acceuilActualitéInsécurité & BanditismeJustice

NOTE ADRESSÉE À TOUT CE QU’IL NOUS RESTE DE GENS HONNÊTES,

EN QUELQU’ENDROIT OÙ ILS SE TROUVENT.

VÉRITÉ ET JUSTICE, À NOS RISQUES ET PÉRILS!

«Alapapòt», nous disons savoir à quoi nous nous exposons, en signant ce texte. «Ou fout fou», nous ont dit des proches? Non, nous ne croyons pas l’être, leur avons-nous répondu. Arrogance, provocation, impertinence, mettez-en: rien de tout cela. Pour nous, simple besoin de dire. Et de dire vrai.

De quoi s’agit-il donc? D’une plainte/accusation pour: «faux, usage de faux et association de malfaiteurs», contre la notaire Myriam Fabien Séide qui, répondant à une invitation du Parquet, s’y était présentée, le 3 juillet 2020, avec les registres et tous les documents concernant les successions des feux Ludovic et Lélio Rigaud dont les héritiers avaient conclu, en son étude, des transactions en rapport avec lesdites successions. Au bureau du commissaire, où elle s’était trouvée en face du sieur Mydel Louis et consorts et de leurs avocats, elle a fourni les informations concernant le rôle joué dans les transactions concernant les Rigaud. Et qu’est ce qui justifie cette plainte/accusation? Eh bien, elle est portée sur la base des photocopies d’un mandat sous seing privé, préparé et remis aux États-Unis d’Amérique, à Jacques Scharoum, par un groupe d’héritiers, et d’un autre mandat donné, en l’étude de la notaire, par Jacques Scharoum à Roosevelt Suvalier. Ces dites photocopies furent tirées par le Parquet, en faveur des avocats de Mydel Louis et consorts. Après expertise des pièces en sa possession, présumons-nous/supposons-nous, le commissaire a inculpé et émis des mandats d’amener contre la notaire Myriam Fabien Séide et Roosevelt Suvalier, ont apposé des scellés sur l’étude de la notaire. Mydel Louis et consorts et leurs avocats ont, plus d’une fois, fait bloquer le compte en banque de la notaire et entrepris une affreuse et agressive campagne de salissage à travers la presse parlée, avec le support de soi-disant journalistes, débordant de zèle. Militants, clament-ils eux-mêmes, en la circonstance.

Nous saluons les avocats de la notaire qui, respectueux de l’éthique, ne dérogeant pas aux principes/règles, ont continué à ne plaider que devant les tribunaux. Cela ne saurait enlever à nous, citoyen, le droit et le devoir de nous faire entendre. Et, c’est ce que nous faisons, par la présente. Nous sommes prêt et disposé à donner de plus amples informations au grand public, en général, et, en particulier, à tous ceux : clients de l’étude, que ce système inique pénalise. Nous irons, si nos avocats et ceux de la notaire nous le permettent, jusqu’à divulguer tous les documents pertinents: à commencer par les mandats en question, la preuve des transferts de fonds et des versements à des récipiendaires en Haïti, sur ordre de Jacques Scharoum.

Il faut que cela cesse! Que le Seigneur délivre notre justice des brasseurs d’affaires, des imposteurs, des corrompus et de leurs suppôts. Que Dieu bénisse Petit-Goâve! Que Dieu bénisse Haïti.

Léonard Fabien, dit Dany Fabien

le 31 janvier 2021.

Articles Similaires

Back to top button
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com