acceuilActualitéJusticeNewsreel

L’enquête sur l’assassinat de Me Monferrier Dorval, dans l’impasse

Suite à la démission du Juge d’instruction, Renord Régis, en charge du dossier sur l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval, l’enquête est dans l’impasse… La démission du juge d’instruction, en charge du dossier de l’assassinat de Me Monferrier Dorval, fait l’affaire des assassins et des commanditaires de ce crime barbare.

Le juge Renord Régis, en charge d’instruire le dossier de l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval, depuis le vendredi 28 août 2020, a remis sa démission. Dans sa lettre adressée au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), datée du 15 septembre 2021, Me Renord Régis évoque sa profonde déception, face aux conditions de fonctionnement du système judiciaire, pour justifier sa décision. «Les conditions générales qui caractérisent le fonctionnement de l’institution judiciaire me déçoivent si profondément, qu’il ne me reste qu’à prendre cette regrettable décision de me retirer de la fonction que j’admire le plus». Il ajoute: «Dès mon intégration dans la magistrature, je m’étais donné pour objectif d’être le magistrat qui n’a que la loi, sa conscience et l’équité pour boussole. Cependant, me trouvant dans la pénible situation de réaliser que ma bonne volonté et mes apports se révèlent insignifiants pour être ce que je voulais et contribuer à faire la différence voulue, je me démets de ma fonction. S’il est un devoir de travailler au relèvement de la Patrie, je le ferais sans relâche, dans un autre temps et à un autre niveau».

À rappeler qu’à la suite de l’assassinat de Me Monferrier Dorval, le Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince le 28 août 2020, le Bureau des Affaires Criminelles (BAC) avait remis son rapport d’enquête à Me Gabriel Ducarmel, Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince de l’époque, dans lequel il était écrit: «les nommés Modelet Sénégeau, alias «Abidy», Mackender Fils-Aimé, Dunès Vilpique «alias Jah», Markenson Charles «alias Cobra», Gerson Laurent, alias «Ti Luc ou Louko», Richelet Augustin, Johnny Toussaint et consorts se sont associés en malfaiteurs, pour assassiner le citoyen Monferrier Dorval, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince».

Après l’interrogatoire, les prévenus avaient été questionnés, notamment sur des faits entourant l’assassinat du bâtonnier Dorval. Des mandats de dépôt avaient été émis contre les 4 prévenus qui ont été transférés au Pénitencier national, sous les accusations d’assassinat, de complicité d’assassinat, de vols à mains armées et d’association de malfaiteurs.

Précisons que l’enquête avait permis de déterminer que Richelet Augustin et Johnny Toussaint se trouvaient au domicile de la victime, au moment de l’assassinat, et qu’ils sont soupçonnés d’être les meurtriers de Me Dorval.Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button