acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeEducation & Développement

Le FNE envoie de l’eau à la rivière

Le Fonds National de l’Éducation (FNE) a renouvelé, pour un montant de 103 millions de gourdes, les subventions accordées aux écoles communales, presbytérales, protestantes et épiscopales, le jeudi 26 novembre 2020. Cette subvention vise à supporter la scolarité d’enfants issus de familles disposant de faibles revenus. Le directeur général du FNE, Joseph Frantz Nicolas, accompagné du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, a paraphé avec les représentants de ces écoles les quatre conventions de support à la scolarité. Par ailleurs, le ministère de l’Éducation Nationale a renouvelé 4 conventions de support à la scolarité avec Jude Édouard Pierre, de la Fédération Nationale des Maires d’Haïti (FENAMH) ; le Père Ladouceur Jean Julien de la Conférence Épiscopale d’Haïti (CEH) ; le Révérend Dr. Frantz J. Casséus de l’Église Épiscopale d’Haïti (EEH) et Christon St-Fort de la Fédération des Écoles Protestantes d’Haïti (FEPH).

Le ministre de l’Éducation nationale, président du conseil d’administration du FNE, a tenu à préciser que ces 103 millions proviennent des ressources financières du FNE qui sont alimentées par les taxes de 1,50 dollar ou les redevances sur les appels téléphoniques. Ces ressources permettent aussi de construire et de réhabiliter des écoles, de prendre en charge la scolarité des enfants, de distribuer des bons scolaires.

Comme l’année dernière, les écoles presbytérales vont bénéficier d’un montant de 50 millions de gourdes; la Fédération des écoles protestantes d’Haïti disposera d’un montant de 40 millions de gourdes ; les écoles de l’Église épiscopale recevront un montant de 10 millions de gourdes et les trois millions restants sont confiés à la Fédération nationale des maires d’Haïti (FENAMH) pour les écoles communales. Selon le FNE, ce support financier permettra de favoriser l’accès à une éducation de qualité aux enfants qui fréquentent les écoles inscrites dans les réseaux de ces institutions, pour payer exclusivement leur scolarité. Chaque école ayant reçu des fonds, produira un rapport faisant état de la distribution du financement reçu pour la scolarité des élèves. Selon les clauses du protocole, cet appui du FNE sert exclusivement à payer la scolarité des élèves bénéficiaires.

Le Ministre Cadet, a salué l’engagement des institutions distributrices de cette aide, en ce sens qu’elles facilitent le travail de l’État, en garantissant l’accès au «pain de l’instruction» dans les zones les moins bien desservies à travers le pays. Cette initiative, rappelle-t-il, s’inscrit dans le cadre de la prise en charge de la scolarité des élèves et de l’appui à la rentrée des classes pour l’année scolaire 2020-2021.

Parallèlement, la mission Union Évangélique Baptiste d’Haïti (UEBH) s’est retirée du quartier de Martissant, après soixante-dix-huit 78 ans au service de la communauté. Cette mission évangélique qui est un complexe regroupant une école classique, une école professionnelle et une école biblique, a dû suspendre ses activités dans la zone, en raison de l’insécurité grandissante affectant l’ensemble de la communauté de Martissant. Des individus armés ont pris le contrôle du collège Maranatha, une des entités de l’UEBH, empêchant ainsi la réouverture de l’établissement à l’occasion de la rentrée des classes.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button