" "
acceuilActualitéPerspective & Politique

Ce que je retiens de la tournée médiatique de la Vedette du Haut Conseil de Transition
(HCT)

Tenant compte des rumeurs, des invectives, des attentes, des intérêts et débats qui ont précédé la
parution dans Le Moniteur du pacte du 21 décembre 2023, j’avais hâte d’entendre ce personnage
à plusieurs facettes: la présidente d’un parti politique, la représentante des partis politiques au
sein du HCT, ex-candidate malheureuse aux élections de 2012, la professeure de droit
constitutionnel et l’épouse du feu Professeur Lesly Manigat. On aurait ajouté d’autres facettes
comme: Myrlande Hyppolite, mais laissons la jeune fille tranquille, puisque le personnage
principal ne l’expose pas souvent et parfois la réduit à un H. On ne va pas lui chercher noise. Elle
est née bien avant la publication du deuxième sexe écrit par Simone de Beauvoir, et cette
publication était interdite en Haïti durant son adolescence. Bref, vu la tendance sur les réseaux
sociaux, je craignais qu’elle soit descendue en flammes par un ou une journaliste dont la
politesse n’est pas le meilleur atout. Il n’en fut rien.
D’abord, c’était inédit, on se demande comment elle s’est arrangée pour donner une
exclusivité à plusieurs médias. Bien, on comprend. Les médias ont leurs règles: les affaires sont
les affaires, avançons. Je n’avais pas beaucoup d’expectatives sur les questions des interviewers.
Connaissant l’éloquence de cette sommité, je m’attendais à un dialogue entre les diverses
facettes de ce personnage. Là, vraiment, il y avait du grain à moudre. En ce qui a trait à la langue
de bois, si vous envisagez faire carrière en affaires ou en politique, prenez-y de la graine. En
voici quelques exemples.
Question: Souhaiteriez-vous devenir la présidente de cette commission?
Réponse: Nous n’avions pas encore discuté avec les autres membres mais… nous étions
partie prenante dans la conception de cet accord, les objectifs, les résultats, nous les avions
suggérés…
Pour que la tournée ne prenne pas l’allure d’une campagne patronnée par le
«Gouvernement et le Core group», il y a eu quelques questions qui pourraient fâcher. Mais,
attention, dans les médias, il n’y a pas beaucoup d’improvisations. Il y a eu des moments
pathétiques. Sans rapport avec la question posée, Madame a dû donner son âge. Quel cruel
interviewer, enquiquiner une veuve à ce point! Le Dr Carlos Désinor doit avoir des picotements
dans sa demeure éternelle, et on imagine l’air furax du défunt. Parlons-en, du professeur
Manigat. Il fut convoqué aussi, mais de quelle manière? «Lesly seul aurait compris.» Retenez-
vous madame, ce qui s’est passé dans la chambre… ne tombez pas dans la vulgarité. La
professeure de droit constitutionnel, elle a été interpellée, mais Myrlande est apparue pour
recadrer Maître Bernard Gousse. Elle n’a pas lu le tweet, comme d’habitude, mais elle connaît le
message. Et sa réponse à Bernard: si vous aviez une paire, vous auriez dû m’appeler. Est-ce bien
celui qui fut ministre de la Justice en 2004? Au moins, répondez… La professeure a borné
Myrlande, en entrant dans son domaine d’expertise.
La constitution a fixé ses mécanismes de révision et interdit, entre autres, la réalisation de
referendum. – Je ne sais lequel des personnages. – Nous allons innover. Mon œil! Vous insinuez,
Madame, au citoyen lambda, quand la loi lui fait une interdiction, qu’il faut innover? J’imagine
les automobilistes circuler en machine arrière dans les sens uniques. La professeure de droit
constitutionnel, avant le tweet de Me Gousse, aurait-elle tenu de tels propos? La doctrine dit, en
droit public, qu’il n’y a pas de compétences sans texte, il faut innover et de fait, nous
improvisons. Y-en a marre, il est 8 heures, il y a mieux à faire. Ben, elle n’a pas été asticotée
mais elle n’est pas une baltringue non plus.

Quelle nouvelle facette va-t-elle ajouter au personnage, dans son rôle au HCT? Philippe
pense que Dalila 1 serait utile. Pour Jacques, Métis 2 lui conviendrait. Pardieu! Pourquoi pas les
deux? Allo, qu’est-ce qu’elle a dit… porte bonheur! Mais il en fait quelque chose d’immense; il
a le fumier épique! C’est l’Homère de la vidange! Il n’y a pas assez de majuscules pour écrire
le mot de Cambronne 3 .
Guy Craan, MD, MSc.
gmcraan@hotmail.com
Notes:
[1] Figure féminine fatale dans la religion juive.
[1] Épouse de Zeus dans la mythologie grecque.
[1] Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, Tome 3.

Articles Similaires

Back to top button