" "
acceuilActualitésciences et santé

Les théories de psychologie sociale:Comment la divulgation de soi affecte les relations

Lorsque vous rencontrez quelqu’un de nouveau, faites-vous partie de ces personnes qui partagent immédiatement des détails personnels et intimes de votre vie ? Ou êtes-vous quelqu’un qui retient de telles informations et ne partage les choses profondément privées sur vous-même qu’avec quelques privilégiés ? Ce partage de détails personnels sur votre vie – vos sentiments, vos pensées, vos souvenirs et autres choses du même genre – est appelé révélation de soi. Si vous avez tendance à partager beaucoup, tout de suite, alors vous avez probablement un niveau élevé d’auto-divulgation. Si vous êtes plus réservé sur de telles choses, alors vous avez des niveaux inférieurs de divulgation de soi. Mais cette révélation de soi implique plus que ce que vous êtes prêt à dire aux autres sur vous-même. C’est aussi un élément essentiel de l’intimité et qui est absolument vital pour une grande variété de relations sociales. Après tout, jusqu’où irait une romance, si vous n’étiez pas disposé à partager vos pensées et vos expériences avec votre partenaire?

Donner-et-recevoir mutuels

Construire une relation fructueuse implique un échange mutuel entre partenaires. La  révélation de soi peut être plus limitée dans les premiers stades d’une nouvelle relation, mais une partie de la raison pour laquelle les gens se rapprochent et sont plus profondément impliqués, c’est qu’ils deviennent progressivement plus ouverts à partager avec leur partenaire. Afin de construire une relation profonde et de confiance, un certain niveau de divulgation de soi est nécessaire, et plus la relation est intime, plus cette divulgation a tendance à être profonde.

La divulgation de soi peut parfois bien se passer – elle peut conduire à des relations plus étroites et à une meilleure compréhension partagée, entre les personnes avec lesquelles vous entrez en contact chaque jour. Mais parfois, ces révélations personnelles ne se déroulent pas comme prévu. En avez-vous déjà dit un peu trop, lors d’un entretien d’embauche ? Ou posté quelque chose d’un peu trop personnel sur Facebook?

Une auto-divulgation inappropriée ou mal chronométrée peut parfois conduire à l’embarras et peut même nuire aux relations. Le  succès de la divulgation de soi dépend de divers facteurs, y compris le type de relation que les gens partagent, le cadre dans lequel cette information est relayée et le niveau actuel d’intimité partagé par les personnes impliquées.

Développement des relations

Alors, comment les gens déterminent-ils ce qu’ils doivent divulguer sur eux-mêmes, et quand ? Selon la théorie de la pénétration sociale, le processus de connaissance d’une autre personne se caractérise par un partage réciproque d’informations personnelles. Ce va-et-vient de la révélation de soi influence la façon dont une relation se développe, y compris la rapidité avec laquelle la relation se forme et la proximité de la relation.

Au début d’une relation, les gens ont tendance à être plus prudents, quant à ce qu’ils partagent avec les autres. Que vous soyez au tout début d’une amitié, d’un partenariat de travail ou d’une liaison amoureuse, vous serez probablement plus réticent à partager vos sentiments, vos espoirs, vos pensées, vos rêves, vos peurs et vos souvenirs. Au fur et à mesure que la relation se resserre, que vous commencez à partager de plus en plus avec l’autre personne, votre niveau de divulgation de soi augmentera également.

Êtes-vous dans une relation saine ?

Raisons pour lesquelles les gens partagent plus

Quand quelqu’un vous dit quelque chose de profondément personnel, vous sentez-vous obligé de partager des détails similaires de votre propre vie ? C’est ce que l’on appelle la norme de réciprocité qui nous fait souvent ressentir de la pression pour partager avec d’autres personnes qui nous ont déjà divulgué quelque chose sur leur propre vie et leurs sentiments. Si quelqu’un vous dit ce qu’il a ressenti après avoir lu un livre, vous pourriez ressentir le besoin de rendre la pareille et d’articuler ce que le livre vous a fait ressentir. Si quelqu’un partage une expérience douloureuse de son passé récent, vous pourriez également ressentir le besoin de raconter une difficulté similaire à celle que vous avez rencontrée dans votre propre vie. Pourquoi ressentons-nous le besoin de rendre la pareille dans de telles situations? Quand quelqu’un partage quelque chose d’intime, cela crée une sorte de déséquilibre. Vous en savez soudainement beaucoup sur cette autre personne, mais elle pourrait ne pas en savoir autant sur vous.

Facteurs qui influencent la divulgation de soi

Les chercheurs ont découvert qu’un certain nombre de facteurs différents peuvent avoir un impact sur la divulgation de soi. La personnalité globale peut jouer un rôle important. Les personnes naturellement extraverties et qui ont plus de facilité à nouer des relations avec les autres, sont plus susceptibles de se révéler plus tôt, dans une relation. Les personnes naturellement introverties ou réservées ont tendance à mettre beaucoup plus de temps à connaître les autres, ce qui est souvent influencé par leur tendance à ne pas divulguer des choses sur elles-mêmes. Ces personnes, généralement, ne se dévoileront qu’aux gens qu’ils connaissent bien, mais leur manque d’auto-divulgation peuvent souvent rendre difficile, pour les autres, d’apprendre à les connaître vraiment. L’humeur est un autre facteur qui peut influencer la quantité d’informations personnelles que les gens choisissent de partager avec les autres. Les chercheurs ont constaté que les personnes de bonne humeur sont plus susceptibles de se révéler que celles de mauvaise humeur. Pourquoi ? Parce qu’être de bonne humeur amène les gens à être plus optimistes et confiants, alors qu’en étant de mauvaise humeur, les gens se sentent plus retenus et prudents.

Les personnes seules ont également tendance à se révéler beaucoup moins que les personnes qui ne sont pas seules.  Ce manque de divulgation de soi peut, malheureusement, rendre plus difficile pour les gens, de connaître ceux qui souffrent de solitude, ce qui peut ainsi exacerber le sentiment d’isolement de cette personne.

Les chercheurs ont également constaté que parfois, des situations, où les gens sont anxieux ou ont peur de quelque chose, peuvent augmenter ce qu’ils partagent avec les autres, souvent comme un moyen d’obtenir du soutien et d’atténuer ces craintes. La  façon dont nous nous comparons aux autres peut également influencer la mesure dans laquelle nous choisissons de nous révéler.

Selon le processus de comparaison sociale, les gens ont tendance à se juger eux-mêmes, en fonction de la façon dont ils se comparent aux autres. Si vous sentez que vous vous comparez bien par rapport à ceux qui vous entourent, vous êtes plus susceptible de divulguer vos compétences, vos connaissances, vos capacités et vos talents. Si vous sentez que d’autres personnes sont supérieures à vous dans ces domaines, vous serez probablement moins susceptible de révéler ces aspects de vous-même.

La divulgation de soi est un processus de communication remarquablement complexe, qui a un impact puissant sur la façon dont nos relations avec les autres se forment, progressent et durent. Comment nous partageons, ce que nous partageons et quand nous le partageons ne sont que quelques-uns des facteurs qui peuvent nous influencer et déterminer si notre auto-divulgation est efficace et appropriée.

Dr. Isoux Jr. Jérome, Psychologue & Neuropsychologue, Psy.D

Articles Similaires

Lisez aussi
Close
Back to top button