" "
acceuilActualitéEn bref

En Bref

Média: face à la crise, les médias sont victimes

Le Ministère de la Culture et de la Communication Haïti (MCC) s’est dit, le jeudi 27 octobre, bien conscient des difficultés auxquelles les médias du pays font face pour fonctionner, dans ce contexte de crise généralisée, particulièrement à cause de la rareté du carburant. Plusieurs d’entre eux, stations de radio et télévision, ont arrêté de travailler ou ont dû aménager un horaire de crise.

L’attaque récente contre la vie du journaliste Roberson Alphonse et l’assassinat de Garry Tess, aux Cayes, aggravent la situation difficile des médias. Le MCC rappelle, une nouvelle fois, que les journalistes sont des acteurs essentiels dans un État de droit.

Le Ministère se dit désolé de lire l’annonce du journal Le Nouvelliste dans laquelle il informe de l’arrêt de la publication de la version papier, jusqu’à nouvel ordre, à cause de l’impossibilité de s’approvisionner en carburant, de distribuer le journal et après l’utilisation de son dernier stock de papier. Le MCC regrette que le seul quotidien imprimé de la République, qui est aussi le plus ancien quotidien francophone d’Amérique, ait dû prendre cette décision, espérant que la version papier reviendra rapidement.

Famni Lavalas: un membre du Directoire enlevé

Le samedi 29 octobre 2022, à Puits-Blain, à la hauteur de Delmas 75, l’ancien Ministre de la Planification et de la Coopération Externe, Anthony Dessources, actuel membre du Directoire du parti Fanmi Lavalas, a été enlevé par des individus armés non identifiés.

Près de 12 000 prisonniers nourris grâce à Food for the Poor

Food for the Poor-Haïti a envoyé des rations alimentaires sèches pour servir pendant le mois d’octobre aux quasi 12 000 prisonniers du système carcéral. Nous avons pu fournir 1 350 sacs de riz et 1 600 caisses de farine de riz. De plus, nous travaillons de concert avec la direction administrative pénitencière, afin de les aider à améliorer leurs systèmes d’approvisionnement en eau et de distribution interne et cuisson en propane au sein du pénitencier.

« Aji vit Neye » tué

Le présumé chef de gang dénommé « Aji vit Neye », a été tué par des individus armés circulant à moto, mercredi soir, à la rue du Quai, à Port-de-Paix. Il était accusé de divers crimes dont le meurtre d’un employé de l’ONA.

Le Centre Ambulancier National manque de carburant

Le Centre Ambulancier National (CAN) fonctionne à 35% de ses capacités, à cause de la pénurie de carburant et des tensions sociales, a alerté Didier Hérold Louis, directeur du CAN. Il annonce un arrêt de travail ce week-end, si les réserves du centre ne sont pas approvisionnées.

96 000 personnes ont fui Port-au-Prince

96 000 personnes ont fui Port-au-Prince, ces derniers mois, en raison de la vague de violence des gangs, a déclaré ce vendredi, l’Organisation internationale des Nations Unies pour les migrations (OIM).

La FUSION réclame la réouverture des classes

Le parti Fusion des Sociaux-Démocrates réclame la réouverture des classes qui devait avoir lieu depuis le 3 octobre, soulignant que plus de 150 mille enseignants souffrent du blocage des activités scolaires. La Fusion fait aussi remarquer que d’autres secteurs qui dépendent du fonctionnement de l’école sont en état d’asphyxie.

Crise : Washington optimiste

Washington est optimiste et croit pouvoir obtenir une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU et de trouver des nations pour diriger un groupe de travail, début novembre, pour faire face à la crise humanitaire en Haïti, a déclaré, mercredi, le secrétaire d’État adjoint, Brian Nichols. Informant les journalistes sur une visite du secrétaire d’État Antony Blinken au Canada à partir de jeudi, Nichols a déclaré aux journalistes que la composition d’un groupe de travail proposé par Haïti serait discutée lors de la visite. 

2 mois pour mater les gangs

Si le gouvernement avait effectivement la volonté de mater les gangs, deux mois suffiraient, indique le colonel Himmler Rébu, ancien Secrétaire d’État à la Sécurité publique.

Inquiétudes de la #2 de l’ONU

La Numéro 2 de l’ONU en Haïti, Ulrika Richardson, se montre préoccupée par l’augmentation brutale et inquiétante du choléra et précise que l’insécurité et la crise du carburant compliquent la situation. Mme Richardson, qui a visité des Centres de choléra, a salué la réponse haïtienne à l’épidémie et surligné le rôle important que joue l’ONU sur le terrain.

Les Grenadiers handicapés honorés

Le mercredi 26 octobre, l’UNFPA-Haïti, en solidarité avec le Bureau du Secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH), a honoré les Grenadiers, à la suite de leur participation à la Coupe du Monde en Turquie. C’était l’occasion pour les institutions de remercier les Grenadiers pour leurs magnifiques promotions dans la lutte contre les Violences Basée sur Genre (VBG). C’était l’occasion pour le secrétaire d’État, Monsieur Génard Joseph, de remercier le partenaire qui a accompagné l’équipe qui a su s’imposer, lors de la Coupe du Monde. 

Un chef de gang, abattu par ses soldats

Jeff, plus connu sous le nom de Pipo, et chef de gang de Duval et de Cité-Doudoune, n’est plus. Le caïd a été tué par balle, ce dimanche 30 octobre 2022. Il a été assassiné par d’autres bandits du groupe auquel il appartient, après son retour d’un séjour en République Dominicaine.

Selon les informations, le nommé Jeff dit Pipo est un puissant chef de gang opérant à Croix-des-Bouquets, particulièrement dans les quartiers de Duval et de Cité-Doudoune. Récemment, il s’était rendu en République Dominicaine pour un séjour, mais, de retour dans son fief, il a été victime d’un complot de la part de ses propres confrères. En effet, il a été assassiné par balle par d’autres soldats membres du groupe dont il fait partie, ce dimanche 30 octobre, dans la localité dénommée Raquette, toujours à Croix-des-Bouquets.

Crise : triste résumé de Maarten Boute

«6 semaines après le début de la crise : terminaux de carburant toujours bloqués, écoles fermées, prix du gaz au marché noir en hausse, situation d’insécurité qui se dégrade (augmentation des enlèvements), cylindre d’oxygène en rupture de stock, hôpitaux qui peinent toujours à rester ouverts, plus de 1 700 cas suspects de choléra signalés», rapporte Maarten Boute, D. G. de la DIGICEL

3 personnes kidnappées à Laboule 12

Des bandits lourdement armés ont enlevé, dans l’après-midi du mercredi 26 octobre 2022, 3 personnes à Laboule 12, dans la commune de Pétion-ville. L’une des victimes répond au nom de Patrice Jacquet. Il était accompagné de deux autres personnes.

Plus de 18% de la population à risque de malnutrition très élevée

La dernière analyse montre une détérioration majeure de la crise alimentaire en Haïti, avec 4,7 millions de personnes, soit près de la moitié de la population, qui connaissent des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë, dont 19 200 classées en Catastrophe (Phase 5 de l’IPC). Au cours de la période actuelle, allant de septembre 2022 à février 2023, 19 200 personnes sont estimées en Catastrophe (Phase 5 de l’IPC). 18% de la population analysée (environ 1,8 million de personnes) est classée en Phase 4 de l’IPC (Urgence) et 29% (environ 2,9 millions de personnes) en Phase 3 de l’IPC (Crise), soit environ 48% de la population en besoin d’une action urgente. Parmi les 32 zones analysées, quinze se trouvent en Phase 4 (Urgence). Il s’agit principalement des zones du Grand Sud, affectées par le séisme d’août 2021, le Haut-Plateau et ses prolongements dans le Nord, le Nord-Est et l’Artibonite, le Nord-Ouest, la Gonâve, ainsi que trois communes de la zone métropolitaine, les plus affectées par les activités de gangs armés. Parmi les causes principales, les nombreux épisodes de « peyi lòk » ont impacté de façon significative le tourisme et ont conduit à la fermeture de nombreux établissements hôteliers.

Ces épisodes de blocage du pays et la situation sécuritaire imprévisible ralentissent les investissements en cours, notamment ceux du secteur privé ainsi que le petit commerce constituant la principale source de revenus pour une bonne partie de la population. La violence des gangs a atteint des niveaux sans précédent dans la zone métropolitaine, limitant la circulation des marchandises et des personnes. Ces violences ont poussé plus de 20 000 personnes à fuir leur maison. Des barricades ont été érigées à travers les rues des grandes villes du pays et les déplacements sont difficiles, limitant l’accès aux denrées alimentaires et à l’eau, ainsi qu’au carburant.

Cette situation a forcé l’arrêt de nombreuses activités humanitaires, les besoins de la population haïtienne s’aggravent et les conditions de vie des plus vulnérables se détériorent, notamment à Port-au-Prince. Au 31 août 2022, seulement 688150 personnes, parmi la population analysée, ont bénéficié d’une assistance alimentaire d’urgence, sous forme de ration ou de transfert monétaire, soit 7% de la population analysée.

Vue d’ensemble de la situation projetée

Pour la période allant de mars à juin 2023, pour laquelle aucune assistance alimentaire humanitaire n’a été confirmée, les personnes estimées être en catastrophe sont 19 200. En plus, 17% de la population analysée (environ 1,65 million de personnes) sont en phase 4 de l’IPC (Urgence) et 30% (environ 3 millions de personnes) en phase 3 de l’IPC (Crise), soit 48% de la population dans le besoin d’une action urgente pour la période de projection.

Natation : 4 médailles pour Davidson Vincent

Le nageur haïtien Davidson Vincent (21 ans) de Thomonde (Département du Centre) a remporté 4 médailles à l’Open 2022 de natation de Porto-Rico : 3 médailles de bronze au 50 mètres papillon et 50 mètres brasse et une au 200 mètres papillon et une d’argent au 100 mètres, nage libre.

Une arme à feu récupérée, deux individus tués par la Police Nationale d’Haïti à Lilavois 47

Lors d’une opération menée par des agents de la PNH, le vendredi 28 octobre 2022, à Lilavois 47, à proximité de Corail Cesse-Lesse, dans le fief d’un groupe de gang spécialisé dans l’enlèvement, le vol et le viol, deux individus ont été tués dont le nommé «Jonas» et une arme récupérée, informe l’institution policière sur sa page Facebook. Lors de cette opération, la police a récupéré un fusil kalachnikov. Des malfrats ont eu le temps de s’échapper. «Lapolis rekipere yon kalachnikòv ki te nan men mesye yo ki te gen avèk yo plizyè lòt endividi ame ki rive chape poul yo nan moman lapolis tap mennen entèvansyon sa», a écrit la PNH.

La PNH a indiqué que ce gang est impliqué dans l’enlèvement de trois enfants à Lilavois 35. «Gang sa te enplike nan kidnaping 3 timoun nan Lilavois 35, pandan mwa oktòb la. Malfra yo te reklame 150 mil goud pou youn nan otaj yo ki gen sèlman 9 lane et ki te pase 6 jou nan men yo», a révélé la note. Le nommé Jonas, très influent dans ce réseau, est impliqué dans des cas de viol sur des femmes et surtout des marchandes qui fréquentent très tôt la zone de Lilavois. La PNH assure qu’elle est à la recherche des autres malfrats qui ont pris l’habitude de terroriser la population.

Eliacin Evens

Articles Similaires

Back to top button