" "
acceuilActualitéEconomie & Finances

Économie: le pays, menacé par l’hyperinflation, est déjà en dépression

Le jeudi 17 novembre, l’économiste haïtien, Eddy Labossière, Président de l’Association Haïtienne des Économistes (AHE) a averti que la hausse des prix du carburant, décidée en septembre dernier par le Gouvernement, entrée en vigueur cette semaine, pourrait conduire Haïti dans une situation d’hyperinflation. Selon Labossière, l’inflation actuelle, estimée à 30,5% en juillet 2022 (dernière statistiques disponibles), est très éloignée de la réalité des prix des biens et services, qui, comme les prix des produits pétroliers, ont doublé, voire triplé… »

Pour Enomy Germain, Conseiller en Charge des Actions Économiques et des Investissements du Gouvernement Jeunesse d’Haïti, Haïti a connu une croissance négative au cours des trois dernières années. Il explique que « le Produit Intérieur Brut est en contraction depuis 2018. Cela signifie que nous ne sommes pas confrontés à une situation temporaire, mais plutôt à une situation relativement longue, ce qui veut dire que l’économie ne connaît plus une récession, mais plutôt une dépression…»

Par ailleurs, le ministère des Affaires Sociales fixe le prix des différents circuits du transport en commun sur le territoire. À la suite de l’avis conjoint des ministères de l’Économie et des Finances, du Commerce et de l’Industrie fixant les prix des produits pétroliers en vigueur sur le territoire national depuis le 14 septembre 2022, le ministère des Affaires Sociales et du Travail a pris, le mercredi 16 novembre, un communiqué fixant les prix du transport en commun sur le territoire.

Ces nouveaux prix sont fixés à la suite d’une rencontre avec le secteur des syndicats du transport. Le communiqué porte la signature du ministre Pierre Ricot Odney, et les prix du transport terrestre et maritime sont signés de la directrice du Travail, Guerline Jean-Louis.

Dans le communiqué numéro 7, daté du 16 novembre 2022, le ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) annonce la fixation des nouveaux prix des circuits du transport en commun en Haïti, afin de tenir compte des nouveaux prix de carburant en vigueur et publie une liste exhaustive des tarifs applicables aux divers circuits.

Les nouveaux tarifs des transports fixés par rapport à l’augmentation des prix des carburants provoquent déjà de vives réactions chez les chauffeurs à Port-au-Prince. Certains chauffeurs assurant le circuit Poste-Marchand/Carrefour Aéroport ont observé un arrêt de travail pour protester contre le coût de ce circuit fixé à 25 gourdes. Des responsables de syndicats du transport en commun disent relever des anomalies dans les nouveaux tarifs des circuits réguliers, estimant qu’ils n’ont pas été bien calculés.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button