acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeInsécurité & Banditisme

Haïti, la puissance des gangs…

Personne n’est à l’abri du kidnapping politique qui fait ravage dans le pays. De simples citoyens, des hommes politiques, des médecins, des étudiants, des élèves, des ingénieurs, des agronomes, des pasteurs, des frères et sœurs religieux, des marchandes de saucisse, des policiers, sont la proie des bandits armés qui enlèvent, séquestrent et assassinent des citoyennes et des citoyens.

Le vendredi 8 janvier, au soir, Dachoune Sévère, une Sœur de la Congrégation de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus, a été enlevée par des individus armés, non identifiés, dans sa chambre située dans la résidence des Sœurs, à Brochette 99 (Commune de Carrefour). Information confirmée, le samedi 9 janvier par Mgr. Pierre André Dumas, dans une note de presse. Les ravisseurs ont exigé une rançon pour sa libération.

Le phénomène de kidnapping touche la Police Nationale d’Haïti (PNH). L’institution policière, qui est appelée à sévir contre les kidnappeurs et garantir la sécurité de chaque citoyen, enregistre des cas d’enlèvement suivi de séquestration dans ses rangs. Un haut gradé de la police, formé en technique et stratégie de sécurité, a été enlevé, en pleine rue de la capitale haïtienne. Quatre (4) policiers ont été enlevés par des bandits armés dont un inspecteur de police, Wilner Séraphin, qui a été enlevé le dimanche 3 janvier 2021, à la rue Pavée (centre-ville de Port-au-Prince). Les ravisseurs ont exigé une rançon d’un million de dollars américains, en échange de la libération de l’inspecteur de police.

Le mercredi 6 janvier 2021, à la station des Gonaïves (entrée Nord de Port-au-Prince) 2 agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) affectés à la Brigade d’intervention motorisée (BIM) ont été enlevés par des individus non identifiés. Il s’agit du 5e et du 6e enlèvement de policier, depuis le début de l’année 2021.

En outre, le jeudi 7 janvier, Wilfrid Pierre, un inspecteur divisionnaire de 54 ans, a été lâchement assassiné de plusieurs balles, dans la zone de la piste de l’aviation, à bord de son véhicule. «Il a reçu plusieurs projectiles. Son arme de service a été volée», a dit le porte-parole de la PNH, Garry Desrosiers.

Il a également fait savoir que les enquêteurs devront travailler sur une information laissant croire que l’inspecteur Wilfrid Pierre revenait de la banque. Le samedi 26 décembre dernier, l’inspecteur divisionnaire Telfort Ferais a été touché de six projectiles, à Petite-Anse, banlieue Est du Cap-Haïtien.

Depuis le début de l’année 2021, les ravisseurs ne chôment pas, plusieurs cas d’enlèvements ont été recensés, notamment à la capitale, Port-au-Prince.

Le lundi 4 janvier 2021, des hommes en gilet de police ont également enlevé, à la rue Alerte, une mère et ses deux enfants âgés de 4 et 5 ans, ainsi qu’un autre passager, à bord d’un véhicule qui revenait de Miragoâne (département des Nippes).

Enlevé lui aussi, le père des 2 enfants a été libéré, le même jour, par les ravisseurs, pour qu’il puisse entreprendre des démarches aboutissant au versement de rançon pour les victimes. Les kidnappeurs réclament une somme de 200 mille dollars américains, pour la libération des personnes enlevées.

De plus, le groupe de gang de «400 mawozo» continue de donner du fil à retordre aux forces de l’ordre. Après les opérations policières contre ce gang, au cours du mois de décembre 2020, le gang de 400 mawozo a repris du service dans la zone de la Croix-des-Bouquets où un autobus de Remyto transport a été détourné dans la commune de Thomazeau, le mercredi 6 janvier 2021. Les 37 passagers qui se rendaient au Cap-Haïtien ont recouvré leur liberté, quelques heures plus tard, mais ont été dépouillés de tous leurs effets, a révélé le responsable de la compagnie. Et de poursuivre, que ce gang réclame 400 000 dollars, afin de rendre le véhicule.

Par ailleurs, la Police Nationale d’Haïti (PNH), dans le département du Sud’Est, a procédé, le jeudi 7 janvier, à Jacmel, à l’arrestation du présumé assassin de la sourde-muette de 26 ans, Derline Carénant, assassinée à l’arme blanche le mercredi 6 janvier 2021. Accusé de meurtre sur sa fiancée, Derline Carénant, le 6 janvier, Lesly Cyprien a été arrêté par les autorités policières du Sud’Est.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button