acceuilActualitéInsécurité & Banditisme

La Police humiliée…

Des policiers qui stoppent des bandits. C’est tout le contraire en Haïti, avec ce régime de malfrats PHTK au pouvoir. La police humiliée, des policiers sont tombés sous les balles de bandits, d’autres sont décapités par les bandits, des véhicules blindés saisis, des armes lourdes de la police, accaparées par les bandits au Village-de-Dieu, lors d’une opération ratée, le vendredi 12 mars 2021.

Les Unités Spécialisées de la Police Nationale d’Haïti sont utilisées à mauvais escient par le pouvoir de facto Jovenel/Jouthe. Où était le back-up du policier UDMO Ronald, alias Papa Gaz, lors de l’assassinat de ces policiers au Village-de-Dieu. Ils n’ont mis en service ce groupe de policier que pour écrabouiller les manifestants. Mais qu’en est-il des opérations contre les gangs?

En effet, le vendredi 12 mars, la Police Nationale d’Haïti (PNH), à travers ses unités spéciales, a lancé une opération contre les gangs armés au Village-de-Dieu (Bicentenaire). Pris en embuscade par des hommes lourdement armés du groupe de gang «5 Secondes», ayant à leur tête, un certain «Izo», cinq (5) policiers de ces unités spécialisées: SWAT TEAM et BOID, ont été tués et au moins huit (8) autres sont sortis blessés, dont plusieurs grièvement, qui ont été conduits d’urgence à l’hôpital Bernard Mevs.

Selon les images mises en circulation par les bandes armées, plusieurs véhicules endommagés de la police nationale haïtienne (PNH), dont un camion blindé, ont été saisis par les bandits dans ce quartier populeux. Des armes automatiques de gros calibre et des équipements de sécurité de la PNH ont été également récupérées par les criminels.

Au cours de cette opération, la PNH a essuyé un sérieux échec et une humiliante défaite. Les bandits se sont emparés de deux (2) véhicules blindés dont l’un a été incendié, et ont emporté des armes automatiques de gros calibre et des gilets pare-balles de la PNH.

«Nous avons du matériel qui est resté sur le théâtre des opérations», a reconnu le Directeur a. i. de la PNH, Léon Charles.

Sur les réseaux sociaux, les bandits ont montré les cadavres des policiers qui subissaient encore des sévices. Au moins un blindé et des armes à feu ont été confisqués par les bandits. Les membres du gang ont également étalé leurs armes de guerre qui garantissent leur supériorité.

La mainmise des gangs sur le territoire haïtien s’est considérablement accrue, ces dernières années, avec l’arrivée au pouvoir du clan malfrat, PHTK, ayant à leur tête, l’ancien président Michel Joseph Martelly, alias «Bandit Légal». Ces réseaux criminels ont le contrôle total de plusieurs quartiers populeux de la capitale, des zones de non-droit qu’ils utilisent comme lieu de détention des personnes qu’ils séquestrent.

Des rafales de tirs d’armes automatiques continuent d’être entendues dans le quartier de Village-de-Dieu, alimentant la terreur de la population.

Cependant, le coordonnateur général du RNDDH, M. Pierre Espérance, rend les autorités responsables de cet échec. Il fait valoir que l’opération n’était pas bien planifiée. Pour lui, il fallait insister sur les services de renseignement avant de lancer des opérations pour capturer les bandits. Le défenseur des droits humains s’indigne des traitements infligés aux victimes et prévient que les criminels devront, un jour, rendre compte de leurs actes.

Également, les forces de l’ordre ont réalisé, le vendredi 12 mars, un important coup de filet, en capturant plusieurs proches de Bourgogne, l’un des chefs de gang de Grand Ravine. L’épouse, la sœur et un cousin de Bourgogne, figurent parmi les 7 personnes appréhendées par la police. Elles ont été interceptées par une patrouille, alors qu’ils apportaient des munitions au gang de Village-de-Dieu. De plus, le jeudi 11 mars 2021, à la douane du port de Cap-Haïtien, lors d’une inspection, des agents douaniers et de la Brigade de Lutte Contre le Trafic des Stupéfiants (BLTS) ont découvert, dissimulé dans un conteneur en provenance des USA, 3 armes dont 2 fusils d’assaut, 3 chargeurs et 7 850 munitions qui ont été saisis. Un individu aurait été appréhendé, en relation avec ce trafic d’armes.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button