acceuilActualitéCulture & Société

«De la compatibilité à l’incompatibilité. Et vice versa»

Qui a dit que pour être avec quelqu’un, il fallait qu’on se ressemble?  Au lieu d’une réponse philosophique ou de toute autre nature à cette question, j’oserai plutôt vous inviter à l’exploration de l’univers de mes propres expériences et perceptions, au regard du sujet en question.  Aussi délicat et complexe que cela puisse paraître, les notions d’incompatibilité et de compatibilité, dans le cadre, bien sûr, d’une relation de couple, s’avèrent toujours cruciales, quelles que soient la profondeur, l’intensité, la sincérité, le sérieux et l’engagement de ce sentiment très sacré et curieux, dont l’objectif initial est de réunir deux personnes d’origine, d’expériences, de tempéraments, de caractère, de croyances, de vision du monde et d’objectifs totalement différents. Je veux parler du  sentiment tant célébré : l’Amour.

Malgré le changement des critères sociaux qui servent de base aux relations de couple, depuis des temps immémoriaux, le problème de la compatibilité des tempéraments et des caractères a toujours été une question très épineuse, au cœur des foyers, en dépit de son silence tumultueux, lié au machisme qui a caractérisé l’environnement patriarcal de nos sociétés, tout au long de l’histoire de l’humanité.  Je ne prétends pas non plus avoir une approche psychologique ou scientifique du phénomène, pour la simple et bonne raison que ce n’est point  mon domaine d’expertise.  Par conséquent, en attendant, je me consacrerai uniquement et exclusivement à une approche purement perceptive et personnelle du phénomène qui pourrait pour moi constituer un sujet d’étude particulier.

Il peut être tout aussi difficile de gérer une relation dans laquelle les partenaires ont la même personnalité, le même caractère, le même tempérament et partagent également les mêmes valeurs que dans le cas contraire.  En d’autres termes, le vrai problème des couples n’est pas un problème d’incompatibilité, mais un problème de compatibilité, malgré le fait, qu’à première vue, les deux notions semblent très antagonistes.  Je m’explique. Peu importe que nous soyons identiques ou non, pour qu’une relation fonctionne, nous avons besoin de la part magique de l’amour, combinée à l’intérêt.  Parce que les deux vont de pair.  L’un ne fonctionne pas sans l’autre.  Si vous aimez sans intérêt, vous êtes condamné à vivre dans une histoire utopique, comme celle de Romeo et Juliette.  Cependant, quand la réalité vous frappe, les fondements même de votre relation seront ébranlés.  L’inverse est tout aussi vrai.  Si, dans une relation, vous ne donnez la priorité qu’à vos intérêts, vous la priverez d’émotions, des sentiments les plus forts et les plus profonds.  Vous entrerez dans un cercle vicieux et / ou dans une spirale d’un mécanisme ennuyeux que vous ne supporterez bientôt plus, à moins d’être cynique. Toutes vos décisions seront basées sur des calculs, une planification.  Tout deviendra tellement mécanique, sans place pour l’élan et la spontanéité.  Tout sera monotone et froid, arrivé à un certain moment, car vous en connaissez déjà la fin, comme dans un téléroman ou une série de Reality-tv-show.  En fait, tout ce que vous faites de manière exagérée et incontrôlée, aura ses conséquences.  Donc, apprenons, dans tous les aspects de la vie, à ne jamais être dans les extrêmes, parce que la conciliation, les engagements, les consensus et les nuances ont beaucoup à nous apprendre.  Alors ne manquons pas l’occasion d’être fidèles et heureux avec celui ou celle qui a les mêmes objectifs, sous aucun prétexte, même pas l’excuse d’incompatibilité ou toute autre.  Le problème de compatibilité dans un couple est basique et il n’est pas toujours facile de s’y attaquer, en raison de sa complexité, mais au moins il nous permet de faire un pas en avant par rapport à nous-mêmes, en tant que protagonistes, volontaires pour se lancer dans la merveilleuse mais dangereuse aventure de la vie en commun.  Bien sûr, dans une relation, l’amour ne suffit pas toujours, mais, au moins, c’est un bon point de départ à l’avance. L’intérêt n’est pas non plus un ennemi, mais un allié.  En fait, la plupart du temps, les intérêts et les sentiments, selon la situation, peuvent ou non se combiner parfaitement, bien que les deux soient sujets à changement, avec le temps et les circonstances.  Comme le disait une personne très proche de moi, la vie ensemble est l’une des rares entreprises dans laquelle les partenaires n’ont aucune assurance de leurs investissements.  Au début, tout peut sembler très bien se passer, et soudain, tout change radicalement.

La relation qui fonctionne le mieux est celle qui parvient à établir la magie de cette synergie entre l’amour et les communautés d’intérêts, à travers une symbiose parfaite. Cependant, si ce qui compte le plus pour vous, ce sont les intérêts, n’entrez pas dans une relation.  Il vaut mieux, à tout prix, chercher la manière la plus appropriée de démarrer une entreprise, bien que l’amour soit finalement une forme d’entreprise des plus lucratives sur le long terme, inconsciemment, dans la mesure où, bien entendu, les partenaires partagent une même vision et la même communauté d’intérêts.  Et si, au contraire, vous optez uniquement et exclusivement pour les sentiments, soyez poète, écrivain, dramaturge et romancier.  Les bras de la littérature et d’Hollywood vous sont ouverts. Peut-être qu’un jour, qui sait, vous deviendrez célèbre, comme William Shakespeare, l’un des plus éminents de l’histoire universelle du romantisme.

23/11/20 20

Jean Camille Étienne, 

Arch.Msc.en Politique et Gestion de l’Environnement

camilingue@yahoo.ca

Articles Similaires

Back to top button