acceuilActualitéEn bref

En Bref

2 redoutables bandits tués, et 5 arrestations

Le dimanche 21 août 2022, dans la ville du Cap-Haïtien, lors d’une opération policière, «Benben» et «Ti chèch», ainsi connus, deux redoutables bandits, ont été mortellement blessés dans des échanges de tirs avec la police, alors que 5 autres individus ont été arrêtés. Benben, ainsi connu, était impliqué dans l’assassinat de l’inspecteur divisionnaire, Telfort Férère, le samedi 26 décembre 2020, au Cap-Haïtien. Auparavant, il faisait partie du groupe de gangs dénommé « Aji vit », dirigé par «Peter». Toutefois, en 2020, suite à la séquestration suivie de l’assassinat de l’agent Larousse (27e promotion de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre – UDMO), la PNH avait démantelé ce gang de criminels qui était installé à Shadda 2 et «Benben» s’était retranché au-bas de l’aviation, rue des Miracles et ruelle Eben-Ezer, où il commettait ses crimes.

Les 5 autres individus arrêtés sont : Watson Paul, Rodenel Jacques (15 ans), Derson Pierre (17 ans), le récidiviste Carl-Henry Théophile (36 ans) et Kendy Joseph (15 ans) qui a été touché par balle dans des échanges de tirs avec les policiers et qui est actuellement hospitalisé.

Inauguration du pont provisoire sur la rivière de la Grand’Anse

Le premier ministre a. i., Ariel Henry, accompagné de Rosemond Pradel, ministre des Travaux publics, et de plusieurs hauts dignitaires de l’État, a participé le 17 août 2022, à la cérémonie inaugurale du pont provisoire sur la rivière de la Grand’Anse. Cet ouvrage, financé par la Banque Mondiale à hauteur de 3 millions de dollars, rétablit enfin la connexion entre le département de la Grand’Anse et le reste du pays. Ce pont en acier, d’une longueur de 70 mètres et de 10,5 mètres de large, incluant deux passages pour piétons, érigé sur des piliers en fondation profonde, va permettre à la population du département de la Grand’Anse, estimée à plus de 460 000 habitants, de renouer avec les échanges interurbains, quelles que soient les conditions météorologiques.

Rappelons qu’à la suite du séisme du 14 août 2021 et de la fermeture du pont Dumarsais Estimé, les utilisateurs de la route nationale #7 devaient affronter la rivière de la Grand’Anse pour atteindre la ville de Jérémie, ce qui était impossible au moment des crues.

«La mise en service de ce pont souligne l’importance que la Banque Mondiale accorde à la reconstruction des infrastructures endommagées, lors du tremblement de terre d’août 2021. Plus généralement, la résilience d’Haïti aux risques de catastrophe qui augmentent en fréquence et en gravité avec le changement climatique, est un des piliers fondamentaux du programme de la Banque Mondiale», a déclaré Laurent Msellati, Chef des opérations de la Banque Mondiale en Haïti. Après le séisme, la Banque Mondiale a alloué une enveloppe de 194 millions de dollars pour supporter la réponse du gouvernement haïtien, avec notamment 50 millions pour la réhabilitation des voies de communication dont les pertes et dommages ont été évalués à un peu plus de 151 millions dans l’évaluation des besoins post-désastre.

Inondations dans la commune de Croix-des-Bouquets

Les pluies diluviennes, qui se sont abattues dans la nuit du 16 au 17 août 2022 sur la commune de Croix-des-Bouquets, ont provoqué des inondations à Jérusalem, à ONA-ville et à Corail-Cesselesse. Le mercredi 17 août, la Commission Communale a dépêché, d’urgence, sur les lieux, une équipe de l’Administration Communale, accompagnée d’agents de la Protection Civile de la Commune. Suite à une première évaluation, les équipes de la Mairie et de la Protection Civile ont recensé deux morts dans les zones de Jérusalem et de Corail Cesselesse. Il s’agit de Jimmy Samedi, petit garçon de 1 an et 6 mois, et de M. André Gaston (56 ans). 6 maisons ont été totalement détruites, 51 autres sont inondées à Corail Cesselesse, bloc 6 et à ONA-Ville 10, laissant plusieurs familles dans le désarroi.

Face à cette situation, la Commission Communale, présidée par Jean Wesnel Édrouine Pervil, lance un appel à l’aide afin de porter secours aux familles victimes. Des besoins en matelas, couvertures, bâches, eau, nourriture et kits d’hygiène sont urgents.

Tout en présentant ses profondes sympathies aux familles des décédés, la Commission Communale assure les personnes sinistrées de sa solidarité et de son accompagnement, et remercie les membres de la population des zones affectées pour leur sens d’entraide et de fraternité.

Arrestation de 4 membres actifs et d’un chef de gang de «400 Mawozo»

Le mardi 16 août 2022, lors d’un contrôle de routine, effectué dans la ville de Mirebalais, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a procédé à l’arrestation de 5 membres actifs de «400 Mawozo» opérant à Croix-des-Bouquets. Ces individus avaient fui leur territoire pour échapper aux nombreuses opérations policières et se cachaient, en attendant, dans un hôtel sur la route 9. Il s’agit de Théogène Jonalson (19 ans), originaire de Point-à-Raquette, de Termo Boselet (24 ans), originaire de Mirebalais, zone «Devarye», de Don Shednaèl (30 ans), originaire de la Croix-des-Bouquets, de Don Johnny (35 ans), originaire de la Croix-des-Bouquets, de Richard Jean Edmond (36 ans), alias «Woody», originaire de la Croix-des-Bouquets, également l’un des chefs de gang opérant dans la commune.

POLIFRONT : tournée d’inspection dans le département du Nord-Est

En vue d’évaluer les ressources de la Police Frontalière Terrestre (POLIFRONT), en termes d’effectif et de logistique, pour mieux renforcer ses capacités, le Commissaire Principal, Holden Saintilus, Directeur de la POLIFRONT, a effectué une tournée dans le département du Nord-Est, notamment à Morne-Casse, Ouanaminthe et Capotille. Il en a profité, au nom du Commandant en Chef, Frantz Elbé, pour remettre des lettres de félicitations à plusieurs policiers pour leur sens d’engagement dans l’accomplissement de leur mission, alors que d’autres ont été sanctionnés ou renvoyés de cette unité de la PNH, déployée particulièrement au niveau des points frontaliers entre Haïti et la République Dominicaine.

Au cours de cette tournée, le directeur de la POLIFRONT s’est entretenu avec des responsables de plusieurs institutions publiques dont les mairies, la justice, le service d’émigration et d’immigration et la douane. Ces discussions visent à mieux harmoniser et à renforcer les liens existant entre toutes ces institutions qui interviennent au niveau de ce point frontalier entre Haïti et la République Dominicaine. Holden Saintilus a rendu également une visite spéciale au Colonel Juan Adames, responsable du Corps spécialisé de la sécurité des frontières terrestres (CESFRONT), dans la province de Dajabón.

Justice : échec en Appel, Me Pierre-Louis reste en prison

La Cour d’Appel a entendu à Port-au-Prince le dossier de Me Robinson Pierre-Louis, ex-membre du cabinet du ministre de la Justice et secrétaire général de la Fédération des Barreaux d’Haïti, accusé d’avoir usé de son influence pour faire libérer deux trafiquants dans l’affaire de trafic d’armes à Port-de-Paix. À l’issue de cette audience, les avocats de Robinson Pierre-Louis n’ont pas réussi à obtenir la libération de leur client.

Bahamas : 130 Haïtiens vont être rapatriés

Plus de 130 migrants haïtiens, en situation irrégulière aux Bahamas, seront rapatriés vers Haïti dont 15 qui sont impliqués dans l’organisation du dramatique voyage du 24 juillet dernier ou 17 Haïtiens ont péri noyé. Selon Keith Bell, le ministre de l’Immigration des Bahamas, les opérations de rapatriement devraient débuter cette semaine.

Tap-tap : explosion des tarifs passagers

La pénurie persistante de carburant a provoqué une explosion des tarifs du transport en commun. Les tarifs en moyenne sont passés de 15 à 50 gourdes, dans les tap-tap.

Insécurité : Haïti demande l’aide des membres de l’OEA

Mercredi 17 août 2022, lors d’une séance extraordinaire du Conseil permanent de l’Organisation des États Américains (OEA), Jean Victor Généus, le ministre des Affaires Étrangères, après avoir exposé en détail la situation en Haïti, a sollicité l’appui des États membres, afin d’aider la Police Nationale d’Haïti (PNH) à combattre les gangs armés et à rétablir le calme dans le pays, avant la tenue des prochaines élections.

Centre d’Art : œuvres exposées à vendre, infos en ligne

Vous pouvez à présent vous procurer, en ligne, des œuvres qui ont été exposées et mises en vente, lors de la restitution-vente réalisée par Le Centre d’Art, au mois de juillet 2022. Elles sont disponibles sur le site Arts. Vous y trouverez, entre autres, des informations relatives à leurs prix et leurs créateurs.

Trafic d’armes, le Père Frantz Cole en garde à vue

Dans le cadre de l’enquête sur la saisie d’armes et de munitions à Port-au-Prince, dissimulées dans un container sous la couverture de la franchise détenue par l’Église Épiscopale d’Haïti, le Père Frantz Cole, actuel secrétaire exécutif diocésain de l’Église Épiscopale, après avoir refusé de se présenter les (5, 12 et 14 août) aux invitations de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), finalement, sous mandat d’amener et d’interdiction de quitter le territoire, a été arrêté et conduit sous la contrainte, mercredi 17 août 2022, au Bureau des Affaires Financières et Économiques de la DCPJ.

Rappelons que, dissimulés dans un containeur sous franchise de l’Église Épiscopale d’Haïti, avaient été découverts, le 14 juillet dernier : 18 fusils d’assaut (AK-47, Galil et M4), un fusil de calibre 12, 4 pistolets de calibre 9 mm, près de 20 000 munitions de différents calibres, 120 chargeurs, 1 viseur et des faux billets d’un montant de 50 000 dollars américains.

Selon diverses sources, ce serait le Père Frantz Cole qui aurait initié le processus de dédouanement du container et qui aurait contacté Gina Jean-Louis Rolls, comme commissionnaire en douane (broker), pour lui demander de faire le suivi relatif au dédouanement du container en question.

Suite à son audition, le Père Frantz Cole a été placé en garde à vue pour la suite de l’enquête, pour trafic d’armes et de munitions, contrebande, fraude fiscale, évasion fiscale, enrichissement illicite et blanchiment d’avoirs provenant d’infractions graves. L’inspecteur divisionnaire, Garry Desrosiers, a confirmé cette arrestation et la mise en garde à vue.

Rappelons que, dans un communiqué, l’Église Épiscopale d’Haïti avait formellement nié toute implication dans ce trafic d’armes.

Smith Prinvil / Stevenson Bazelaire

Articles Similaires

Back to top button