acceuilActualité

Une plainte contre les FAd’H

À la suite de la fusillade du dimanche 23 février 2020 qui a fait au moins deux (2) morts et plusieurs blessés, une plainte va être déposée contre les membres du haut État-major de l’armée. Le jeudi 27 février, le Secteur Démocratique et Populaire, par la voix de son porte-parole, Me André Michel, avait fait savoir qu’une plainte sera déposée contre les membres du haut État-major de l’armée. Accompagnée de son avocat, Me André Michel, la mère de l’adolescent de 15 ans, tué au Champ-de-Mars, menace de porter plainte contre le haut commandement des Forces Armées d’Haïti. Rosette Étienne, la mère de Wilson Flambert, a exprimé sa consternation, face à l’assassinat de son fils, le dimanche 23 février. Entre temps, le vendredi 28 février 2020, une rencontre de haut niveau a été tenue entre Chesnel Pierre, le Directeur Général de l’Office National d’Assurance-Vieillesse (ONA), accompagné de quelques cadres de l’Institution, et une délégation de la Police Nationale d’Haïti (PNH) composée de hauts gradés et de membres du Cabinet du Directeur Général, Rameau Normil, autour de l’élaboration et de la mise en œuvre du nouveau produit ONA-POLIS. ONA-POLIS fait partie des solutions recommandées par le Chef de l’État, en vue de la revalorisation des avantages sociaux et d’assurances et de l’amélioration des conditions de vie des policiers. Il s’agit d’une couverture d’assurance-vieillesse sur la base d’assurance volontaire qui permettra aux policiers assurés de jouir des mêmes droits et privilèges que les assurés de l’ONA, tout en jouissant de l’assurance et de la pension civile. Les participants ont passé en revue la procédure d’inscription volontaire des policiers, les avantages, les prestations et les services offerts par l’ONA à ses assurés. L’accent a aussi été mis sur les taux préférentiels qui seront accordés aux policiers, considérant leur rôle dans la société et tenant compte des recommandations du Président Moïse. Chesnel Pierre a aussi abordé la possibilité de l’Assurance volontaire mixte, en vertu de laquelle les policiers ou tous autres employés de la PNH peuvent choisir et décider de s’assurer volontairement à l’ONA, en payant personnellement et mensuellement 6% de leur salaire. La contrepartie des 6% serait versée par l’État haïtien, à travers le Ministère de l’Économie. Le processus d’inscription doit démarrer le 3 mars 2020 et prendra fin le 24 avril 2020. De leur côté, les représentants de la PNH ont accueilli avec satisfaction cette initiative et se sont montrés optimistes, quant à sa viabilité, à partir des échanges et des préoccupations partagées avec les cadres de l’ONA, pour bien appréhender le fonctionnement de ONA-POLIS et des avantages dont bénéficieront les policiers. Un protocole d’accord entre l’ONA, les Ministères des Finances, des Affaires Sociales, de la Justice et de la Sécurité Publique, et la PNH est déjà à l’étude, en vue d’offrir un cadre légal à ce nouveau produit.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button