acceuilActualitéCoup d’oeil sur le monde

Nouvelles en bref

Avis aux voyageurs à destination de la République Dominicaine

À partir du 1er février 2021, par disposition de la Direction Générale de la Migration (DGM) de la République Dominicaine, tous les passagers qui sortent ou entrent dans le pays, de nationalité dominicaine ou les étrangers, devront compléter numériquement le formulaire E-Ticket, via le lien https://eticket.migracion.gob.do/Home/. Ce formulaire remplace tous les formulaires physiques de douane et de migration qui sont requis jusqu’à présent.

Reprise de la grève des greffiers

L’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH) annonce la reprise, à partir du mardi 12 janvier 2021, de la grève des greffiers, à travers les 18 juridictions du pays, afin de continuer d’exiger de meilleures conditions de travail. L’ANAGH demande au ministère de la Justice, de respecter l’accord, conclu avec l’ANAGH en 2017, selon lequel le ministère avait promis, durant l’exercice fiscal de 2018, d’accorder aux greffiers des cartes de débits, d’augmenter graduellement leurs traitements et d’octroyer une carte d’assurance à chaque greffier indistinctement…

Avertissement : Sirène et gyrophare

La Police nationale d’Haïti (PNH) et la Direction de la Circulation et de la Police Routière (DCPR) rappellent aux automobilistes que l’utilisation de sirène et de gyrophare est réglementée et que leurs usages non autorisés exposent l’automobiliste à des sanctions pouvant aller jusqu’à la confiscation du véhicule, pour les suites de droit, conformément aux articles 148 et 152 du décret du 26 mai 2006.

45 millions US d’aide pour la crise alimentaire et sanitaire

Le nouveau Plan de réponse de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO – Haïti), à la crise alimentaire et sanitaire pour 2021, cible 675 000 personnes, avec un coût estimatif de 45 millions de dollars américains, pour limiter l’impact socioéconomique de la COVID-19 sur les moyens d’existence des ménages vulnérables.

Libération de Guy Philippe, rejetée

Le mardi 5 janvier, la juge de district, Cecilia M. Altonaga, du Tribunal de Miami, a rejeté la requête de libération anticipée, soumise par Guy Philippe le 10 décembre 2020. Rappelons que Guy Philippe a été condamné, le 21 juin 2017, à une peine de 9 ans de prison, pour blanchiment d’argent tiré du trafic de stupéfiants, peine qu’il purge dans un Centre de détention Fédéral en Géorgie.

Section consulaire américaine en panne de carburant

En raison de la pénurie de carburant, la section consulaire de l’Ambassade des États-Unis à Port-au-Prince n’est pas en mesure de fournir des services courants, jusqu’au 10 janvier 2021. Les rendez-vous sont reportés directement avec les candidats. Veuillez appeler le + 509-2229-8000 si vous avez une situation d’urgence.

Incidents au Capitole américain

«La République d’Haïti déplore les actes de violence qui se sont produits au Capitole (Parlement), aux États-Unis, le mercredi 6 décembre. Ces actions, dont nous en avons fait l’amère expérience au Parlement haïtien, le 11 septembre 2019, constituent des menaces à la démocratie. Nous sommes assurés que la grande tradition de ses institutions démocratiques permettra aux États-Unis de se relever et tourner rapidement cette page sombre de son histoire», a déclaré le Chancelier Claude Joseph.

Éducation : 3 nouvelles installations au Ministère

Le mercredi 6 janvier 2021, trois cadres du ministère de l’Éducation nationale ont été installés. Il s’agit de: Marie Claire Nadine Henry (34 ans de service au Ministère), promue comme Inspectrice Générale de l’éducation à la tête de la Direction de l’Enseignement Fondamental (DEF); Pierrin Thervil, (21 ans de carrière), comme Directeur de l’Enseignement Fondamental (DEF) et Jean Lucien Louismé, (26 ans d’expérience) comme Directeur adjoint à la Direction Départementale d’Éducation de l’Ouest (DDEO)

Thomassin 25 : braquage mis en échec

Le mercredi 6 janvier 2021, des hommes armés, non identifiés ont fait irruption à la mi-journée, dans un supermarché à Thomassin 25. Selon les premières informations, ils auraient cherché à s’emparer de l’argent du coffre-fort, mais leur tentative a échoué, à la suite des interventions des agents de sécurité du supermarché, aidés par des policiers d’un sous-commissariat qui se trouve juste à côté. Au moins un des assaillants a été abattu et plusieurs autres appréhendés.

Le rythme des travaux s’accélère

Le Ministère des travaux publics informe que la route Nationale #5 sera achevée avant le 7 février et que la centrale électrique et le Boulevard des 3 Rivières seront mis en service, avant février 2021.

Marche pacifique des policiers syndiqués, annoncée

Selon Abelson Gros-Nègre, l’ex-Porte-parole du Syndicat de la Police nationale (SPNH-17) les policiers syndiqués descendront dans les rues le 17 janvier prochain, pour une marche pacifique, afin d’exiger de meilleures conditions de travail et le respect des promesses faites par le Directeur général a. i., Léon Charles. Notez que, contrairement à ce qui circule sur les réseaux sociaux, Abelson Gros-Nègre n’a pas réintégré la PNH, information confirmée par l’Inspecteur divisionnaire de la Police nationale, Jonet Vital.

Dates du Carnaval de Jacmel 2021

L’hôtel de ville de Jacmel et le bureau du carnaval, en présence du délégué départemental et de tous les acteurs du carnaval, présentent une conférence de presse pour lancer la saison du carnaval 2021. Ces activités commencent sur le thème: «Le carnaval de Jacmel est un patrimoine, protégeons-le». Notez que le Carnaval de Jacmel se tiendra les 5, 6, 7 février 2021.

Reprise annoncée de la grève des greffiers

L’Association Nationale des Greffiers Haïtiens (ANAGH) a annoncé la reprise de la grève des greffiers, à partir du mardi 12 janvier 2021, à travers les 18 juridictions du pays, pour continuer à exiger de meilleures conditions de travail. Aucune disposition réelle n’a été prise pour satisfaire les revendications des greffiers, malgré les discussions engagées avec les autorités judiciaires, déplore le président de l’ANAGH, Me Martin Aîné. L’ANAGH demande au ministère de la Justice, ayant pour titulaire Me Rockfeller Vincent, de respecter l’accord, conclu, en 2017, avec l’ANAGH, suivant lequel le ministère avait promis, durant l’exercice fiscal de 2018, d’accorder aux greffiers des cartes de débit, d’augmenter graduellement leurs traitements et d’octroyer une carte d’assurance à chaque greffier indistinctement, entre autres.

Le MENFP pense à changer le modèle d’apprentissage

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a entamé une série de consultations, de manière à élaborer un nouveau Cadre d’Orientation Curriculaire (COC). Conduits par la Direction du Curriculum et de la Qualité (DCQ), ces différents travaux visent une réforme des curriculums du fondamental et du secondaire. Près de 40 ans après la mise en œuvre de la réforme Bernard dans le système éducatif, une réforme curriculaire est en phase d’étude et d’analyse, pour changer le modèle d’apprentissage dans le pays. Ces actions, qui entrent dans le cadre des initiatives visant à réformer le secteur de l’éducation, se justifient, selon les experts travaillant pour le compte du MENFP, par la nécessité de jeter un nouveau regard sur l’enseignement et les méthodes d’apprentissage. Selon un consultant du projet, la notion de réorientation curriculaire est très récente dans la littérature relative à la réforme du curriculum. Revisiter la réforme Bernard offrira, ajoute-t-il, l’occasion de miser davantage sur l’approche par compétences, basée sur le savoir, le savoir-être et le savoir-faire, contrairement à l’ancienne approche par objectifs. Aussi, il sera plus facile de favoriser l’intégration de la technologie dans l’apprentissage et le bilinguisme équilibré, voire le multilinguisme ainsi que l’interpénétration entre les sciences. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a présenté officiellement, le jeudi 7 janvier 2021, son document de politique publique qui va orienter les grandes actions dans le secteur de l’éducation pour les dix prochaines années. Ce Plan Décennal d’Éducation et de Formation (2020-2030, avec ses programmes prioritaires et axes d’intervention, se veut un choix clair, d’après l’actuel ministre, vers «l’accès et la qualité» de l’éducation au prix de plus de 441 milliards de gourdes.

Eudes Lajoie, expulsé d’une propriété privée à Belvil

La maison de Madame Moviette Apollon Germain, à Belvil, qui a été occupée illégalement par le directeur général du SNGRS, Eudes Lajoie, lui a été restituée par la justice, le lundi 4 janvier 2021. «Le ministre, nous autres, le juge de paix, la police avons rétabli la dame dans son domicile, dans la jouissance de son bien. C’est son bien», a confié au journal Le Nouvelliste, le substitut du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Claude Bedford, ce mardi. «Oui, il y aura des poursuites parce que le ministre de la Justice a demandé à la dame de porter plainte au parquet pour les suites», a poursuivi le substitut, soulignant que l’intéressée ne s’est pas encore rendue à cet effet au parquet. «Pour poursuivre, il faut une plainte. Il faut qu’elle dénonce des gens. Jusqu’à présent, il n’y a pas encore de dénonciation formelle. Une fois qu’elle dépose une plainte, nous prendrons toutes les dispositions qui s’imposent. Nous appliquerons la loi», a assuré le substitut du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Claude Bedford. La propriétaire, Moviette Apollon Germain, s’est réjouie d’avoir recouvré la jouissance de son bien. «Je suis contente de retrouver mon bien. J’ai travaillé dur pour faire ce bien», a-t-elle ajouté, soulignant n’avoir aucun lien généralement quelconque avec M. Lajoie.

Une décharge au sein d’un hôpital du pays

L’espace aménagé pour recevoir les déchets de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) déborde. Des tonnes de détritus sont empilées dans un coin dans la cour de l’institution occupant l’espace qui sert de parking. Comme conséquence, les voitures ont du mal à franchir la barrière de l’institution. Des patients font fi de l’insalubrité qui règne en maître sur ce site (lopital militè) alors que des médecins manifestent leur inquiétude par rapport à cette situation. Des déchets médicaux, ménagers, des objets plastiques, des assiettes en styrofoam, des excréments humains sont accumulés dans la cour de «lopital militè», où un hangar a été construit pour entreposer les déchets de consommation du centre hospitalier. Ce hangar, qui sert de dépotoir, déborde. Joseph Lebien, syndicaliste à l’HUEH, rejette la faute sur la mairie de Port-au-Prince, qui tarde à ramasser les ordures, et sur les responsables de l’hôpital qui n’agissent pas en conséquence. Sur ce site de l’HUEH dont une partie sert de décharge, plusieurs services fonctionnent : la clinique externe, le laboratoire, la radiologie et le service de dialyse. Les patients, qui peinent à être pris en charge, ne se soucient pas des détritus qui sont amassés dans la cour du plus grand centre hospitalier du pays.

Situation des PV VIH en période de COVID-19

La COVID-19 a affecté tous les programmes de lutte contre les maladies infectieuses en Haïti. De la rareté des médicaments contre la tuberculose au début de la pandémie à la difficulté pour des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) de se rendre dans les centres de santé, plus d’un craignaient une recrudescence de ces maladies, en cette fin d’année. Cependant, selon un rapport chiffré, publié par le Programme national de lutte contre les IST/VIH/SIDA, la situation n’est pas trop alarmante pour les PVVIH. Malgré un financement revu à la baisse, au fil des années, le Programme national de lutte contre le VIH/SIDA a fait des efforts considérables pour réduire le plus possible la transmission de la maladie. L’objectif du pays, pour arriver à contrôler cette maladie, se résume à travers la règle des «90-90-90», à l’horizon 2020. «À l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique ; 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement antirétroviral durable ; 90% des personnes recevant un traitement antirétroviral ont une charge virale durablement supprimée», avait recommandé le conseil de coordination du programme de l’ONU-SIDA. Si l’objectif n’a pas été atteint dans son intégralité en Haïti, le rapport chiffré du MSPP, en la matière, fait état d’une situation qui s’améliore. «Au 30 septembre 2020, 79% des PVVIH connaissent leur statut, 95% des PVVIH connaissant leur statut reçoivent un traitement antirétroviral et, 85% des PVVIH sous traitement ont une charge virale durablement supprimée», peut-on lire dans ce rapport du MSPP. L’autre aspect de ce rapport qui attire l’attention, c’est la difficulté du pays à améliorer considérablement le pourcentage de rétention des patients placés sous traitement antirétroviral. À ce jour, seulement 79% des personnes restent sous ARV, suivant le protocole de traitement.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button