22 janvier 2022, est reportée, en raison de la crise sécuritaire à travers le pays. L’équipe du PAPJazzHaiti annoncera ultérieurement le nouveau calendrier pour 2022.

Cité-Soleil : formation de base en secourisme pour 100 enfants de 10 à 14 ans

Tenant compte de la situation sécuritaire fragile, à Cité-Soleil, l’Observatoire de la Jeunesse Haïtienne et ses associations partenaires: ABKODEL, IMPACT-E, «Kay Timoun» et «Rèv Pa m Ayiti», ont permis à 100 enfants de 10 à 14 ans, habitant dans la Cité, d’acquérir des notions de base en secourisme. Ces enfants pourront conseiller sur les réflexes à avoir, en cas de danger nécessitant l’intervention d’un secouriste, ou intervenir dépendamment du cas en question.

Les rapatriements des femmes enceintes se poursuivent

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), organisme de Droits humains, déplore qu’en dépit des pourparlers qui ont été engagés entre Haïti et la République Dominicaine, via l’envoyé spécial et ex-ambassadeur Daniel Supplice, les autorités dominicaines poursuivent les activités de rapatriement vers Haïti, notamment les femmes enceintes haïtiennes, en situation migratoire irrégulière.

Les 17 et 18 novembre 2021, au terme de la mission de Daniel Supplice, les agents dominicains de la migration ont rapatrié plus de 400 personnes à Ouanaminthe (Nord-Est) et à Belladère (Centre). «Parmi ces rapatriés, le GARR a reçu deux jeunes étudiants en sciences de la santé, originaires du Cap-Haïtien, appréhendés à Santiago et conduits à la frontière de Belladère, accompagnés de plusieurs dizaines d’autres migrants.» «Pour les 18 premiers jours de novembre, le GARR a enregistré un total de 1 541 rapatriés, dont 153 femmes enceintes, 9 femmes allaitantes et 128 enfants (76 filles et 52 garçons).»

«Le GARR dénonce vivement ces rapatriements qui se font au mépris total du Protocole sur les mécanismes de rapatriement, signé par les deux États, en décembre 1999, dans lequel le principe de la non-séparation des familles est clairement mentionné. Il profite pour inviter les autorités dominicaines à surseoir à la chasse et aux rapatriements massifs des femmes enceintes, qui est une violation grave aux lois sur la migration, selon lesquelles, la détention ne doit jamais être utilisée dans les cas des mineurs, des femmes enceintes ou allaitantes, des personnes âgées et des demandeurs d’asile.»

La société civile haïtienne, sensibilisée sur le mécanisme de l’EPU

L’Examen Périodique Universel (EPU) d’Haïti et du Togo aura lieu en janvier 2022. En amont de l’examen, UPR Info et le Centre pour les Droits civils et politiques organisent une série de webinaires gratuits en ligne, afin de fournir un soutien technique à la société civile et de partager les bonnes pratiques sur le plaidoyer dans le contexte de l’EPU.

En vue d’optimiser les rapports des bonnes pratiques autour des sessions thématiques de l’EPU, un webinaire a eu lieu ce jeudi 11 novembre 2021, visant aussi à fournir un soutien technique à la société haïtienne sur la rédaction d’une fiche de recommandations portant sur la corruption. Cette activité, présidée par Lazarie Eeckeloo (Officier du Centre for Civil and Political Rights), qui s’est déroulée en français, s’ouvre à tous les représentants de la société civile qui désirent approfondir leurs connaissances sur les stratégies de plaidoyer, dans le contexte de l’EPU d’Haïti et du Togo. Les participants (es) ont abordé le contexte général de la Corruption en Haïti, les préoccupations prioritaires par rapport à la corruption et les droits de l’homme, les recommandations formulées à l’endroit de l’État haïtien, concernant la corruption.

Les participants (es) ont passé en revue le cadre légal de certains organismes luttant contre la corruption, parmi lesquels : le décret du 8 septembre 2004, portant sur la création de l’Unité d Lutte Contre la Corruption ( ULCC), le décret du 23 novembre 2005, portant sur la création de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif ( CSCCA) et la loi du 21 février 2001 sur le blanchiment des avoirs provenant du trafic illicite de la drogue et d’autres infractions graves, portant sur la création de l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF). Les aspects théoriques et stratégiques de l’EPU ont été analysés. L’occasion a été donnée aux participants d’élaborer une fiche technique autour des recommandations tenues à l’endroit d’Haïti sur la corruption. Participants (es):

Me Camille Occius: Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti

Smith Prinvil : Journaliste Haïti Progrès

Guerline Residore: Kri Fanm Ayiti

Fritnel Pierre: Combite pour la paix et le développement.

Projets mêlant musique et poésie, au club RFI des Gonaïves

Le Club RFI, le rendez-vous des initiatives ! Chaque semaine, le Club RFI des Gonaïves participe à l’émission. Il s’agit d’un espace attrayant permettant aux jeunes de présenter leurs initiatives portant sur des thématiques relatives à la promotion du droit de l’environnement, de la santé, de la francophonie, du sport, de la culture, de l’humanité, a précisé le Président du Club RFI des Gonaïves, Grégory Pierre.

Le Club RFI des Gonaïves a déjà réalisé de nombreux projets articulés autour de la poésie et de la musique. En marge de son 11ème anniversaire, célébré le 5 juillet 2021, le Club avait lancé sa première édition de poésie intitulée: Prix de la Paix, articulée autour du thème : «unissons-nous pour la paix», a souligné le Président du Club, Grégory Pierre.

À travers cette initiative, le Club RFI des Gonaïves vise à promouvoir l’engagement civique des jeunes et l’innovation, comme moyens de leur donner le pouvoir de contribuer à la paix et au développement d’Haïti et dans le monde, de les aider à réussir leur passage scolaire, au lieu de travailler et de faire obstacle à la violence.

Le rôle joué par la jeunesse gonaïvienne doit être mis en exergue car les jeunes sont des partenaires incontournables pour le développement et la paix, insiste Grégory Pierre.

Pour permettre à la jeunesse de bénéficier de la valeur, de la confiance et du respect qu’elle mérite, le Président du Club RFI des Gonaïves œuvrera à renforcer la connaissance et à promouvoir la recherche sur les sujets ayant rapport aux jeunes, à promouvoir la participation des jeunes dans la prise de décision, dans l’engagement civique des jeunes et dans leur inclusion sociale.

La démarche du Club des Gonaïves ne peut-être concluante que si elle est menée de concert avec plusieurs structures de jeunes. Par conséquent, le Club RFI des Gonaïves lance un appel à tous les partenaires potentiels, afin de travailler ensemble à la mise en place d’une stratégie efficace pour la jeunesse, pour que les actions soient cohérentes et pertinentes.

Discours du Premier Ministre Ariel Henry, à l’UNESCO

Le futur d’Haïti se joue dans les salles de classe, brandit le Premier Ministre Ariel Henry, à l’occasion de la 41ème session de la Conférence Générale de l’UNESCO. La 41e session de la Conférence Générale de l’UNESCO s’ouvrait ce mardi 9 novembre et se déroulera jusqu’au 24 novembre 2021, à Paris.

Ce conclave de haut niveau, qui siège tous les deux ans, réunit les représentants des États membres ou non, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales et des fondations. À l’occasion, les États membres qui disposent d’un droit de vote définiront l’orientation et la ligne de conduite générale de l’UNESCO. Ils adopteront notamment un programme et un budget pour les prochaines années.

Notons qu’en marge de cette session, l’UNESCO célébrera, le vendredi 12 novembre, le 75ème anniversaire de sa création, autour de ses convictions fondées sur le fait que le monde a besoin, plus que jamais, de l’éducation, des sciences, de la culture et de l’information.

Le Premier Ministre haïtien, Dr Ariel Henry, dans son allocution, a salué le niveau de partenariat entre Haïti et l’UNESCO, dans le domaine de l’éducation, en rappelant que le pays a accueilli la première expérience dans l’éducation de base, avec l’Agence internationale de l’ONU pour l’Éducation, la Science et la Culture, en 1947, dans deux communautés locales: Marbial et Laffond, à Jacmel.

«Pour une transformation durable dans nos sociétés, il est impératif d’implémenter une éducation de qualité, à la portée de tous, dans chacun de nos villages, dans chacune de nos localités», a avancé le Premier Ministre Ariel Henry.

«Le 75ème anniversaire de l’UNESCO se déroule dans un contexte où l’humanité fait face à de grands défis, dans le domaine de l’éducation : pandémie de COVID-19, conflits, réchauffement climatique, désastres naturels.

La géologie complexe de la région a plongé l’île dans une nouvelle vague de secousses mortelles où un séisme majeur a frappé la région sud du pays, le matin du 14 août 2021. Une situation qui a rendu très complexe la rentrée scolaire, à la suite de laquelle, de nombreuses écoles ont été détruites.

Cette 41ème Conférence Générale se veut une occasion historique pour mettre le radar sur les freins à une éducation de qualité pour tous qui conduit à la réussite des ODD4. La réforme en profondeur du système éducatif haïtien s’avère nécessaire, misant sur le numérique, la culture, l’intelligence artificielle, les STEM, et doit viser le développement durable.»

Le Chef du gouvernement haïtien invite solennellement ses homologues présents à cette conférence, de venir investir massivement en Haïti, dans l’éducation, et soutenir surtout les pays États insulaires en développement et les PMA.

«Haïti ne manquera pas d’apporter sa contribution au monde, en préparant des citoyens et citoyennes, prêts (es) et motivés (es) à participer à la construction d’un monde de paix et de prospérité, dans une planète propre», déclare le chef de la Primature.

«Le futur d’Haïti, tout comme le futur de la planète, se joue aujourd’hui dans les salles de classe», réaffirme le Premier Ministre haïtien, Dr Ariel Henry.

Il est important de rappeler que l’UNESCO, l’organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture, a été créée le 16 novembre 1945, par l’Acte Constitutif de l’UNESCO et la signature de celui-ci par les 37 États fondateurs. L’UNESCO, dont l’Acte Constitutif est entré en vigueur le 4 novembre 1946, cherche à construire la paix, grâce à la coopération internationale dans les domaines évoqués.

Smith Prinvil

USA : faux certificat Covid-19, mise en garde 

Tous les voyageurs qui visitent les États-Unis qui présenteraient un certificat de vaccination Covid-19 faux ou falsifiés, verront leur visa annulé, risquent l’expulsion du pays, voire la prison, a informé le Bureau des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.

Diaspora : 16ème édition de «ti coup d’œil sou Haïti»

Dans le cadre de sa coopération avec la Ville du Cap-Haïtien, la Ville de Suresnes (France) organise cette année, du 23 au 28 novembre 2021, la 16ème édition de «ti coup d’œil sou Haïti», autour du thème «Cap sur le Cap-Haïtien», à la Médiathèque de Suresnes, 5 rue Ledru-Rollin. Une semaine d’animations, de conférences, d’expositions et d’ateliers et une exposition de photos permettront aux gens de visiter le Nord d’Haïti et de découvrir ses paysages remarquables, ses trésors naturels uniques. Ce sera une occasion aussi pour permettre aux Suresnois, de découvrir la ville du Cap-Haïtien qui a fêté, en 2020, ses 350 ans. Ville remplie d’histoires, qui est célèbre pour son patrimoine architectural et ses hauts faits d’armes qui contribuent à en faire la capitale historique et touristique d’Haïti.

FAd’H : recrutement prochain de nouveaux soldats

Enold Joseph, le Ministre de la Défense, a annoncé le recrutement, en décembre 2021, d’une nouvelle promotion de soldats pour les Forces Armées d’Haïti (FAd’H), promotion qui sera formée et entraînée à la base militaire Anacaona, à Léogâne. À suivre…

Pas de traité d’extradition entre Haïti et la Turquie

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), en collaboration avec les autorités des Affaires Étrangères, informe qu’elle a dépêché des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) en Turquie, en vue du transfert en Haïti de Samir Handal, malgré qu’il n’existe pas de traité d’extradition entre Haïti et la Turquie.

FIFA : Haïti recule d’une place

Le vendredi 19 novembre, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a publié son dernier classement mondial. Nos Grenadiers qui n’ont joué aucun match, perdent une place (après en avoir gagné une au précédent classement) et se retrouvent de nouveau à la 87ème place avec 1 268,05 points. Ils demeurent 10e au niveau de la CONCACAF.

Espagne : vers un nouveau partenariat académique

Le vendredi 19 novembre, l’Ambassadeur d’Haïti près le Royaume d’Espagne, Saintil Louis-Marie, a reçu le Directeur Général de la Fondation d’Études Stratégiques et Internationales (FESSEI), Miguel Álvarez de Eulate y Moreno, assisté de José Ventura Balleste. «Nous avons convenu de développer un partenariat académique en leadership, management, diplomatie et analyses stratégiques, dans le but de propulser l’axe Port-au-Prince-Madrid. Un accord de coopération sera paraphé prochainement,» a déclaré l’Ambassadeur Saintil Louis-Marie.

Les Bahamas lèvent l’interdiction de voyager pour Haïti

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, Clint Watson, l’attaché de presse du Premier Ministre des Bahamas, a informé que l’interdiction de voyager, imposée à Haïti et à Cuba, avait été levée.

Rappelons que depuis le 15 février, en raison de la pandémie de Covid-19, «l’entrée aux Bahamas de tout navire ou personne qui a quitté Haïti, que ce soit par des voies de transport directes ou en transitant par une autre juridiction et en arrivant par voie aérienne ou maritime, sera interdite pendant une période 21 jours», période devenue quarantaine, renouvelée plusieurs fois.

Il a également annoncé que la compagnie aérienne Bahamasair avait repris ses vols vers Haïti. «Il y aura deux vols par semaine, Bahamasair : un vers Cap-Haïtien, (jeudi) et l’autre vers Port-au-Prince (samedi). À ce jour, les Bahamas ont vacciné complètement plus de 40% de sa population, loin d’Haïti (moins de 2% de la population vaccinée) qui n’est pas le seul pays à avoir de faibles taux de vaccination dans la région. En octobre, la Jamaïque, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les Grenadines avaient des taux de vaccination inférieurs à 20%.

Conditions sanitaires requises pour entrer ou revenir aux Bahamas

Avant le départ pour les Bahamas, tous les passagers non-vaccinés, de 12 ans et plus, doivent passer un test COVID-19 RT-PCR (écouvillonnage) (le nom et l’adresse du laboratoire où le test a été effectué doivent être clairement affichés sur le résultat du test.)

Avant le départ pour les Bahamas, les passagers entièrement vaccinés de 12 ans et plus doivent passer un test COVID-19 Rapid Antigen ou RT-PCR (le nom et l’adresse du laboratoire où le test a été effectué doivent être clairement affichés sur le résultat du test.)

Tous les enfants âgés de 2 à 11 ans doivent passer un test COVID-19 Rapid Antigen ou RT-PCR. Tous les enfants de moins de 2 ans sont exemptés de test.

Une fois en possession d’un résultat négatif, les passagers devront demander le visa de santé de voyage pour les Bahamas, en visitant https://travel.gov.bs où le résultat du test négatif doit être téléchargé. (Le coût du visa de santé de voyage dépend de la durée du séjour ; il comprend l’assurance maladie COVID-19 qui couvre les passagers pour la durée de leur séjour et prend jusqu’à 72 heures pour être traitée.)

Les passagers de moins de dix-sept (17) ans qui ne voyagent pas seuls, peuvent ajouter un profil dans le compte de la demande de visa de santé de voyage du parent/tuteur, plutôt que d’en demander un séparément. (Les ménages voyageant ensemble sont encouragés à utiliser une adresse e-mail par famille pour recevoir les réponses. Les groupes peuvent également utiliser une seule adresse e-mail pour les réponses.)

Si vous faites une correspondance à New Providence et que vous ne quittez pas l’aéroport entre les vols, aucun test n’est requis. (Si vous partez d’une autre île et que vous vous connectez à New Providence pendant la nuit, un test est requis.

Arrestation dans l’assassinat du policier Jude Maurice 

La Police nationale d’Haïti a procédé, à l’arrestation aux Cayes, du nommé Émile Pierre Fouchard, alias «Blanchard», sous mandat d’amener et d’un avis de recherche depuis mai 2021, pour son implication présumée dans l’assassinat du policier Jude Maurice, le 15 mai 2021, à Delmas 75.

L’USAID aide 175 PME 

Pour aider Haïti à piloter sa propre croissance économique, l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID-Haïti) soutient les propriétaires d’entreprises locales avec des formations et une assistance spécialisée pour améliorer leurs compétences en gestion d’entreprise. Dans le Plateau Central, l’USAID a formé 175 PME (moyenne et Petite Entreprise) sur la manière de développer leurs opérations, d’accéder au crédit et d’augmenter leurs revenus.

Économie : vers une année catastrophique

L’économiste Kesner Pharel a déclaré cette semaine, qu’avec 2% de décroissance en moyenne par année, le pays risque d’enchaîner une 4e année, encore plus catastrophique.

Technologie : nouveau système de gestion de l’eau

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID-Haïti) a soutenu l’adoption par la DINEPA de la plateforme intégrée de gestion des données « mWater », un nouveau système de suivi de l’eau en Haïti. La nouvelle plateforme fournit des informations, en temps réel, sur les performances de l’approvisionnement national en eau.

Cap-Haïtien : Marché de Noël

Deux rencontres ont eu lieu, le 15 et le 17 novembre 2021, au Bureau Régional Nord du Ministère du Tourisme, dans le cadre des préparatifs du projet «Marché de Noël», prévu au mois de décembre prochain, sur la Place d’Armes du Cap-Haïtien.

Destra Cleenton

Articles Similaires

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker