acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeInsécurité & Banditisme

Les policiers tuent et kidnappent…

Un jeune chauffeur de camionnette a été froidement abattu par un policier, le vendredi 20 novembre 2020, à Delmas 33. Il s’agit de Vladimir Joseph qui a été exécuté par un policier qui a ouvert le feu sur sa voiture, alors qu’il transportait des passagers. Vladimir Joseph a été tué sur le coup d’une balle à la tête et la voiture a heurté un mur pour s’arrêter.

Un policier a tenté de kidnapper deux adolescents dans la commune de Jacmel. Le dimanche 22 novembre, la population et la police ont déjoué une tentative de kidnapping de deux adolescents dans la ville de Jacmel (Département du Sud-Est). Parmi ce groupe de kidnappeurs se trouvait un policier. Les ravisseurs encagoulés circulaient dans un véhicule immatriculé BB-28371. Lors de cette intervention, deux enfants, âgés respectivement de 12 et 14 ans, qui avaient été enlevés par les individus, ont été récupérés par la police. Le véhicule a été confisqué mais les présumés kidnappeurs ont pris la fuite. Des citoyens pointent du doigt trois natifs de la ville dont un policier. Cette déclaration est soutenue par le commissaire du gouvernement de Jacmel, Lionel Chérisma. Le chef du parquet dit connaître, au même titre que des membres de la population, l’identité du policier en question qui est un natif du Sud-Est, mais se réserve le droit de ne pas dévoiler son nom pour ne pas fragiliser l’enquête en cours, a-t-il dit.

De plus, les ingénieurs qui avaient été kidnappés par des hommes lourdement armés, vêtus de l’uniforme de la police (DCPJ) à Delmas 75, ont été finalement libérés après rançon. Le lundi 16 novembre, une dizaine d’individus lourdement armés, en uniforme d’unité spéciale de la Police Nationale d’Haïti (PNH), se faisant passer pour des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), ont enlevé, dans les bureaux de leur entreprise, les deux ingénieurs: Arsène Boisrond et Yves Volmar, à Delmas 75.

De plus, trois (3) jours après avoir été enlevé par des individus armés, dans la commune de Delmas, le mardi 10 novembre, le père missionnaire Scheut, et également formateur a recouvré sa liberté. Il a été libéré le vendredi 13 novembre, vers les 10 heures du soir. Les ravisseurs ont déposé le Père Ronald Sylvain dans l’aire du Champ-de-Mars, à Port-au-Prince. Après son enlèvement, le Père missionnaire aurait été séquestré dans la zone de «Gran Ravin» contrôlé par des gangs. Une rançon de 5 millions de gourdes avait été exigée par les ravisseurs, en échange de la libération du prêtre. Il a été torturé par les bourreaux. Les proches du Père ont dû verser une rançon d’un million de gourdes aux kidnappeurs. Et, le Père Ronald Sylvain est libéré!

Le samedi 21 novembre, lors d’une opération policière, Peterson Benjamin, alias «Ti Peter» le numéro 3 du gang «5 secondes» a été arrêté ainsi que 3 autres membres : François Inel, Saint-Louis Rosenord et Jackner Delice, tous accusés de kidnapping.

Dans la même lignée, le samedi 21 novembre au soir, la police est intervenue alors que des individus armés ciblaient un minibus qui transportait des prêtres sur la route de Marfranc (Grand’Anse). Lors de la fusillade entre les bandits et les policiers, un des agresseurs a été mortellement touché et 3 autres ont été arrêtés. Les prêtres sont tous sains et saufs.

Le dimanche 22 novembre, à l’entrée de Delmas 19, des individus lourdement armés, à bord d’un pick-up, ont semé la panique en tirant de nombreux coups de feu. Selon des témoignages, il s’agirait de membres d’un gang qui avaient été chassés et qui veulent reprendre leur ancien territoire.

Changement au sein de la Police

Des changements ont été réalisés au sein de la PNH, suite à la journée de tension déroulée à Port-au-Prince et ses environs, le vendredi 20 novembre 2020, par le groupe de policiers dénommé «Fantôme 509». Ces policiers exigeaient notamment un salaire de base évalué à 50 000 gourdes et un frais de 25 000 gourdes sur leur carte de débit. Le nouveau directeur général a. i. de la Police nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles, a opéré, dans l’après-midi du 20 novembre 2020, plusieurs changements au niveau de la chaîne de commandement de l’institution policière. En effet, les changements effectués par le commandant en chef de la PNH sont les suivants :

– l’inspecteur général en chef Hervé Julien est remplacé par Frantz Jean François ;

– l’inspecteur général Carl Henri Boucher a été promu Directeur des renseignements généraux (DRG) et coordonnateur des directions départementales ;

– le commissaire divisionnaire Marc Justin a pris la place de Berson Soljour à la tête de la Direction centrale de la Police administrative (DCPA) ;

– l’inspecteur général Jean Yves Muscadin est transféré à l’Académie de police ;

– le commissaire Paul Ménard qui était le commissaire principal de Pétion-Ville est nommé Directeur départemental de l’Ouest (DDO) de la PNH ;

– Le commissaire divisionnaire Monès Auguste est devenu le nouveau titulaire de la Direction de la circulation et de la police routière (DCPR) ;

– Ernst Bouquet Dorfeuille est nommé responsable de la Brigade d’intervention motorisée (BIM). Il a remplacé à ce poste Jean René Pierre François ;

– Jean Alex Pierre-Louis, ancien DDO, est devenu assistant du responsable de la DCPA ;

– Cétoute Clevens est promu responsable de l’Unité départementale de maintien d’ordre (UDMO).

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button